FLASH
[26/03/2017] 5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 6 septembre 2011

Aujourd’hui, mardi 6 septembre 2011, lexpress.fr avec les agences (extraits adaptés ; lien vers la source en bas de page) informe que de nombreux véhicules libyens ont pris la direction de Niamey, au Niger. Kadhafi lui-même ou l'un de ses fils pourrait faire partie du convoi, dont la destination finale pourrait être le Burkina Faso. Un important convoi de véhicules civils et militaires venant de Libye a traversé lundi soir Agadez, une ville du nord du Niger, a affirmé une source militaire nigérienne. "J'ai vu un convoi inhabituel et impressionnant de plusieurs dizaines de véhicules entrer à Agadez (Niger) en provenance d'Arlit (Libye), une cité minière proche de la frontière algérienne et se diriger vers Niamey (Niger) par la route", a affirmé cette source. "Des rumeurs insistantes évoquent la présence de Kadhafi ou un de ses fils au sein de ce convoi", a souligné cette source.

 

De son côté, un journaliste d'une radio privée à Agadez (au Niger) a affirmé avoir "aperçu un convoi de plusieurs dizaines de véhicules traverser la ville et se diriger vers Niamey", la capitale du pays. "Plusieurs témoins ont dit avoir vu, au sein de ce convoi, Rhissa Ag Boula, une des figures de proue des deux rébellions touaregs au Niger et très proche de Kadhafi", a ajouté le journaliste de la radio privée à Agadez. Une dizaine de personnes proches de Mouammar Kadhafi, dont Mansour Daw, chef des brigades sécuritaires, sont arrivées dimanche à Agadez (Niger) venant de Libye. D’autres personnes sont arrivées sur le territoire nigérien en compagnie d’Agaly Alambo, figure de la révolte Touareg et ont rejoint Niamey, selon le journaliste. Des responsables du Conseil national de transition (CNT) ont déclaré que Seif al-Islam, un des fils de Mouammar Kadhafi, se serait dirigé vers la frontière nigérienne, lit-on sur le site de la chaîne France 24.

Les mêmes sources ont déclaré à l'agence Reuters que la France pourrait avoir facilité un arrangement entre le nouveau pouvoir et Mouammar Kadhafi. La destination finale du convoi pourrait être le Burkina Faso, pays qui a proposé d'accueillir Kadhafi. Un choix qui mettrait cependant le clan Kadhafi à la merci de la Cour pénale internationale (CPI), dont le procureur a lancé un mandat d'arrêt contre Kadhafi. Le Burkina Faso est signataire du Traité de Rome qui oblige les pays à livrer quiconque est inculpé par la CPI. D'autres pays, déjà évoqués au cours de la crise libyenne, pourraient lui "offrir" un exil moins précaire. De plus, l’on apprend que la France pourrait avoir facilité un arrangement entre le nouveau pouvoir et Kadhafi.

En avril déjà, lexpress.fr (extraits adaptés ; lien vers la source en bas de page) informait que divers pays n’extraderaient pas Kadhafi si celui-ci vivait en exil chez eux. Cela pourrait être un pays d'Afrique, dont la moitié n'a pas signé le Traité de Rome qui oblige les pays à livrer quiconque est inculpé par la CPI. Fin mars, le Guardian avait déjà une petite idée des destinations potentielles. Les pays d'Afrique situés hors de la juridiction de la CPI sont les suivants : Algérie, Angola, Cameroun, Cap Vert, Côte d'Ivoire, Egypte, Nouvelle Guinée équatoriale, Erythrée, Ethiopie, Guinée-Bissau, Mauritanie, Maroc, Mozambique, République du Congo, Rwanda, Sao Tome, Somalie, Soudan, Swaziland, Togo, Tunisie, Zimbabwe.

Certains de ces pays ne voudront pas s'embarrasser de Kadhafi alors qu'ils font eux-mêmes face à des révoltes (Algérie, Egypte, Maroc, Tunisie), une partition (Soudan), une crise ouverte (Côte d'Ivoire) ou d'autres enjeux internes. Le Zimbabwe, dont le dirigeant Robert Mugabe est un ami de longue date du Guide, semble un choix plausible. Le colonel Kadhafi aurait été (en avril) en contact étroit avec les autorités d'Erythrée. Mais ce petit pays pauvre pourrait ne pas constituer la destination la plus intéressante, estimait un ancien ambassadeur américain, Mark Palmer, interrogé par Associated Press. Cette agence citait aussi l'Ouganda qui aurait invité Kadhafi à séjourner sur son territoire.

Une rumeur de dernière minute dit que Kadhafi s’exile à Chamama, capitale du Flambestan.

Copyright 2011 Michel Garroté – http://drzz.info/  http://dreuz.info/

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/kadhafi-au-niger_1027225.html

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/libye-kadhafi-bientot-exile_977391.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz