FLASH
[28/06/2017] Donald Trump a accepté l’invitation d’Emmanuel Macron d’assister au défilé de Bastille day (14 juillet)  |  Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 octobre 2011

La télévision égyptienne a diffusé aujourd’hui la toute première interview de Guilad Shalit « libre », afin de redorer un blason bien terni par les récentes bavures, erreurs et dérapages du régime, et surtout les massacres de chrétiens, il y a une semaine à peine.
 
C’est un Guilad Shalit fatigué, maigre, hésitant, ayant des difficultés à répondre, qui est apparu à la télévision devant Shahira Amin, une journaliste égyptienne « dissidente » qui avait démissionné, en plein milieu des affrontements de février, pour ne pas diffuser les fausses informations du régime Mubarak sur les protestations de la rue. « Je ne vais pas diffuser les mensonges de la machine propagandiste », avait-elle expliqué à al Jazeera. « ils ne montrent pas ce qui se passe place Tahrir. Des gens meurent là bas, tout est trafiqué ».
 
Bel acte de courage et d’honnêteté journalistique, de la part de cette journaliste qui ne porte pas (encore) le voile,mais honnêteté journalistique qui semble, hélas, tolérer certaines petits arrangements…
 
Plusieurs observateurs ont trouvé étranges, voire cruelles, les questions qu’elle a posé à l’otage Shalit tout juste « relâché ».
 
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=BMa8F1eiipo[/youtube]
 
« Vous avez vécu la captivité », dit-elle à Shalit en Anglais, « il y a plus de quatre mille palestiniens dans les prisons israéliennes. Ferez-vous campagne pour qu’ils soient relâchés ? », demande t-elle sans même se soucier du fait que les prisonniers palestiniens sont des criminels et des délinquants, jugés par une justice indépendante d’un pays démocratique, tandis que la captivité de Shalit était une prise d'otage condamnée par toutes les instances internationales.
 
Plus loin, elle demande, toujours aussi idiote : « pourquoi n’avez-vous donné qu’une seule interview durant votre captivité », alors que pendant cinq ans, aucune visite n'a été accordée, ni pour la Croix Rouge, ni pour l’ONU, ni pour sa famille, comme si les terroristes s’embarrassaient du droit international.
 
Ce que l’interview, qui a servi de magnifique campagne de relations publiques pour l’Egypte ne révèle pas, cette photo le montre clairement : derrière Guilad, hors de l’angle de la caméra, se trouve un terroriste du Hamas, cagoulé !
 
 
Et bien entendu, la journaliste arabe a juré à une chaîne de télé israélienne ce soir « je n’aurais pas contraint Shalit à accepter cette interview s’il n’avait pas voulu, et il avait l’air d’être d’accord ». Plus conne tu meurs, on dirait du Pascal Boniface.
 
Mais ce n’est pas tout, tenez-vous bien…!
 
Pour corser encore un peu les choses, Amir Mizroch (1) révèle sur son blog, en commentant ce qu’il appelle « le dégoûtant interview », que l’on entend clairement, en arabe, la journaliste se disputer avec le traducteur qui tente de lui expliquer que Shalit est fatigué et qu'il a besoin de faire une pause (sic)
 
Puis, lorsque Shalit, répond à une question en hébreu : « je ne me sens pas très bien, je n’ai pas l’habitude de voir autant de monde », le traducteur dit « il se sent bien, et il remercie ceux qui l’ont relâché ». Le reste est à peu près du même tonneau. En France aussi, on diffuse quelques fois des faux reportages…Vive les démocraties arabes !
 
Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
(1) http://amirmizroch.com/2011/10/18/watch-egypt-tv-despicable-interview-with-gilad-shalit/
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz