FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 2 septembre 2011

Au nom d'allah, pour sanctifier la fin du Ramadan, les terroristes islamistes ont encore fait couler le sang d’innocents. Une vague de terreur a déferlé cette semaine dans plusieurs pays à l’occasion de le fête d’Aïd el-Fitr.
 
Au moins dix personnes ont été tuées et vingt autres blessées dans un attentat à la voiture piégée au sud-ouest du Pakistan, ce mercredi, alors que les festivités de l'Aïd el-Fitr, marquant la fin du Ramadan, battent leur plein. Au moins deux femmes et deux enfants font partie des victimes.
 
Des affrontements entre chrétiens et musulmans ont fait treize morts lundi dans la ville de Jos, dans le centre du Nigeria, toujours à l'occasion de l'Aïd al Fitr.
 
Un nouveau massacre a eu lieu, la veille de la fête, dans une des principales mosquée sunnite de Bagdad ou un attentat-suicide a fait vingt quatre morts et une trentaine de blessés, dimanche dernier. Un kamikaze a fait exploser sa charge peu après la prière du soir à la mosquée Oumm al Koura, fréquentée par des dirigeants sunnites, dans le quartier de Ghazalia (ouest de la ville).
 
A Moscou, la fin du Ramadan a aussi été très agitée, alors que des rues étaient bloquées, le tramway perturbé, et des cris d’ « Allah Akbar » étaient lancés. Les célébrations de la fin du Ramadan ont largement dépassé les dimensions de la plus grande mosquée de Moscou, pleine à craquer, face à l’afflux de croyants. Des dizaines de milliers de musulmans, environ cinquante mille selon la police, sont venus prier dans cette mosquée qui peut accueillir tout au plus huit cent personnes.
 
Dans le Caucase, quatre policiers russes ont été tués et cinq personnes ont été blessées, mardi, dans un attentat suicide commis à Grozny, la capitale de Tchétchénie, a déclaré une source policière à l'agence de presse RIA. Un homme a activé ses charges explosives lorsqu'une patrouille de police a tenté de l'arrêter, selon un responsable de la police qui s’est exprimé sous couvert d’anonymat. Une deuxième explosion s'est produite peu après.
 
A Copenhague, une personne a été tuée et une autre blessée dans une fusillade, mardi matin, près d'une mosquée d'un quartier populaire du centre de la capitale du Danemark. La fusillade a eu lieu alors que des gens sortaient d'une mosquée et célébraient la fête de la fin du mois du Ramadan.
 
En Allemagne, Arid Uka, un musulman kosovar, a avoué le meurtre de deux soldats américains et une tentative d'assassinat de trois autres personnes à Francfort en mars dernier. A l'ouverture de son procès ce mercredi, il a demandé pardon. 
 
Pour les terroristes islamistes, il n’y a pas de jour sacré qui tienne. On tue et en s’entretue toute l’année, tous les jours, même et surtout pendant les fêtes religieuses. Il n’y a ni de Kippour, ni de Shabbat.
 
Les ONG et les médias arabes, les oulémas musulmans qui condamnent violemment Israël pour des « crimes de guerre », n'ont pas dit un mot. Ni d’ailleurs quand les syriens s’entretuaient, le jour même de l’Aïd el-Fitr.
 
Les forces syriennes ont mis le feu à des habitations, au premier jour de l’Aïd el-Fitr. Les forces de sécurité syriennes ont tué, mardi, neuf personnes lors de la dispersion de manifestations organisées dans plusieurs villes à la sortie des mosquées, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’homme alors que durant tout le mois de jeûne musulman, 473 personnes ont péri dans la répression de la révolte, ont annoncé des groupes des droits de l'Homme. Une fois de plus, les arabes, vivant dans des États musulmans qui pratiquent le génocide, ne condamnent jamais la barbarie de leur frères.
 
Reproduction autorisée avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Ftouh Souhail pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz