FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 22 septembre 2011

La frontière algéro-tunisienne est devenue un nouveau théâtre de trafic d'armes où la présence d’Al-Qaida ne cesse de se renforcer. 
 
Des soldats tunisiens ont abattu hier mercredi 21 septembre plusieurs hommes armés d’Al-Qaida, lors d'affrontements près de la frontière avec l'Algérie, a annoncé un porte-parole du Ministère de la Défense à Tunis.
 
Des véhicules équipés de canons antiaériens ont été utilisés contre les hélicoptères de l'armée tunisienne, a-t-il indiqué.
 
Les terroristes ont ouvert le feu contre l'hélicoptère, mais aucune perte n'a été enregistrée côté tunisien, a précisé le Ministère de la Défense.
 
« Des hélicoptères ont détruit sept des neuf véhicules localisés par une patrouille aérienne de l'armée, au niveau de la ville de Bir Znigra », a déclaré le porte-parole. « Plusieurs hommes en armes ont été tués »
 
Ces raids sont une première, en Tunisie. L'état-major a averti qu’ils se poursuivront si nécessaire.
 
Les combats ont eu lieu dans une zone rocailleuse accessible uniquement par voie aérienne, après que le convoi avait été repéré par une patrouille aérienne de l'armée tunisienne.
 
Bir Znigra se trouve à 20 km de la frontière algérienne. Les frontières entre la Tunisie et l’Algérie sont sous haute surveillance. L'aviation tunisienne a pilonné, mercredi soir, les repères d’Al-Qaida.
  
Des incursions suspectes se seraient produites également dans la région de Kasserine, ainsi que près de Tozeur. Mardi 21 juin 2011, quatre individus ont été surpris à proximité du poste frontière de Tamerza et se sont enfuis en direction de l'Algérie. Selon un communiqué officiel, il s’agissait d’intrus soupçonnés de préparer une attaque contre le poste frontière.
 
En mai dernier, des hommes soupçonnés d'appartenir à Aqmi (al-Qaïda au Maghreb islamique), ont tué un colonel et un soldat tunisien à Rouhia (dans la région de Kasserine), à quelques dizaines de kilomètres de la frontière.
 
Mi-mai à Nekrif dans la région de Tataouine, un Algérien et un Libyen suspectés d'être des hommes d'Aqmi ont été arrêtés. Les douanes ont saisi des armes.
 
Algériens et Tunisiens sont de plus en plus inquiets de l’intensification des activités terroristes sur la frontière, à l'extrême sud des deux pays. Selon une source algérienne, les Algériens sont en alerte rouge, dans cette zone frontalière avec la Tunisie et la Libye. Un rapporteur de l’Onu avertissait récemment Tunis du risque d'une utilisation de son territoire pour des activités terroristes transfrontalières.
 
Les groupes salafistes de la région profitent de l’effondrement du régime tunisien pour avancer. Al Qaeda au Maghreb islamique est installé dans le sud tunisien pour recruter des agents, et il utilise ce terrain comme zone de guerre. Cette région est sur le point de devenir un califat alqaïdique. 
 
Al-Qaida veut créer un « Afghanistan nord africain ». Il a réussi à séduire un grand nombres de jeunes à cette fin. Les salafistes tirent ainsi parti du laxisme consternant des nouvelles autorités en Tunisie.
 
Il faut rappeler qu’Al-Qaïda a soutenu la vague de contestation qui s’est terminée par la chute du régime de Ben Ali en janvier dernier. Abou Moussab Abel Wadoud, le leader d’Al-Qaïda au Maghreb islamique avait appelé, dans une vidéo diffusée sur Internet, les manifestants tunisiens à la lutte armée afin de renverser Ben Ali.
 
Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Ftouh Souhail pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz