FLASH
Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  |  La Knesset vote pour légaliser 4 000 habitations juives construites sur des terres Arabes à l’abandon depuis des décennies  |  Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  |  Belgique : arrestation de 8 jihadistes à Anvers, Bruges, Saint-Nicolas et Schaerbeek qui recrutaient et finançaient ISIS  |  Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 septembre 2011

Lorsque j’ai publié mon dernier livre, « Comme si se préparait une seconde Shoah* », j’ai expliqué le titre en renvoyant à Léon Poliakov et aux explications qu’il donne, dans son Histoire de l’antisémitisme, à l’accoutumance au pire qui a permis que s’accomplisse la Shoah. J’ai ajouté que le même type d’accoutumance au pire était en train de monter, comme une marée mortifère sur la planète. J’ai précisé que je concevais ce que j’écrivais comme une parole d’indignation, et que j’entendais ainsi demander aux politiciens, aux journalistes, aux intellectuels : n’avez-vous pas honte de ce que vous faites ou de ce que vous laissez faire. 
 
Je n’ai cessé d’en avoir la confirmation : non, ils n’ont pas honte. 
 
Ils n’ont pas honte, les journalistes qui salissent Israël article après article et reportage après reportage et qui, lorsqu’ils sont de passage à Ramallah ou dans un autre fragment de territoire occupé par l’Autorité Palestinienne, font comme s’ils ne voyaient pas et n’entendaient pas les appels à la haine, au meurtre et au génocide. 
 
Ils n’ont pas honte, les professeurs qui inculquent à leurs élèves et étudiants une histoire falsifiée, réduite à la propagande, et à peine moins répugnante que celle que leurs prédécesseurs inculquaient sous Pétain ou sous Hitler en Allemagne.
 
Ils n’ont pas honte, les dirigeants politiques européens qui parlent de processus de paix, alors qu’il n’y a jamais eu un millimètre d’avancée vers la paix, au Proche-Orient, pour des raisons qu’ils connaissent, mais sur lesquelles ils s’aveuglent volontairement et délibérément : le fanatisme islamique, l’antisémitisme musulman, le caractère factice du « mouvement palestinien », conçu seulement comme un instrument pour détruire Israël.
 
Ils n’ont pas honte non plus, quand ils accusent Israël de ne pas faire assez de concessions, et qu’ils ne s’avouent pas à eux-mêmes qu’ils attendent la concession ultime, la seule qui satisferait les ennemis d’Israël, la « solution finale » au conflit, la disparition d’Israël. 
 
Parce que tous ces gens n’ont pas honte, parce que d’autres se taisent, ou se triturent les méninges en murmurant que, tout de même, il doit y avoir du bon, chez Mahmoud Abbas, et que si Netanyahu et Lieberman savaient mieux faire des courbettes, ce serait tellement mieux, parce que leurs semblables se disséminent comme une épidémie de peste, dans les universités, et dans les médias américains. 
 
Parce qu’un ancien gauchiste musulman, devenu chrétien grâce à un pasteur antisémite, est à la Maison Blanche, l’Autorité Palestinienne entend faire un pas supplémentaire, et demander d’être reconnue comme Etat par les Nations Unies. 
 
Parce qu’ils n’ont pas honte, les dirigeants européens, tout en feignant hypocritement de retenir les dirigeants palestiniens, feront, pour la plupart, voter leurs représentants aux Nations Unies en faveur d’un Etat palestinien, ce qui signifiera, en fait, qu’ils approuvent le terrorisme, la volonté d’épuration ethnique, l’antisémitisme, les intentions génocidaires qui sont l’indélébile marque de fabrique de l’Autorité palestinienne. 
 
Cela signifiera aussi que non seulement ils approuvent le lavage de cerveau qui transforme des enfants en créatures bestiales à sacrifier dans des attentats suicides, et l’endoctrinement infâme des adultes. Et après, on voudra me dire qu’ils ont du respect pour les idées de démocratie et de droits de l’homme ! 
 
Parce qu’ils n’ont pas honte, les journalistes trouveront que ces dirigeants européens vont dans la « bonne » direction, et des professeurs approuveront journalistes et dirigeants politiques.
 
Ceux qui se taisent continueront à se taire. Ceux qui se torturent les méninges continueront à se torturer les méninges. 
 
Ceux qui sont, aux Etats-Unis, touchés par l’épidémie de peste née de la rencontre entre l’antisémitisme européen et l’islamo-gauchisme n’étant pas majoritaires, l’ancien gauchiste musulman installé à la Maison Blanche devra, lui, faire voter sa représentante aux Nations Unies contre la reconnaissance de l’Etat palestinien, et lui demandera d’user de son droit de veto au Conseil de Sécurité. 
 
Ce sera un moment très pénible pour lui qui, depuis trente mois, déverse sa bile sur Israël, et qui n’a cessé de faire son possible pour faire chuter le gouvernement israélien, jusqu’en finançant des agitateurs qui se sont infiltrés dans le mouvement d’agitation sociale récent en Israël (les actions du New Israel Fund et de gens tels que Stanley Greenberg devront être davantage mises au jour). 
 
Ce sera un moment très pénible, pour un homme qui n’a cessé de montrer qu’il voulait un Proche-Orient plus sûr pour l’islam radical, et moins sûr pour Israël. Mais il arrive toujours un moment où un imposteur se trouve rattrapé par sa propre imposture. Ce moment est venu. 
 
Parce qu’il y aura le veto américain, il ne se passera rien d’essentiel. Les vociférations antisémites habituelles. Erdogan tempêtant, pour se montrer aussi infect qu’Ahmadinejad, dans une rivalité de séducteurs de foules musulmanes assoiffées de sang juif : le plus haineux fera chavirer les cœurs criminels.
 
Obama tentera de se présenter en ami des Juifs en brandissant son geste, il a bien besoin de trouver un prétexte. Sa popularité sombre, et un nombre croissant de Juifs américains commencent à trouver qu’il n’est pas fréquentable, comme vient de le montrer l’élection dans le 9é district de New York. 
 
Il aura beaucoup à faire pour qu’on le trouve encore fréquentable, dans le monde islamique où il semble qu’on le méprise très largement. Tant d’efforts pour montrer qu’on se prosterne en direction de La Mecque, même si on est devenu chrétien pour la façade, et en arriver là. Pauvre type.
 
Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Guy Millière pour www.Dreuz.info
 
* En achetant le livre avec ce lien, vous bénéficiez d'une remise de 5%, et vous soutenez Drzz qui reçoit une commission de 5%.
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz