FLASH
[25/05/2017] Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  |  Cannes : la manifestation de femmes en burkini interdite est maintenue par l’islamiste organisateur  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 août 2011

Cher Emmanuel, merci de répondre à nos questions pour les lecteurs de Dreuz.info.

Dreuz.info : Selon vous, et puisque l'indifférence de la France aux crimes commis en Syrie démontre que l'argument de la protection des populations n'était qu'un prétexte, pourquoi la France est-elle intervenue en Libye, qu’avait-elle à y gagner et pensez vous qu’avec la chute probable et prochaine de Kadhafi, elle ait atteint son but ?
 
Emmanuel Navon : "La Libye est un gros exportateur de pétrole et la France est un client pétrolier important de la Libye.  Kadhafi n’aurait pas été « pardonné » pour le crime de Lockerbie si l’Occident ne dépendait pas du pétrole libyen. La France et les pays occidentaux ne voulaient pas prendre le risque de menacer leurs importations pétrolières en provenance de Libye en laissant la guerre civile perdurer.  Si les rebelles s’étaient montrés incapables de renverser Kadhafi, l’Occident aurait continué de le soutenir. Mais comme les rebelles semblaient déterminés, et comme les tirs de l’armée de Kadhafi sur les civils libyens faisaient mauvais genre (et il est vrai que Bernard Henri-Lévy a eu une influence sur Sarkozy à ce sujet), la France est intervenue. La France n’aura atteint son but que si la Libye ne sombre pas dans l’anarchie – ce qui est loin d’être acquis. " (note de JPG : en définitive, lorsque Bush est soupçonné d'intervenir en Irak pour préserver son pétrole, c'est une sale guerre, que les commentateurs ne se privent pas de critiquer. Lorsque la France intervient en Libye pour préserver son pétrole, c'est un acte héroïque)
 
Drzz : Pourquoi la France n’est elle pas intervenue, pourquoi a t-elle si mollement réagit aux mêmes crimes qu’en Libye, commis cette fois en Syrie par le clan Assad ?
 
EN : Parce que la Syrie n’a pas de pétrole et parce que l’Occident ne veut pas affronter l’Iran. 
 
Drzz : Selon Daniel Pipes, fondateur du Middle East Forum, l’Algérie et l’Arabie Saoudite pourraient bien suivre la vague des révolutions arabes. Qu’en pensez-vous, et quelles en seraient les conséquences sur le sol français ?
 
EN : Je partage son analyse concernant l’Algérie mais pas concernant l’Arabie saoudite et ce pour une raison simple : le régime saoudien a des ressources financières énormes et il les utilise pour acheter la docilité de la population saoudienne. Le régime saoudien bénéficie également du soutien sans faille des États-Unis qui feront tout pour ne pas « perdre » l’un de leur principaux fournisseurs de pétrole. 
 
Drzz : d'un point de vue strictement juridique, puisque vous êtes un spécialiste du droit international, le gouvernement a t-il respecté le Droit et la règle démocratique en s'engageant en Libye sans consulter les français ?
 
EN : L’article 35 de la Constitution de le Cinquième République stipule que « la déclaration de guerre est autorisée par le Parlement. »  Or il n’y a pas eu de déclaration de guerre. Il y a eu une décision du Gouvernement de faire intervenir les forces armées françaises à l’étranger.  Sur ce point, le même article 35 stipule que « Le Gouvernement informe le Parlement de sa décision de faire intervenir les forces armées à l'étranger, au plus tard trois jours après le début de l'intervention. Il précise les objectifs poursuivis. Cette information peut donner lieu à un débat qui n'est suivi d'aucun vote. »  Donc le gouvernement français a agi conformément à la Constitution. 
 
Merci à vous, Cher Emmanuel Navon.
 
Propos recueillis par Jean-Patrick Grumberg.
Reproduction autorisée avec la mention et le lien suivants : © Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz