FLASH
[23/06/2017] Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ivan Rioufol le 2 septembre 2011
L'indigence du débat officiel, telle que l'université du PS l'a révélée, est la conséquence de trente ans et plus d'une pensée chloroformée. Cette crise de l'intelligence, qui a gelé le terreau des idées, rend les dirigeants désarmés face aux bouleversements systémiques qui obligent à des mutations rapides. Les progressistes d'hier sont même devenus les premiers conservateurs. À La Rochelle, pas une audace n'a été portée par les prétendants aux primaires. Ils se sont contentés de mimer, pour la photo, une entente que tout est venu démentir en coulisses. Même l'avenir de l'euro n'a pas été évoqué. Ce manque de sérieux ne peut qu'aggraver la méfiance sur un monde politique qui n'est pas à la hauteur.
 
L'urgence est de briser la chape de plomb qui tire la France vers le bas. Il est révélateur de comparer la pertinence des cahiers de doléance que rédigent les citoyens sur l'Internet aux récitations étriquées des élites. ­Celles-ci se gardent de fouiller les raisons du délitement du lien social, de l'insécurité endémique, de la progression de l'illettrisme ou de la pauvreté. Pour le PS, caricature du clonage intellectuel, tout est de la faute de la droite. "Je n'ai qu'un adversaire, c'est Nicolas Sarkozy", déclare Martine Aubry. Elle s'accroche à un programme qui ne répond pas à l'époque prérévolutionnaire. À l'UMP de faire sauter les verrous qui empêchent de penser.
 
La compétition entre la droite et la gauche devrait être l'occasion d'une émulation dans les projets.
 
© Ivan Rioufol, publié avec son aimable autorisation
L’article original peut être consulté sur le blog d’Ivan Rioufol
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz