FLASH
Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 3 octobre 2011

Michel Garroté – On me dit que selon un récent sondage Viavoice, plus des deux tiers des Français pensent que Sarkozy perdra les élections présidentielles de 2012. S'il est candidat. Or, à ce stade et pour l’instant, il est, encore, le candidat – unique et non déclaré – de l’UMP. En clair, pour 68% des personnes interrogées, Sarkozy va perdre s'il se représente. Mais tel que nous connaissons Sarkozy, rien ne l’arrête et rien ne l’arrêtera ; ni les sondages ; ni le risque – pourtant énorme – de perdre.

Dans ce sondage, les principales raisons du rejet – désormais massif – de Sarkozy sont : primo, l’endettement et le déficit public. En effet, la dette s’est fortement accrue au deuxième trimestre ; elle s’établit désormais à plus de 1’692 milliards d’euros ; soit une augmentation de plus de 46 milliards en seulement trois mois.

Secundo, l'insuffisance des résultats économiques et sociaux. Avec une nouvelle taxe, une de plus, depuis le 1er octobre : les justiciables doivent s'acquitter de 35 euros, sous peine de voir leur dossier jugé irrecevable ; ce sont 2,5 millions de procédures, déposées, chaque année, devant les juridictions, qui sont ainsi taxées ; soit 87 millions d’euros de plus pompés – chaque an – aux Français, dès ce mois d’octobre 2011.

Et tertio, les affaires politico-financières, la liste étant trop longue pour être ici énumérée (bon, allez, juste une, elle date d’hier : Liliane Bettencourt est prête à la "guerre nucléaire" avec sa fille Françoise ; désormais, c’est carrément du fuckushima ; et Liliane Bettencourt a donné pour consigne à ses avocats d'engager des démarches pour révoquer l'accord, conclu avec sa fille Françoise, à Noël 2010 ; chez les Bettencourt aussi, le Père Noël est devenu une ordure).

Même les sympathisants UMP sont divisés sur les chances de Sarkozy, selon le sondage Viavoice (ajoutons que les deux tiers des sympathisants UMP soutiennent la droite populaire, l’aile droite du parti). Le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, est considéré comme le meilleur candidat UMP pour 2012 (vu les faibles pourcentages, l’on devrait plutôt dire le moins mauvais candidat UMP). En effet, Juppé est à 26%, devant Sarkozy à 21% et le Premier ministre François Fillon à 16%.

Or, Juppé a été condamné en 2004 à 14 mois de prison avec sursis et à un an d'inéligibilité dans l'affaire des emplois fictifs du RPR. Autrement dit, à en croire le sondage, les Français (qui sont des veaux, disait De Gaulle) préfèrent le repris de justice Juppé à l’agité Sarkozy et au très posé Fillon (et si je le trouve très posé, cela n’implique évidemment pas, que je le soutiens de façon inconditionnelle ; de toute façon, entre les ânes bâtés, le singes grimaçants, les gros bœufs et tous les veaux, la politicaillerie est de plus en plus zoophile).

Au centre, l’annonce faite par Jean-Louis Borloo, de ne pas se présenter aux présidentielles, soulève des gueules de bois et des réactions. Ainsi, le socialiste Pierre Moscovici raconte : "les électeurs du centre (qui auraient pu voter Borloo s’il avait décidé de se présenter), ceux qui rejettent cette droite sarkozyste arrogante et injuste, ne vont pas se reporter sur Nicolas Sarkozy. Je prends aujourd'hui un pari, c'est que les 7 et 9% (d'intentions de vote) qu'on donnait à Jean-Louis Borloo ne sont pas 7 à 9% de plus pour Nicolas Sarkozy", précise Moscovici (sous aspirine, dit-on, ça et là).

A gauche, Martine Aubry, candidate à la primaire du Parti socialiste, lance sur Twitter un message pour doper sa candidature  message intitulé "100’000 appels pour Martine Aubry". A une semaine du premier tour des primaires socialistes, Martine Aubry essaye de contrer les sondages qui donnent nettement l'avantage à François Hollande, vous savez, le mec normal qui veut devenir président normal. Martine Aubry essaye de contrer les sondages avec des méthodes dignes d’une jeune adolescente accro du net.

C’est donc, un peu partout, l’agitation qui remplace l’action.

En somme, l'immobilisme est en marche. Et rien ne saurait l'arrêter.

Comme disait l’autre.

Copyright Michel Garroté www.dreuz.info & Sources citées

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz