FLASH
[28/06/2017] Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 28 octobre 2011

Guilad Shalit a été enlevé sur le territoire israélien. Plus de 5 ans plus tard, il a été échangé contre 1027 terroristes. C'était il y a une semaine environ. Un soldat contre 1027 meurtriers ou complices. Une bonne affaire pour le Hamas.

Guilad Shalit était un soldat israélien (Israël connaît encore la conscription). Il était également citoyen franco-israélien. La France n'a pas libéré de meurtriers pour sa libération. 
 
Ilan Grapel était un civil, un citoyen israélo-américain. 
 
Il s'est rendu lui-même sur le territoire égyptien, il voulait soutenir « la révolution », le coup d'Etat populaire qui a eu lieu en Egypte. Il pensait, comme d'autres un peu partout dans le monde, et aussi en Israël (même s’ils sont très peu), qu'il en sortirait quelque chose de bien. Il s'est baladé en Egypte, il est allé voir les pyramides, il a posé des questions. Il pensait pouvoir s'en servir pour ses études universitaires. 
 
Il a été arrêté par le pouvoir qui a succédé à celui dont il souhaitait la chute, et pour des raisons grotesques. On l'a accusé d'être un agent du Mossad. C'était juste un irresponsable un peu bohème qui publiait ses photos d'Egypte sur Facebook. 
 
Il devrait rentrer chez lui le 27 octobre, échangé contre 25 prisonniers égyptiens, des « prisonniers politiques », selon l'agence officielle égyptienne. Donc des terroristes.
 
Ilan Grapel était citoyen israélo-américain. Les Etats-Unis ne vont pas libérer de prisonniers pour sa libération.
 
Reste une différence essentielle entre Shalit et Grapel.
 
Shalit a été capturé depuis le territoire israélien, Grapel a été arrêté en Egypte. En apparence le cas Shalit est plus grave, en réalité le cas Grapel peut avoir plus de conséquences. 
 
Un prédicateur saoudien a promis cent mille dollars à qui capturera un soldat israélien. Le Hamas et le Hezbollah en connaissent les bienfaits. Mais il faudra pour cela venir les chercher, en Israël. 
 
Capturer un Grapel en revanche, est chose plus aisée. Il y en a plein qui se baladent, pour découvrir les pyramides, les hôtels du Sinaï, ou de Petra en Jordanie. Les Etats voyous savent donc ce qu'ils ont à faire. Israël paiera.
 
Le tourisme dans les Etats voyous, ou dans n'importe quelle dictature, n'est pas anodin. Il coûte cher aux Etats des ressortissants arrêtés. Il rapporte aux dictatures.
 
Israël, plus faible, paie plus cher. Mais d'autres Etats paient aussi, différement.
 
Malgré cela, beaucoup d'Israéliens et d'occidentaux continuent de se balader à travers le monde, et peu leur importe les régimes en place, ou les risques : c’est tellement folklorique !
 
Et nous, nous payons. Tout de suite, en argent, ou plus tard, en vies. 
 
Un dernier mot.
 
Sur RFI, mais ailleurs aussi, on qualifie les derniers accords passés avec l'Egypte de « réchauffement des relations entre Israël et l'Egypte ».
 
Depuis la chute de Moubarak, il y a eu plusieurs attaques contre le pipeline de gaz qui fournit Israël, les livraisons n'ont pas reprises, et l'Etat hébreu risque une pénurie de gaz. En septembre, l'ambassade israélienne au Caire a été attaquée par la foule. En août, six terroristes ont commis un attentat en Israël. Ils sont entrés par le Sinaï, en Egypte. Certains portaient des uniformes égyptiens. Dans la fusillade qui a suivi la poursuite, six policiers égyptiens ont été tués, c'est Israël qui s'est excusé, pas l'Egypte. 
 
Grapel n'était pas un agent du Mossad. Qui plus est, il a soutenu le renversement de Moubarak. Ses remplaçants ne lui sont pas redevables. Ils ne seraient pourtant pas là où ils sont, s'ils n'y avaient eu des millions de Grapel. Malgré tout, il est échangé contre 25 prisonniers égyptiens.
 
Un réchauffement comme celui-là, qui n'en voudrait pas !
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous : 
© Misha Uzan pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz