FLASH
Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  |  Colorado : 3 ans après la légalisation de la Marijuana, les morts sur les routes de consommateurs ont progressé de 62%  |  Colombie : le Sénat approuve à l’unanimité un nouveau plan de paix avec les terroristes communiste FARC  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 3 novembre 2011
François Souchon, avocat au barreau de Chartres, et avocat des jeunes catholiques contestataires de la pièce de théâtre d’antichrétiens obsessionnels. 
 
« En ma qualité d’avocat, j’ai été appelé à assumer la défense de ces catholiques (…). En effet, depuis quelques jours, se joue au théâtre de la ville à Paris une pièce dont le thème est un vieillard déféquant sur scène pendant plus d’une heure, un second acteur jouant son fils venant lui essuyer les fesses à intervalles réguliers. Les excréments sont ensuite utilisés pour recouvrir et badigeonner un portrait géant du Christ. »
 
« Cette « œuvre » destinée à une caste bourgeoise d’initiés privilégiés est subventionnée par les fonds publics, en pleine période de crise, lorsque tant de gens, auxquels nos hommes politiques ventripotents imposent une politique d’austérité, peinent à joindre les deux bouts, y compris ces catholiques dont les impôts sont utilisés pour les injurier gravement dans ce qu’ils ont de plus cher »
 
« Dans les faits, si quelques jets d’œufs ou d’huile ont agrémenté les premières représentations, la très large majorité de mes clients n’a en réalité strictement rien fait d’autre que de se lever de leur siège dans le théâtre pour siffler ou manifester leur désapprobation par des mots simples, sans injures ni grossièretés. Certains autres se sont contentés d’une prière. »
 
« Ainsi tous ceux qui ne partagent pas le goût de Monsieur le Maire de Paris et de Monsieur le Ministre pour les matières fécales sont passibles de poursuites pénales et de détention !!! »
 
« Mais surtout, j’ai pu constater que tout était mis en œuvre pour priver intégralement mes clients des droits de la défense les plus essentiels et les plus fondamentaux. »
 
Violation des droits fondamentaux, et pressions du gouvernement et abus de pouvoir
 
François Souchon : « Alors que je me présentais au poste du Vème arrondissement de Paris, muni de ma carte professionnelle, il m’a tout simplement été interdit de voir mes clients et de leur parler après que le policier de l’accueil ait passé un coup de téléphone… ! »
 
« Il a été signifié à mes clients qu’ayant été arrêtés à Paris, ils n’avaient pas le droit de désigner pour leur défense un avocat du barreau de Chartres : premier mensonge. »
 
« Il leur a ensuite été signifié que le même avocat ne pouvait défendre à la fois plusieurs des personnes impliquées dans l’affaire : second mensonge. »
 
« L’on a tenté faire signer à mes clients un procès-verbal signifiant la fin de leur garde à vue de 24 h, alors qu’ils en étaient déjà à leur 32ème heure de garde à vue ! »
 
« les officiers de police judiciaire (…) m’ont confié qu’ils avaient subi eux-mêmes d’extraordinaires pressions venant « de très haut ». »
 
« les policiers me confiaient qu’ils avaient finalement reçu de « nouvelles instructions » pour que la garde à vue soit prolongée au maximum ! »
 
« Ces catholiques ont ensuite été déférés devant « le Juge des Libertés et de la Détention ». »
 
« Le juge a commencé l’audience en énonçant la décision…qu’il avait déjà prise sans même avoir jugé. Il m’a été purement et simplement interdit de plaider ! »
 
« Avec le plus grand sérieux, ce magistrat invoquait « une conspiration contre la liberté d’expression », seul instant de cette tragique histoire où il m’a fallu retenir un fou rire. »
 
« Ce juge les accusait d’atteinte à la liberté d’expression avant de leur expliquer, toujours avec le plus grand sérieux, que « la liberté ne doit pas nuire à autrui »… ! Sauf aux catholiques apparemment. »
 
« Mes clients ont donc tous été placés sous contrôle judiciaire, le magistrat leur expliquant que s’ils s’avisaient de rencontrer de nouveau leurs compagnons d’infortune ou de s’approcher du théâtre, ils seraient placés en détention jusqu’au procès… ! »
 
« En résumé (…) ces catholiques ont été arrêtés, maintenus en garde à vue durant 48 h, menottés, condamnés sans jugement, traités comme des chiens, des trafiquants de drogue ou des terroristes, privés de leur droit à une défense, isolés de leur avocat et placés sous contrôle judiciaire. »
 
François Souchon conclut : « En toute humilité je dois avouer que je ne m’attendais pas à une telle ampleur dans la violation des droits de la défense les plus élémentaires, sans parler de la justice sur le fond.
 
Jean-Patrick Grumberg : insulter le Christ est-il insulter les Chrétiens ? Insulter Mahomet est-il insulter les Mahométans ? Insulter Abraham et Moïse est-il insulter les Juifs ? Est-ce que cela doit rester autorisé par la loi française ? Caricaturer le Christ lors d’une pièce de théâtre est-il plus, ou moins, abject que caricaturer Mahomet dans un journal gauchiste ? Attaquer la religion Chrétienne est-il discriminatoire ? Et la religion Musulmane ? Et la religion Juive ? Les athées sont-ils globablement indifférents, outrés, ou heureux des attaques contre les religions ? Peux-on monter, avec l’argent des contribuables, à Paris, au théâtre de la Ville, avec le soutien de son maire et l’appui de Pierre Bergé, une pièce de théâtre pour insulter Mahomet ? Si non, pourquoi ? Qu’est ce qui justifie la répression excessive et l’acharnement judiciaire contre ces manifestants catholiques ? Des juges gauchistes amères, cathophobes et islamophiles ? 
 
Jean-Patrick Grumberg : A Nîmes, le 5 octobre dernier, le pèlerinage de la communauté catholique des rapatriés d’Oran au Sanctuaire de la vierge Notre Dame de Santa Cruz, bâti par les rapatriés d’Oran a rencontré l’intifada de jeunes immigrés arabes de la cité, qui se mirent à lancer des pierres sur les véhicules qui descendaient du sanctuaire. La police municipale, dont le poste est situé dans ce quartier a été immédiatement prévenue. Les terroristes en herbe ont-ils été appréhendés ? Non. Les organisateurs ont dévié leur itinéraire pour se protéger des attaques. Les médias n’ont pas semblé intéressés.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
http://www.civitas-institut.com/content/view/711/1/
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz