FLASH
[25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 17 octobre 2011

Michel Garroté – Or donc, la campagne présidentielle 2012 voit, depuis hier soir, s’affronter, d’une part, François Hollande, l’homme normal aux 56% dans les primaires ; et d’autre part, Nicolas Sarkozy, l’homme invertébré aux 30% dans les sondages. L’homme invertébré, vermiforme, aux anneaux nombreux, très dissemblables entre eux, contenant chacun une idée nouvelle, mais à chaque fois sans appareil, dépourvu de décision articulée, cet homme-là (Sarkozy) va devoir affronter un homme normal (Hollande).

Certes, l’on peut toujours alléguer que l’homme normal défend des idées anormales, des idées socialistes décalées par rapport aux difficultés économiques présentes et à venir. L’on peut toujours alléguer que l’homme normal va plonger la France dans un abîme dont elle ne sortira jamais. Bref, l’on peut, avec moult allégations cartésiennes, prétendre que Hollande c’est pire que Sarkozy ; et que, par conséquent, il faudra bien, ma foi oui, l’âme en peine, le cœur déchiré, revoter pour Sarkozy, l’homme invertébré, en 2012.

A propos de Hollande (devenu avec 56% des voix hier dimanche d’une part le candidat du PS et d’autre part le principal candidat de la gauche aux présidentielles l’an prochain), je lis, sur lepoint.fr que (extraits adaptés ; source en bas de page) « le voilà donc revenu de nulle part, désigné, à 57 ans, candidat du PS à l'élection présidentielle de 2012. C'est l'épisode le plus spectaculaire de l'histoire d'une métamorphose. En cinq ans, François Hollande, énarque de la fameuse promotion Voltaire – Dominique de Villepin, Michel Sapin, Jean-Pierre Jouyet, Henri de Castries et bien sûr Ségolène Royal, étaient ses camarades de classe – a changé de statut : de "l'homme de la synthèse molle" ou de "M. Petites Blagues", il est devenu le candidat le plus crédible à gauche, le plus dangereux face à Nicolas Sarkozy ».

Lepoint.fr : « C'est dans l'ombre que commence l'opération reconquête. Sa séparation avec Ségolène Royal devient publique, tout comme le nom de sa nouvelle compagne : la journaliste politique Valérie Trierweiler. Avec quelques proches, Stéphane Le Foll, Bruno Le Roux, Faouzi Lamdaoui, Hollande se lance d'abord dans une métamorphose physique. Grâce à un régime devenu célèbre, il perd entre dix et vingt kilos, en fonction des experts. Ses costumes sont plus cintrés, ses lunettes plus fines. Il veut être pris au sérieux, et pour cela, prend son temps. Ce n'est qu'à l'université d'été de La Rochelle en août 2010 qu'il se présente sous son nouveau jour à la presse et aux militants ».

Lepoint.fr : « Il ne fait plus mystère de son ambition et commence à distiller petit à petit son message. De déplacement en déplacement, Hollande arrête le thème qui sera le sien : la jeunesse, ce qu'il définit comme "l'aspiration du peuple." Il peut défendre officiellement son projet à partir de mars 2011. Réélu président du conseil général de Corrèze, il se déclare candidat à la présidentielle via la primaire. (…) Jusqu'au bout, l'auto-désigné "homme normal" fait, en voiture ou en scooter, la course en tête. Dimanche, il remporte donc la primaire face à Martine Aubry. Une première victoire. Le début d'une nouvelle aventure », conclut lepoint.fr (fin des extraits adaptés ; source en bas de page).

Pour ce qui me concerne, l’éviction de Martine Aubry est une source de satisfaction. Car, même si Hollande n’est pas ma tasse de thé, il m’est toutefois plus facile à avaler que les tisanes venimeuses de Martine Aubry. A cet égard, je rappelle que François Hollande nous a toujours laissés nous exprimer librement. Alors que Martine Aubry, via l’un de ses apparatchiks, nous a méchamment menacés de procès, avec dommages et intérêts à la clé. En termes de liberté et de culture, François Hollande restera celui qui nous a respectés. Tandis que Martine Aubry restera celle qui a essayé de nous neutraliser, avant même l’issue du premier tour des primaires citoyennes…

Et faites-moi confiance : je saurais m’en souvenir ; en temps voulu, l’on posera, toutes les cartes, côté visible, sur la table.

Concernant les présidentielles d’avril-mai 2012 et les législatives de juin 2012, je m’autorise la liberté de me prononcer sur la meilleure façon de voter en temps voulu. D’ici-là, je continuerai de critiquer les âneries d’où qu’elles viennent. Et je confirme, qu’à ce stade et pour l’instant, se sont surtout les gesticulations de Sarkozy qui sont à bouffer du foin. Inutile de me taxer de traître du seul fait que je refuse d’embrasser sur la bouche les guignols de l’UMP et les clowns du FN. Car à ce stade et pour l’instant, j’ai surtout besoin, lorsque je regarde les débats et les nouvelles à la télévision, d’une pause. Vu sous cet angle, l’homme normal me détend et me fait sourire. Alors que l’homme invertébré m’irrite et m’agace ; à ce stade, et pour l’instant.

© Michel Garroté, rédacteur en chef www.dreuz.info & sources

mgarrote56@gmail.com

http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/primaire-PS/francois-hollande-histoire-d-une-metamorphose-16-10-2011-1385297_325.php

Il nous avait promis la laïcité positive…

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz