FLASH
[24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 octobre 2011

Un groupe d'islamistes radicaux a fait une violente irruption mercredi dans la faculté de lettres de Sousse, à 150km de Tunis, pour tenter d'imposer l'inscription d'étudiantes portant le niqab, a rapporté jeudi la radio Jawhara FM.
 
Le doyen de l'établissement, Moncef Ben Abdeljelil, a déclaré que « quatre islamistes munis de bombes de gaz, d'épées et de couteaux (avaient) pénétré dans l'enceinte de la faculté en menaçant de l'égorger ». 
 
Ayant constaté que le bureau du doyen était fermé, ils se seraient dirigés vers celui du secrétaire général, semant la panique parmi les étudiants, a relaté M. Ben Andfeljelil, ajoutant qu’ »après des palabres », les fauteurs de troubles avaient quitté la faculté sans intervention des forces de l'ordre.
 
Selon le doyen, ces incidents sont survenus après qu'il a refusé l'inscription à la faculté mardi à deux étudiantes portant le niqab, un voile recouvrant tout le corps sauf les yeux. 
 
Les deux jeunes femmes auraient « fini par comprendre qu'il n'était pas logique de suivre des cours dans cette tenue » mais une autre étudiante serait revenue à la charge, accompagnée de « deux barbus pour tenter de s'inscrire par la force ».
 
« Nous n'avons rien contre les convictions religieuses des gens mais l'enseignement universitaire a des règles civiles qu'il importe de respecter pour assurer le cours normal des études », a fait valoir le doyen.
 
Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info et source citée.
 
http://www.republiquedebananes.com/2011/10/07/tunisie-incident-violent-autour-du-niqab-dans-une-universite/
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz