FLASH
[30/03/2017] Référendum turc : 3 Kurdes poignardés à Bruxelles alors qu’ils allaient voter  |  Israël prie ses ressortissants de quitter immédiatement les stations égyptiennes de la mer rouge en raison d’une possible attaque d’ISIS  |  Un blocus ça ? 20 541 tonnes de biens de consommations transportés par 626 camions sont entrés à Gaza depuis Israël hier  |  Venise : arrestations in extremis de terroristes qui se préparaient à bombarder le pont du Rialto  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande antisioniste : hier 210 personnes ont franchi la frontière entre Israël et Gaza  |  Pour cause de discrimination, Israël boycott désinvesti et sanctionne l’ONU de 2 millions de dollars  |  L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 5 octobre 2011

Michel Garroté – Le quotidien français de droite composé de journalistes de gauche – je parle évidemment ici du ‘Figaro’ – lance un ballon sonde. En effet, ‘Le Figaro’ sous-entend que Sarkozy réfléchit (?) à l’éventualité d’une ‘Lettre aux Français’ (voir lien vers ‘Le Figaro’ en bas de page). Or, il se trouve que, déguisé en Juppé, je suis parvenu à m’introduire à l’Elysée, pour y dérober le projet de lettre – c’est donc un brouillon – rédigé par Sarkozy. Ci-dessous, l’on trouvera, la retranscription de ce brouillon.

Françaises, Français,

Tout d’abord – et ce sera mon mea culpa – je reconnais que depuis 2007, je me suis passablement foutu de votre gueule.

Passablement dans tous les sens du terme.

Durant ma campagne électorale de 2007, j’ai parlé de laïcité positive aux catholiques. J’ai parlé de la Shoah et d’Israël aux juifs. J’ai parlé de sécurité aux électeurs du FN. Mais j’ai également invité, pour une soirée inoubliable, aux bains douches parisiens, pèle mêle, les PDG, les homosexuels et les francs-maçons (sur cette dernière manœuvre, un brin hétéroclite, j’aurais préféré rester discret, mais une salope de chaine de télévision en a parlé, et, par conséquent, j’avoue, oui, j’ai mis dans le même bain douche les PDG, les homosexuels et les francs-maçons ; il faut dire que mes conseillers en communication de l’époque m’avaient tellement pris la tête avec les PDG et les pédés, que pour finir, je ne savais plus très bien ce que je faisais).

Je reconnais également, avec un brin d’humilité, mais pas trop d’humilité non plus (car sinon ce ne serait pas crédible venant de moi), qu’après avoir dragué la droite néoconservatrice et la droite nationale durant ma campagne électorale, je me suis empressé, à peine élu, de larguer, avec des gros coups de pied aux culs, la droite néoconservatrice et la droite nationale, pour draguer la gôche, allant jusqu’à confier la culture à un aficionado des bains douches de Bangkok.

J’ai complètement merdé, à l’automne 2007, en recevant Kadhafi et sa clique d’enfoirés, pendant quinze jours, en France. Et en guise de reconnaissance, ce con de Libyen a signé des contrats avec les ritals et avec les boches. Du coup, pour me venger, je lui balancé une méga-chiée de missiles made in France sur la gueule.

L’été 2008, j’ai merdé encore plus, en invitant à Paris, pour le 14 juillet, Bachar Al Assad, et maintenant, pour me faire pardonner, je raconte que l’ère des dictateurs est terminée. Et si néanmoins, Al Assad refuse, encore et toujours, de tirer une balle dans sa tête à lui, ce n’est tout de même pas de ma faute.

Début 2008, je me suis couvert de ridicule, en me baladant chez Disney, Donald et Mickey, avec ma nouvelle Daisy, une ex top modèle italienne, et depuis, j’ai beau me tuer à répéter qu’elle est intelligente, les autres continuent à se foutre de sa gueule et de la mienne aussi en passant. J’espère que notre futur enfant, lui (ou elle) au moins, sera respecté (e).

J’ai également dépassé les bornes, en vous parlant de république irréprochable et d’augmentation de votre pouvoir d’achat, pour ensuite vous coller sur le dos une augmentation scandaleuse de la dette.

Je vous ai – aussi – fatigué les nerfs, à force d’avoir, chaque jour, une nouvelle idée, pour sauver la planète, pour créer un Etat palestinien, pour développer un jardin botanique au pôle Nord, pour carboniser les paradis fiscaux, pour donner le fouet aux banquiers, pour nationaliser la finance internationale, pour virer les Roms à vos frais tout en accueillant encore plus de mahométans toujours à vos frais.

Je me suis offert Air Sarko One, parce que je ne pouvais plus supporter que le Noir de la Maison Blanche ait un avion plus grand que le mien, déjà que lui est très grand de taille et moi tout petit.

En fait, plus j’avance dans cette putain de lettre de merde à la con – que mes nouveaux conseillers en communication m’ont incité à écrire – plus je m’aperçois que hormis mon mea culpa, je n’ai strictement rien à vous écrire, et, d’ailleurs, ça me fait chier de vous écrire, vous qui passez votre temps à me crier dessus casse-toi pauv’con.

Alors je m’en vais vous l’écrire moi, le fond de ma pensée.

Si vous ne votez pas massivement pour moi dès le premier tour, vous allez devoir choisir entre, soit ce sale rat pelé à lunettes de François Hollande, dont l’ex-compagne m’avait déjà cassé les couilles en 2007 ; soit cette souris de malheur qu’est Marine Le Pen, avec sa grande gueule rauque, son retour merdique au franc français, son modèle économique socialo-jacobin, sa guerre civile contre les basanés, sans compter son schnock de père, qui refuse de mourir malgré son grand âge.

Si vous votez pour moi c’est une histoire de petite merde. Si vous votez PS ou FN, c’est le gros caca. Alors réfléchissez un peu, bande de sales veaux indécrottables !

Nicolas Sarkozy

Copyright Michel Garroté http://drzz.info/ et sources citées

http://www.lefigaro.fr/politique/2011/10/04/01002-20111004ARTFIG00681-sarkozy-reflechit-a-une-lettre-aux-francais.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz