FLASH
Rotterdam : Le terroriste musulman appréhendé préparait une exécution – saloperie d’islam  |  CNN annonce que 50 000 combattants de l’Etat islamique ont été tués selon l’armée américaine  |  Allemagne : 2 mineurs musulmans suspectés de préparer un attentat ont été arrêtés à #Aschaffenburg  |  Rotterdam : 4 boîtes d’explosifs, 1 drapeau d’ISIS découverts durant l’arrestation de terroristes musulmans  |  Syrie : la coalition occidentale a bombardé et détruit 168 camions-citerne près de Palmyre  |  Nigeria : double attentat « suicide » à #Madagali : 30 morts 57 blessés – saloperie d’islam  |  Geert Wilders jugé coupable de propos de haine par la Cour  |  Egypte : 8 morts dont 4 policiers lors d’une explosion jihadiste au Caire  |  Nouvel effet Trump : Foxconn Taiwan, qui fabrique les iPhone et d’autres smartphones, déclare au WSJ qu’il envisage de se développer aux USA  |  Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 octobre 2011

Blandine Grosjean, dans un article publié sur Rue89 hier 6 octobre, reprend l’affaire que nous avons soulevé « Scoop : falsification de document à l’Assemblée Nationale ».
 
Le titre de son article ne manque pas d’humour « Courtial champion du monde de magie », même si la journaliste se montre d’une coupable indulgence, ou d'une grave crédulité, vis à vis de l'affaire qui entoure cet ex-député et nouveau Secrétaire d’Etat des Français de l’étranger, Edouard Courtial. 
 
Voici mes commentaires suite à l’article.
 
1- je suis ravi de constater que la notation de Drzz par les journalistes gauchistes est passée de « ultra-sioniste » pour Le Monde, à « sioniste radical » selon Rue89, et ce, sans panique boursière. Drzz serait donc moins toxique que Dexia.
 
Cela étant, je doute que vous en sachiez plus, madame Grosjean (les féministes me pardonneront), sur le Sionisme, que moi sur la Confrérie des ventres à Brioches de Moulins la Marche. Si jamais, pour votre édification personnelle, l’envie vous prenait de vous renseigner, je ne saurai trop vous recommander cet article, que j’ai écrit pour répondre à un autre anti-sioniste : « je n’ai pas de problèmes avec les juifs, mais êtes vous sioniste ? »
 
2- vous affirmez, un peu comme on va à la pêche, que « nous ne portons pas Courtial dans notre coeur ». A part le fait que, français de l’étranger moi-même, je me retrouverais apatride si sa proposition de loi – dont il a retiré son nom à la sauvette – venait à passer, je n’ai pas le privilège de connaître cette personnalité politique pour éprouver à son endroit le moindre sentiment, positif ou négatif. Il est vrai, cependant, que son récent retrait de nom, avec l’air de ne pas y toucher, ne le place pas très haut dans le coeur des amoureux de la démocratie.
 
On se demande d'ailleurs encore qui a pu avoir la stupide idée de le parachuter au poste de Secrétaire d'Etat des Français de l'étranger, lui qui a proposé une loi pour se débarrasser d’une partie d’entre eux !
 
3- Vous citez, madame, l’explication de l’Assemblée nationale avec une légèreté qui me déconcerte. « Oui. L'Assemblée nationale nous explique : » écrivez-vous, « Edouard Courtial a fait usage de la possibilité que lui donne l'article 84 alinéa 2 du règlement de l'Assemblée nationale qui autorise l'auteur et le premier signataire d'une proposition de loi à retirer son nom à tout moment d'une proposition de loi avant son adoption en première lecture. » 
 
Et vous mettez le lien vers l’article 84 alinéa 2 du règlement de l’Assemblée, sans vous être DONNE LA PEINE DE LE LIRE ?
 
L’auriez vous fait, que vous auriez constaté que l’Assemblée Nationale vous a roulée dans la farine, et que l’article 84 alinéa 2 n’autorise absolument pas « l’auteur et le premier signataire d'une proposition de loi à retirer son nom ». 
 
Ce que dit l’article 84 alinéa 2 est fort différent : « L’auteur ou le premier signataire d’une proposition peut la retirer à tout moment avant son adoption en première lecture. »
 
Je ne lis nulle part dans le règlement que les signataires peuvent retirer leur nom, ce que je reproche à Mr Courtial d’avoir fait, et en douce, immédiatement après la mise en cause par Karsenty.
 
La précision du service de presse de l’Assemblée que vous citez, est tout aussi fausse, puisqu’ils soutiennent que l’article 84-2 offre cette faculté de retrait de nom « par extension à tous les cosignataires de la proposition de loi ».
 
Si les signataires ne peuvent retirer leur nom, au titre d’un règlement de l’Assemblée Nationale qui semble n'exister que dans leurs fantasmes, alors les questions que je posais dans mon article restent valables et exigent des réponses : 
 
Est-il légal de modifier, d'une manière totalement opaque, le texte d’une proposition de loi publié depuis le 13 mai 2011, et ce, immédiatement après la parution d’un article qui visiblement dérange ? 
 
La présence du nom du secrétaire d’Etat Edouard Courtial sur cette proposition de loi, subitement gêne. Pour quelle raison ? Qui a eu intérêt à faire supprimer son nom ? Lui même ? Le gouvernement a t’il un droit de regard et de correction des textes de loi publiés par l’Assemblée Nationale ?
 
Le directeur du service où travaille Eva Fernandez, Michel Moreau, doit t-il donner sa démission, ou la malversation remonte jusqu’aux sommets de l’Etat ?
 
Sommes-nous encore dans un Etat de droit, ou dans une République bananière, où le respect des valeurs fondamentales, par ceux qui sont supposés en être les garants, est devenu une vaste pantalonnade ?
 
Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz