FLASH
[26/03/2017] Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 septembre 2011
Le 11 septembre 2001, quand la folle information est tombée, je me trouvais dans mon bureau, en banlieue parisienne. Le responsable du service après vente a fait irruption dans mon bureau et m’a demandé de le suivre, puis il m’a montré la télévision : une tour de Manhattan était en flamme. Comme pour faire la mise au point d'une image floue, il m'a fallu faire un effort pour adapter ma pensée à la réalité qui se déroulait devant moi.
 
Nous étions trois ou quatre dans ce labo, immobiles, mi incrédules mi horrifiés, muets devant la télé – il me semble me souvenir que le programme était en direct car le journaliste découvrait le drame et le commentait en même temps que nous. 
 
Ce que nous étions en train de regarder dépassait l’entendement. La caméra a montré un avion percutant une tour, puis un autre, et ce qu’on voyait était difficile à appréhender, à interpréter, puis nous avons vu la fumée et les flammes. 
 
Une autre caméra a suivi des petites formes noires dont on devinait, à la forme des membres, qu’il s’agissait d’être humains, en chute libre le long des immeubles blancs. Des femmes et des hommes qui se jetaient dans le vide pour échapper à l’impossible chaleur, ou aux odeurs chimiques. Je me souviens m’être demandé quelle situation pouvait être si insoutenable, que sauter dans le vide du haut d’une tour représente une meilleure alternative.
 
J’aimais l’Amérique et je savais représenter une minuscule minorité, en France. J’étais entouré d’anti-américains primaires, que je ne ratais jamais l’occasion de ridiculiser publiquement sur le sujet.
 
J’ai souffert. J’ai eu du mal à finir mon travail, j’avais du mal à interpréter ces images et je pensais à ces malheureux, à leurs familles. On ne connaissait pas encore le nombre de victimes, mais j'imaginais que les chiffres seraient terribles.
 
Le lendemain, j’apprenais que le monde arabe était en fête.
 
Et vous, où étiez-vous le 11 septembre 2001 ? Qu’avez-vous ressenti, comment a réagi votre entourage ?
 
Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz