FLASH
Le double attentat islamiste d’Istanbul a fait 29 morts dont 27 policiers et 166 blessés  |  Turquie : il viendrait de se produire 2 explosions massives à Istanbul  |  Selon des fuites, Rex Tillerson, PDG d’Exxon, futur Secrétaire d’Etat, en tandem avec John Bolton  |  Syrie : ISIS a recapturé une partie de Palmyre et dit avoir piégé des soldats russes et syriens  |  Londres : un musulman suspecté de préparer un attentat terroriste a été arrêté à son arrivée à l’aéroport de Stansted  |  Ministre de l’Int. Bruno Le Roux a triché dans son CV : il n’est pas 1 ancien HEC et ESSEC – moralité parfaite pour un ministre socialiste  |  Si Trump tient ses promesses, les démocrates risquent fortement de perdre 25 sur 33 sièges au Sénat en 2018 – un tsunami après la défaite présidentielle  |  Lors d’un meeting de Trump, le patron de Dow Chemicals annonce la création d’un centre de R&D dans le Michigan +700 emplois  |  Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 28 septembre 2011

Israël, cible permanente de l’ONU

Michel Garroté – « Tollé international ». Voilà la formule – ridicule et grotesque – utilisée pour qualifier, un événement, qui au regard des grandes tragédies du temps présent, n’est qu’un fait divers anodin : à savoir la construction de logements pour quelques familles juives, qui sans ces logements, seraient contraintes de vivre sous tente ou dans des roulottes. Oui, ce fait divers anodin susciterait, à en croire divers médias français, un « Tollé international ».

Or, il n’y a pas de « tollé » ; et encore moins de « tollé international ». Certes, il y a « tollé », selon les dirigeants maffieux du Fatah. Certes, il y a « tollé », selon certains journalistes incultes et tendancieux. Certes, il y a « tollé », selon quelques diplomates de l’ONU, selon quelques eurocrates de l’Union Européenne et selon quelques politiciens en France. Mais tout cela ne suffit pas, pour susciter, un soi-disant « tollé international ». Fait bien plus intéressant, qui bien entendu, n’intéresse pas les médias précités : Roch Hachana, la Fête du Nouvel An Juif.

A l’occasion du Nouvel An Juif, une fermeture générale a été mise en œuvre en Judée-Samarie depuis 23:59 le soir du mardi 27 septembre. Et cette mesure sera levée le samedi soir 1er octobre, en fonction de l’évolution de la situation sur le plan sécuritaire. Pendant toute la durée de cette mesure exceptionnelle, les personnes qui ont besoin de recevoir des traitements médicaux seront autorisées à passer la frontière afin de recevoir des soins adaptés.

Le transfert d’aide humanitaire et le passage de médecins ainsi que de membres du personnel médical seront autorisés. Voilà les faits. Cela dit, je parie que les habituels idiots utiles vont nous faire le coup de la « Cisjordanie bouclée par l’armée israélienne ». En somme, à lire la prose de ces idiots utiles, les Israéliens devraient, même durant le Nouvel An Juif, être exposés aux tirs et lancés de blocs de pierre, gravats, obus et roquettes Qassam et missiles Grad.

Déjudaïser Jérusalem, une obsession

Dans ce contexte, des médias français relayent une dépêche de l’Agence France Presse, AFP, (voir lien vers la dépêche en bas de page) dans la quelle on peut lire que « l’autorisation de nouvelles constructions à Jérusalem-Est suscite de vives critiques au sein de la communauté internationale (Note de Michel Garroté – Lire, plus bas, la réaction à la présente dépêche AFP, réaction parue sur http://danilette.over-blog.com). Les États-Unis se disent « profondément déçus », Paris et Bruxelles parlent de « provocation ». Le ministère israélien de l’Intérieur a annoncé mardi avoir approuvé la construction de 1’100 nouveaux logements dans le quartier de colonisation juive de Gilo à Jérusalem-Est occupé et annexé, s’attirant les condamnations palestiniennes et de la communauté internationale. La décision a été vivement critiquée par les Etats-Unis, « profondément déçus », l’Union européenne, la France, qui a parlé de « provocation », et la Grande-Bretagne qui a demandé l’abandon du projet, au moment où la communauté internationale s’efforce de relancer les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens » (Note de Michel Garroté – 1- Les dirigeants belges et français, qui sont dans un abominable pétrin au plan interne, osent le mot « provocation ». La seule vraie provocation, c’est l’inertie des dirigeants belges et français face à la paupérisation et l’islamisation de leur pays respectif. 2- Il n’y a pas de « colonisation juive de Gilo à Jérusalem-Est occupé et annexé ». Gilo se situe à Jérusalem. Et à Jérusalem – Gilo inclu – il y a, tout naturellement, des Juifs Israéliens. 3- Il n’y a pas de « moment où la communauté internationale s’efforce de relancer les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens ». Le « moment » à commencé en 1948, et, depuis, ça n’a jamais été le bon moment pour négocier avec des dirigeants arabo-musulmans palestiniens qui continuent de vouloir, en 2011, « rayer Israël de la carte ». 4- Il n’y a pas de « communauté internationale », en dehors de la caste subventionnée par les contribuables, caste des fonctionnaires onusiens, des fonctionnaires eurocrates et des fonctionnaires du Quai d’Orsay).

AFP : « Dans un communiqué, le coordinateur spécial de l’ONU pour le processus de paix au Proche-Orient, Robert Serry, a estimé que l’annonce israélienne « nuit aux chances de reprise des négociations en vue de régler le conflit par la solution de deux Etats », Israël et la Palestine. « Israël répond au communiqué du Quartette par 1’100 « non », a réagi le négociateur palestinien Saëb Erakat, en référence à l’appel du Quartette (Etats-Unis, Union européenne, ONU et Russie) vendredi à une reprise des négociations de paix israélo-palestiniennes. Le Quartette a appelé les deux parties à reprendre les pourparlers et à « se garder d’actes provocateurs pour que les négociations soient efficaces », quelques heures après le dépôt par le président palestinien Mahmoud Abbas de la demande d’adhésion à l’ONU d’un Etat de Palestine, sur laquelle doit se prononcer le Conseil de sécurité » (Note de Michel Garroté – « coordinateur spécial de l’ONU », « négociateur palestinien », « appel du Quartette » : il est temps de n’accorder aucune importance à tous ces titres ronflants et à toutes ces formules creuses. Il ne s’agit-là que d’individus payés par nos impôts et auxquels nous n’avons jamais octroyé le droit de se mêler, avec leur crasse incompétence, des relations israélo-arabes).

AFP : « « Nous disons aux pays qui ne soutiennent pas notre démarche au Conseil de sécurité que la seule voie vers la paix et une solution à deux Etats est de soutenir la demande palestinienne pour une adhésion en tant que membre à part entière » de l’ONU, a plaidé M. Erakat, dans une déclaration à l’AFP. « Le Premier ministre israélien affirme n’avoir aucune condition préalable, mais par cette décision il crée des conditions préalables sur le terrain. Il dit qu’il ne devrait pas y avoir de mesures unilatérales, mais rien n’est plus unilatéral qu’une énorme vague de construction de colonie sur la terre palestinienne », affirme le gouvernement palestinien dans un communiqué. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a laissé entendre qu’il n’avait pas l’intention de décréter un nouveau gel de la colonisation en Cisjordanie pour convaincre les Palestiniens de revenir aux négociations, arrêtées il y a un an. « Nous avons déjà donné », a affirmé M. Netanyahu dans un extrait d’une interview au Jérusalem Post publié mardi qui doit être rendue publique dans son intégralité mercredi à l’occasion de la célébration du Nouvel An juif » (Note de Michel Garroté – Le « négociateur palestinien Saëb Erakat », rémunéré par nos impôts, tient, une fois de plus, un double langage. Aux médias occidentaux, il tient un discours d’auto-victimisation. Mais aux médias arabo-musulmans, il continue de déclarer que les Juifs n’ont pas le droit d’habiter en Israël et n’ont donc pas non plus le droit de vivre à Jérusalem. Lorsque Saëb Erakat ose la formule grotesque de « énorme vague de construction de colonie sur la terre palestinienne », il utilise la propagande outrancière dont les caciques du Fatah et de l’OLP sont coutumiers depuis soixante-trois ans. Par conséquent, il ne faut en aucun cas se laisser impressionner par de sinistres individus tels que Saëb Erakat. Car ce genre d’individu n’est que le médiocre héritier de la sinistre clique arafatiste, avec toute la corruption et tout le terrorisme que cela implique).

AFP : « Netanyahu explique également qu’il ne compte pas intervenir dans le projet de construction de logements à Gilo. « Je ne pense pas qu’il y ait quelque chose de nouveau. Nous planifions à Jérusalem, nous construisons à Jérusalem, un point c’est tout, de la même façon que les gouvernements israéliens l’ont fait depuis la fin de la guerre de 1967 », lorsque Israël a conquis puis annexé Jérusalem-Est, a-t-il déclaré (Note de Michel Garroté – Notez la falsification : la formule « lorsque Israël a conquis puis annexé Jérusalem-Est » a été rajoutée par l’AFP de telle façon que l’on croirait que c’est Netanyahu qui l’a utilisée). « Nous construisons dans les quartiers juifs, les Arabes construisent dans les quartiers arabes, c’est comme cela que cela marche dans cette ville », a-t-il insisté. M. Abbas a réaffirmé dimanche qu’il ne négocierait pas avec Israël sans un gel « complet » de la colonisation, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Selon les dernières statistiques officielles israéliennes, publiées mardi, la population des implantations juives en Cisjordanie a augmenté de 3’500 personnes en 2010, à 312’000 », conclut la dépêche de l’Agence France Presse relayée par des médias français – voir lien vers la dépêche en bas de page – (Note de Michel Garroté – L’AFP utilise ici une formulation pour le moins confuse et ambiguë : « la population des implantations juives en Cisjordanie a augmenté de 3’500 personnes en 2010, à 312’000 ». Primo, l’on ne saisit pas s’il s’agit ici de Jérusalem, de la Judée ou de la Samarie. Secundo, si la population juive israélienne a augmenté de 3’500 personnes en 2010, l’on ne devrait pas en faire un drame. Faudrait-il, à lire certaines formulations, stériliser toutes les femmes juives israéliennes, pendant que les femmes arabo-musulmanes palestiniennes conservent un taux de reproduction élevé et enseignent à leurs enfants la haine des Juifs ?).

La haine concentrée sur le peuple israélien et son drapeau

Pour se faire une idée plus réaliste de la situation, l’on peut lire (voir lien vers la source en bas de page), sur http://danilette.over-blog.com, que « la population arabe de Jérusalem est passée de 26% en 1967 à 35% en 2007. La direction palestinienne a activement encouragé et subventionné la construction illégale dans le cadre d’une stratégie de bataille démographique qui atteint son objectif puisque la construction arabe à Jérusalem a effectivement dépassé la construction juive depuis 1967. L’autorité palestinienne (AP) a orchestré une campagne très bien financée de construction illégale à Jérusalem-Est. Un officiel de l’AP a déclaré que sur une période de quatre ans, les Palestiniens avaient construit 6’000 maisons sans permis. Sur ce nombre, Israël a ordonné la destruction de moins de 3,3 % des maisons (200). En 2002, le Dr Sari Nusseibei, chargé des affaires de Jérusalem au sein de l’AP, a estimé que les Arabes de Jérusalem auraient besoin d’environ 20’000 unités de logements pour assurer la croissance naturelle jusqu’en 2020 (la croissance naturelle des habitants juifs israéliens des implantations n’existe pas, elle ?) ».

danilette.over-blog.com : « Mais depuis 1999, la municipalité de Jérusalem avait déjà approuvé un plan autorisant plus de 33’000 unités de logements jusqu’en 2005. En dépit de cela, l’AP continue de soutenir la construction illégale à Jérusalem comme l’illustrent les exemples suivants. L’Autorité Palestinienne offre le paiement des amendes et des frais juridiques des Palestiniens qui construisent illégalement. Les constructions illégales ne sont pas financées exclusivement par l’AP. Il y a un effort concerté à la fois de l’OLP, de certains Etats du Golfe et des millionnaires Palestiniens tels que Abd al-Majid Shuman and Munib al-Masri, pour acheter des biens et financer la construction illégale pour les Arabes de Jérusalem dans la partie est de la ville (Note de Michel Garroté – Il y a aussi les milliards de $ pris aux contribuables américains et européens et versés à l’AP, de 1948 à 2011, via l’ONU et l’UE). Le fond du trésor Jérusalem au Maroc a joué un rôle actif dans cette entreprise ainsi que la fondation de Jérusalem pour le développement et l’investissement basée en Jordanie. Plusieurs fondations semblables existent en Arabie Saoudite et les dons en provenance du Qatar ont aidé à financer la récente construction de 58 logements arabes à Jérusalem-Est dans le quartier de Beit Hanina ».

danilette.over-blog.com : « Le ministre du logement de l’AP, Zaharia el Ahia a déclaré en 1995 que l’autorité palestinienne avait déboursé 30 millions de dollars reçus de l’Arabie Saoudite pour construire 10’000 nouveaux appartements à Jérusalem et agrandir des bâtiments existants. L’AP a fourni une aide aux gens sans tenir compte de leur permis de construire. Le Cheikh Hassan Tahboob, ministre du Waqf et des affaires religieuses a coordonné un don de 1’144’000 dollars (ndmg – plus d’un milliard de $) de la Banque Mondiale pour le développement musulman en 1996. L’argent a été utilisé pour effectuer des agrandissements et des rénovations de 850 immeubles à Jérusalem qui n’avaient pas de permis de construire. En 1996, le Congrès National Palestinien a approuvé l’objectif de lever des fonds de pays et de particuliers arabes pour soutenir le développement et la construction et empêcher la vieille ville de devenir totalement juive. En octobre 1996, le ministre de l’Autorité Palestinienne pour les Affaires de Jérusalem, Faisal Husseini a demandé une aide financière aux dirigeants politiques du Qatar et d’Arabie Saoudite pour 10’000 unités de logements à Jérusalem. Les deux pays se sont engagés pour des dizaines de millions de dollars comme un témoignage de ‘soutien à l’intifada contre l’occupation israélienne’ », lit-on, en conclusion, surhttp://danilette.over-blog.com (voir lien vers la source en bas de page).

Copyright Michel Garroté www.dreuz.info & Sources citées

Dépêche AFP reprise sur lepoint.fr :

http://www.lepoint.fr/monde/israel-approuve-la-construction-de-logements-a-jerusalem-est-vives-condamnations-internationales-28-09-2011-1378162_24.php

Dépêche AFP reprise sur France24 et signalée par juif.org :

http://www.juif.org/go-news-160733.php

Analyse parue sur http://danilette.over-blog.com :

http://danilette.over-blog.com/article-israel-autorise-1100-logements-pour-colons-a-jerusalem-est-2-mensonges-dans-la-meme-phrase-mais-q-85326385.html

Meilleurs voeux de DRZZ pour le Nouvel An Juif !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz