FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 30 août 2011

En Egypte, les organisateurs de la manifestation anti-israélienne font face à trois mauvaises nouvelles, tombées au même moment.
 
La première est que le drapeau israélien flotte de nouveau au Caire sur le bâtiment de l’ambassade de l’Etat Hébreu. La seconde est l’échec total de la « manifestation du million » devant l'ambassade d’Israël, vendredi dernier. La troisième est qu’Israel n’est pas responsable de la mort des soldats égyptiens, et que jamais les soldats juifs n’ont tiré sur eux. 
 
Lundi 29 aout 2011, le drapeau israélien, arraché il y a une dizaine de jours par un manifestant cairote, flotte de nouveau sur l'ambassade d'Israël en Egypte. Le drapeau a été arraché par un islamiste, suite à la mort accidentelle de cinq policiers égyptiens lors des attentats terroristes dans le secteur d'Eilat.
 
Des dizaines d'égyptiens se sont réunis le 21 août dernier devant l'ambassade israélienne au Caire, pour dénoncer la mort de cinq policiers égyptiens, au cours de frappes aériennes israéliennes. Un manifestant égyptien a réussi à retirer le drapeau israélien flottant au sommet de l'immeuble et à hisser à sa place celui de l'Egypte, ont indiqué des témoins, sans que la police égyptienne n'intervienne. Au lendemain de violentes manifestations anti-juives au Caire, les manifestants islamistes brûlaient des drapeaux d’Israël et scandaient “égorgeons les juifs”.
 
Lundi, les médias ont rapporté que les forces égyptiennes chargées de la surveillance de l'ambassadeur israélien au Caire, ont répondu à la demande de Jérusalem, et ont levé le drapeau israélien au siège de l'ambassade israélienne au Caire.
 
La seconde douche froide pour les antisionistes égyptiens est l’échec de la « manifestation du million » devant l'ambassade israélienne de vendredi dernier.
 
Des groupes d'égyptiens, notamment sur Facebook, avaient espéré regrouper un million de personnes devant l’ambassade d'Israël au Caire pour dénoncer les accords de paix avec Israël, a indiqué le quotidien égyptien Al-Youm Al-Sabaa.
 
Mais ils ont été déçus par la faible mobilisation, a indiqué samedi un journaliste égyptien, sous couvert d'anonymat, au site israélien Walla. Alors qu'ils tablaient sur la présence de centaines de milliers d'anti-israéliens, à peine un millier ont pris la peine de se déplacer.
  
Lors de la manifestation, des slogans violemment antisémites ont été entendus parmi les manifestants. Une femme vêtue du niqab criait « Stop à la vente de gaz à Israël, mais tuez les juifs au gaz ! »
 
Les forces de l’ordre se sont déployées autour de l’ambassade afin d’empêcher toute incursion dans les locaux. En fin du compte, seule une petite manifestation est partie de la Place Tahrir et certains partis politiques, dont les Frères musulmans, ont appelé leurs militants à participer au rassemblement, ainsi que des associations professionnelles, sociales et estudiantines. La position officielle des organisateurs est « qu’Israël doit présenter de manière claire ses excuses à l’Egypte pour la mort de cinq soldats et policiers égyptiens ».
 
La réalité est que la mort accidentelle de cinq soldats égyptiens, lors de la traque des terroristes dans le Sinaï suite aux attentats d'Eilat, a servit de prétexte pour ces manifestants antisémites du Caire. 
 
Au fur et à mesure qu’avance l’enquête conjointe israélo-égyptienne, les premiers résultats des vidéos prises depuis un avion montrent sans aucun doute possible que, loin de viser les soldats égyptiens, les soldats de Tsahal ont tout au contraire dévié intentionnellement leurs tirs.
 
Israël a également présenté les preuves que le général en chef Tal Russo, commandant des unités du Sud, a personnellement ordonné à ses forces au sol et en vol de veiller à ne pas tirer sur le poste militaire égyptien et ses hommes.
 
Un examen des corps des terroristes abattus par Tsahal a montré clairement qu’au moins trois d’entre eux étaient des citoyens égyptiens, dont l’un appartenant à un groupe radical, et qui avait profité des premiers jours de la révolution pour s’enfuir de la prison où il était incarcéré, en même temps que des centaines d’autres djihadistes, se cachant, depuis, dans le Sinaï ou dans la Bande de Gaza. L’Egypte demande d’ailleurs au Hamas d’extrader ces derniers.
 
Au vu de ces trois évènements, on est en droit de conclure que les égyptiens n’ont pas le courage d´avouer leur incompétence sur le terrain pour contrôler leur frontière avec Israël. Et plus grave, leurs mensonges médiatiques sur la mort des ces cinq soldats démontre qu’il est toujours plus aisé de canaliser la déception et la frustration des foules vers Israël.
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Ftouh Souhail pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz