FLASH
[20/02/2017] Communiqué des victimes de Montauban: « rassurées que l’agresseur ait des antécédents psychiatrique et ne soit pas un simple jihadiste »  |  [19/02/2017] Des militants de l’Etat islamique partagent en boucle l’attentat de Montauban sur Telegram  |  Attentat musulman de Mogadishu : 39 morts, 50 blessés  |  Silence des opposants à la peine de morts : Un « tribunal » du Hamas condamne 3 palestiniens à mort pour espionnage  |  Montauban : ce n’est qu’après avoir été blessé que l’attaquant a crié « allahu akbar »  |  Le recyclage commence : « l’attaquant de Montauban aurait fait des séjours en psychiatrie »  |  L’opération info d’internet pour briser la loi du silence sur Macron produit ses effets : il baisse dans les sondages  |  Montauban attentat méthode palestinienne au couteau, 3 victimes, jihadiste abattu  |  [18/02/2017] Marine Le Pen toujours en tête à 26%. Fillon et Macron à 18,5%  |  [16/02/2017] Bobigny : début d’émeute, un hélicoptère survole la ville  |  Attentat revendiqué par ISIS au Pakistan : 60 morts 140 blessés  |  La loi de privation de la liberté d’expression définitivement adoptée contre les sites anti entrave à l’IVG  |  Le parquet financier annonce qu’il va poursuivre son enquête: il n’a pas de quoi poursuivre il s’acharne  |  [15/02/2017] Pakistan : attentat suicide : 5 morts 3 blessés, l’islam toujours l’islam  |  [14/02/2017] Emeutes : 245 arrestations depuis le début de l’affaire Théo – 245 arrestations pour rien, ils seront relâchés avec les félicitations des juges  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 11 octobre 2011

Michel Garroté – C’est bizarre. On n’en parle pratiquement pas, contrairement à ce qui c’est passé, au plan médiatique, avec « l’affaire DSK ». Lucile Mignon s’est présentée aux enquêteurs de la police judiciaire. Lucile Mignon, ancienne assistante parlementaire du député-maire UMP de Draveil (Essonne) Georges Tron, a déposé vendredi une plainte pour harcèlement visant l’élu, mis en examen le 22 juin pour viols et agressions sexuelles en réunion après les accusations conjointes de deux ex-employées municipales.

Cette femme entend dénoncer les représailles dont elle se dit victime à la mairie de Draveil, où elle est toujours salariée. « Je veux tout raconter. Je suis devenue gênante. J’ai été rétrogradée en mairie, effacée de l’annuaire de la municipalité, j’ai été placardisée. J’ai perdu ma dignité », déclare-t-elle. Lucile Mignon, actuellement en arrêt maladie pour dépression nerveuse, avait côtoyé les deux victimes de Georges Tron, contraint à la démission de son poste de secrétaire d’Etat à la Fonction publique après la révélation de l’affaire.

Lucile Mignon : « J’ai menti pendant cinq ans pour tenter de sauver mon ménage et parce que j’étais sous l’emprise de Georges Tron, que j’avais besoin de ce travail pour faire vivre ma famille. Aujourd’hui, je n’ai plus rien à perdre. J’ai d’ailleurs tout perdu », déclare-t-elle. Dans sa plainte, Lucile Mignon conforte par ailleurs les déclarations des deux victimes présumées de Georges Tron. Elle raconte ainsi avoir été elle-même appelée par le député-maire un samedi de 2006.

« Je me suis retrouvée dans son bureau, à subir un massage de pieds en compagnie de Brigitte Gruel (adjointe au maire elle aussi mise en examen). Un vrai traquenard. J’ai attrapé mon sac et j’ai claqué la porte ». Cette plainte pour harcèlement contre Georges Tron s’inscrit clairement dans le dossier général de viols et d’agressions sexuelles qui le vise, selon une source proche du dossier. Il appartiendrait désormais au parquet d’Evry de joindre cette plainte au dossier principal.

© Michel Garroté Rédacteur en chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz