FLASH
Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 26 octobre 2011

 

 

Michel Garroté – Le 18 octobre dernier, j’ai écrit que les Israéliens sont les seuls à accorder suffisamment de valeur à leurs concitoyens, au point de libérer des criminels pour un échange. J’ai également écrit que je partageais exactement le même sentiment que Binyamin Netanyahu, à savoir, je cite : « aujourd'hui, nous sommes tous unis dans la joie et la douleur. La mission de ramener chez lui Gilad Shalit sain et sauf a été menée à bien », avait déclaré Netanyahu ; « décision très difficile », en parlant de l'échange de prisonniers. « Là bas (dans les Territoires), on fête le retour d'assassins alors qu'ici nous sanctifions au contraire la vie », avait souligné Netanyahu. Et, toujours pour ce qui me concerne, j’avais écrit que, une fois l’émotion passée, la libération de Gilad Shalit, ne manquerait pas, de soulever, quelques questions. C’est désormais le cas.

En effet, je lis sur Guysen (extraits adaptés ; lien vers la source en bas de page) qu’après la libération de Guilad Shalit, pour laquelle Israël a payé le lourd tribut de 1’027 terroristes, plusieurs dizaines d’adolescents ont décidé de se mobiliser pour qu’un tel évènement ne se reproduise pas. Ils ont lancé une pétition pour qu’on ne relâche plus de prisonniers, même s’ils étaient, eux, jeunes, retenus otages. « Si je suis capturé, je préfère rester en prison pour éviter que des terroristes soient relâchés », déclare David Lotan, adolescent de Rishon Le Sion signataire de la pétition. « Ma vie n’est pas plus importante que celle de ceux qui seront tués si ces terroristes sont libérés ».

La pétition stipule que les signataires ne s’opposent pas à un échange de prisonniers, dans la mesure où celui-ci est conforme aux conventions internationales qui stipulent qu’un prisonnier de guerre doit être échangé contre un autre. Les pétitionnaires demandent également une dégradation des conditions de détention des prisonniers détenus suite à des activités terroristes. « Une situation dans laquelle des meurtriers haineux profitent d’études universitaires et de bons repas est une disgrâce intolérable », peut-on lire. La plupart des lycéens signataires dit vouloir servir en tant que combattants, certains disent même avoir déjà été acceptés dans des brigades d’élites.

« Je ne veux pas que l’Etat soit mis en danger à cause de moi », déclare Yohai Kadosh, 17 ans. « Nous ne devrions pas compromettre notre idéologie à cause de menaces ». Le jeune homme, qui se destine à devenir combattant, se déclare pleinement conscient des risques qu’il encourt. « Si je suis libéré, mais qu’un autre citoyen israélien est tué à cause de cela, ça n’en vaut pas la peine », ajoute Idan Zion, 17 ans également. Beaucoup des adolescents à l’origine de la pétition pensent que libérer 1’027 prisonniers, dont des terroristes notoires, en échange du retour de Guilad Shalit était une erreur qui risque de coûter des vies à Israël (fin des extraits adaptés de la dépêche Guysen ; lien vers la source en bas de page).

Pour conclure, j’aimerais confirmer que la libération de Gilad Shalit fut pour moi source de joie et aussi source de douleur. En même temps, j’aimerais dire à quel point je suis, une fois de plus, admiratif devant l’héroïsme de la jeunesse israélienne. Je dirais même que l’on peut évaluer les chances de survie d’un pays en observant le sens du sacrifice de ses enfants. Vu sous cet angle, Israël à devant lui un long et bel avenir. L’on ne peut, hélas, pas en dire autant de l’Europe, et, notamment, de la France…

Michel Garroté – Rédacteur en Chef – http://www.dreuz.info/

mgarrote56@gmail.com

http://www.guysen.com/article_Des-futurs-soldats-signent-une-petition-pour-refuser-la-liberation-de-terroriste_16597.html

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz