FLASH
Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 2 septembre 2011

DSK n’aurait pas dû  diriger le FMI et s’embourber avec une Guinéenne. Il aurait dû devenir casque bleu et se taper des Ivoiriennes. Du coup (si j’ose dire…), il ne risquerait rien ; aucune plainte pénale, aucun procès civil, aucune comparution, rien.

L'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) exprime ses « regrets les plus profonds » face aux abus sexuels commis par des casques bleus déployés en Côte d’Ivoire (« profond » n’est pas le mot le plus indiqué en l’espèce ; quoi que si, en fin de compte…). Les abus sexuels impliquent les éléments militaires de l’ONU et les éléments de police de l’ONU basés dans l'ouest de la Côte d’Ivoire.

En théorie, il incombe aux pays – dont sont originaires ces casques bleus – de prendre les « mesures appropriées » à l'encontre des soldats onusiens impliqués dans des abus sexuels (mesures appropriées, contre des crimes sexuels, au sens pénal du terme ?).

Cette Force onusienne (l’ONUCI) a déjà été « éclaboussée » (c’est du moins la formule maladroite qu’utilisent les agences de presse) – en 2007 – par des abus sexuels, perpétrés par des casques bleus marocains, basés à Bouaké, au centre de la Côte d’Ivoire. En clair, des Marocains ont violé des Ivoiriennes.

En octobre 2009, l'ONUCI a enquêté sur des abus sexuels impliquant le personnel militaire de l’ONU déployé en Côte d’Ivoire. Les premiers abus sexuels de casques bleus sur des filles ivoiriennes remontent à 2006 et concernent des mineures (si je comprends bien, pour être tout à fait précis, des viols perpétrés par des casques bleus musulmans sur des chrétiennes ivoiriennes mineures, dès 2006, ont fait l’objet d’une enquête en 2009 seulement, soit trois ans après les faits).

Présente depuis avril 2004, l’Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) compte actuellement 8’000 casques bleus déployés dans le pays. Cela nous fait-il huit milles délinquants sexuels potentiels ?

Depuis que Sarkozy et l’armée française ont placé le musulman Ouattara à la tête de la Côte d’Ivoire, pays précédemment dirigé par le chrétien Gbagbo, divers organismes de défense des droits de l’homme dénoncent les assassinats et les crimes sexuels, perpétrés par les miliciens musulmans d’Ouattara, contre des chrétiennes et des chrétiens de Côte d’Ivoire, y compris contre des filles mineures.

Un journaliste occidental, qui avait été l’un des premiers, à émettre des doutes, sur la pureté et l’innocence du clan Ouattara, avait même été menacé de procès par les avocats de ce même Ouattara.

C’était DSK 5/5.

Bientôt  sur votre écran : DSK 5/6.

Copyright 2011 Michel Garroté – http://drzz.info/ – http://dreuz.info/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz