FLASH
[22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  |  Emplois fictifs: François Bayrou Sylvie Goulard Marielle de Sarnez quittent le gouvernement  |  Démission de François Bayrou  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 29 octobre 2011
A Beyrouth, dans le camp de réfugiés palestinien de Burj al-Barajneh, des enfants palestiniens masqués, portant de fausses ceintures d’explosifs et des corans, ont célébré dimanche 24 octobre le 24e anniversaire de la création du mouvement du Jihad islamique Palestinien et le 16e anniversaire de l’assassinat des son fondateur, Fathi Shaqaqi.
 
Ils ont fait le signe de la victoire en passant devant une photographie du dictateur syrien Bachar Al-Assad.
 
Ce qui attriste et révolte est que pendant que l’assassinat quotidien des civils de Syrie continue (plus de 3000 personnes ont été tuées lors de la répression contre les manifestants en Syrie, a indiqué le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme), les palestiniens ne sont pas du coté des civils syriens et ils affichent leur soutien à la répression sanglante des manifestations par le dictateur Al-Assad.
 
 
 
Le Premier ministre du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a déclaré le 12 septembre dernier à l'agence turque Anatolie que « le peuple palestinien ne peut pas tourner le dos à Bachar Al-Assad qui a soutenu la cause palestinienne ».
 
Haniyeh a affirmé que « le gouvernement syrien a depuis toujours été aux côtés des Palestiniens, et la Syrie déploie des efforts pour lever le siège sur Gaza, nous ne pouvons pas tourner le dos à celui qui a offert de l’aide au peuple palestinien et qui a soutenu la cause palestinienne ».
 
Haniyeh est totalement indifférent aux massacres des syriens. Ce vendredi, à Hama, les forces répressives du boucher Assad ont fait encore quarante morts, et des centaines de blessés qui resteront infirmes à vie, en tirant à balles réelles sur les manifestants.
 
Une fois de plus, les Palestiniens se démarquent par leur absence de réflexion politique et leur irresponsabilité morale. Leur seul objectif est le bourrage de crâne incessant et intensif, la haine envers les juifs.
 
Les violences meurtrières contre les enfants de Syrie sont ignorées par les médias et les masses des palestiniens, qui eux aussi sacrifient leurs gosses pour se faire tuer. Et les droits de l’homme ? Les ONG ? les moralistes musulmans ? On ne les entends plus.
 
Les Palestiniens pratiquent au quotidien le lavage de cerveau de leurs enfants dans des camps militaires (leur enseignant à se faire exploser en causant le maximum de morts parmi les non croyants) n'ont aucun complexe à afficher leur soutien au boucher de Damas, et à envoyer leurs enfants à ces rassemblements arabo-nazis.
 
A part se moquer du sang syrien, les palestiniens s'imaginent un avenir dans la nouvelle Libye. Alors que la Libye post-Kadhafi est officiellement libérée, nombreux sont les gazaouis qui rêvent de trouver un emploi sur les chantiers de reconstruction de ce pays riche en pétrole. Quelque 5.000 chômeurs de Gaza se sont inscrits la semaine dernière pour aller travailler en Libye, apprend-on de sources syndicales palestiniennes.
 
Les palestiniens, qui n'ont aucun sentiment pour les milliers des victimes des révoltes arabes, s’avèrent très pragmatique.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous : 
© Ftouh Souhail pour www.Dreuz.info

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz