FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 5 novembre 2011
En me rendant à l’université récemment, j’ai rencontré quelques dissidents Iraniens qui faisaient signer une pétition. 
 
Ils ont attiré mon attention sur l’existence de camps de réfugiés iraniens en Irak, camps où vivent des gens qui ont fui le régime des mollahs. Ces camps, le principal étant situé à Ashraf (voir www.ncr-iran.org), ont été protégés par l’armée américaine et le seront jusqu’au 31 décembre, jour où tous les soldats américains auront quitté l’Irak. Ce jour là, la victoire obtenue par George W. Bush sur le régime de Saddam Hussein aura été transformée en défaite grâce à Barack Obama. Ce jour là, les derniers Chrétiens d’Irak, que l’armée américaine a quasiment cessé de protéger depuis que Barack Obama est à la Maison Blanche, seront sans doute massacrés, et l’Iran remportera une victoire sur les Etats-Unis sans avoir même eu à combattre, car celle-ci aura été un cadeau de Barack Obama. Ce jour là, les réfugiés iraniens en Irak seront sans doute massacrés, loin des caméras de télévision.
 
Nous sommes dans un pays où l’on parle sans cesse de droits de l’homme, mais où ceux qui parlent de droits de l’homme ont une vision décidément très étrange de ceux-ci.
 
Je ne les ai pas vus se mobiliser un seul instant en soutien aux Iraniens qui se sont révoltés contre la réélection truquée de Mahmoud Ahmadinejad en juin 2009. Les Iraniens aspirant à la liberté ne méritaient apparemment aucune compassion. 
 
Je ne les ai pas vus défendre une seule seconde les Chrétiens d’Irak ou s’émouvoir du sort des réfugiés iraniens en Irak. Je ne les ai pas vus non plus réagir aux massacres de Kurdes organisés par l’armée turque dans le Nord de l’Irak, comme je ne les avais pas vus réagir, lorsque Saddam Hussein gazait des villages kurdes entiers. Je les ai vus vociférer, par contre, lorsque George W. Bush a décidé de renverser Saddam Hussein et de procéder à un changement de régime qui avait, jusqu’à ce que Barack Obama vienne inverser la situation, débouché sur la seule démocratie à peu près présentable du monde arabe. 
 
J’ai vu ceux qui parlent de droits de l’homme se mobiliser contre Hosni Moubarak sans sembler s’apercevoir qu’il était établi que Moubarak serait remplacé par bien pire que lui, comme je les avais vu se mobiliser contre Ben Ali en faisant comme s’ils ne discernaient pas que Ben Ali serait lui-même remplacé par bien pire que lui. 
 
Je les ai vu se mobiliser contre Mouammar Kadhafi, et soutenir une opération par laquelle Nicolas Sarkozy et ses complices ont porté au pouvoir des islamistes, et des gens d’al Qaida qui seront bien pire que Mouammar Khadafi, et qui, en ce moment, massacrent des noirs Africains en Libye, en les traitant de « nègres » et d’ « esclaves », tout en se repassant en vidéo les images de l’assassinat ignoble du « juif Kadhafi », car ces gens sont antisémites.
 
La vision des droits de l’homme des défenseurs des droits de l’homme français est étrange, de fait : elle aboutit systématiquement à un recul, et à des violations des droits de l’homme. 
 
Elle débouche sur un soutien aux pires violeurs des droits de l’homme, pour peu que ceux-ci soient dans le bon camp, celui des ennemis résolus de la civilisation occidentale, ou si ce n’est pas un soutien, un consentement résigné. Elle débouche sur une hostilité frénétique aux seules actions effectivement menées ces dernières années qui ont abouti à une amélioration, certes provisoire et réversible, des droits de l’homme. 
 
Il n’est pas étonnant dans ces conditions qu’au Proche-Orient, cette vision des droits de l’homme soit résolument aveugle aux droits de l’homme juif israélien, et s’imagine défendre les droits de l’homme arabe palestinien, en défendant, en réalité, des crapules totalitaires, qui violent les droits de l’homme arabe palestinien en lui lavant le cerveau, aux fins qu’il devienne un instrument pour détruire les droits de l’homme juif israélien. 
 
Dans le cadre de cette vision, comme dans La Ferme des Animaux de George Orwell, certains êtres humains sont plus égaux que d’autres : un Juif est incontestablement un être inférieur, sauf s’il renie sa judéité et soutient le djihad. Un noir Africain confronté à des islamistes a tort et est très inférieur, un Chrétien au Proche-Orient a tort de ne pas être musulman et est très inférieur. Un Kurde n’a aucune valeur humaine. Un Arabe musulman et islamiste est, par contre, beaucoup plus égal. Un dictateur autoritaire allié à l’Occident est un être répugnant, un dictateur totalitaire ennemi de l’Occident devient un être acceptable. 
 
Dans le cadre de cette vision, toujours, un homme comme George Walker Bush qui ne cessait de parler de démocratie, de droits de l’homme et de liberté, et qui a agi au service de ces valeurs, ne méritait que le mépris et la haine. Un homme tel que Barack Obama, qui ne parle presque jamais de démocratie, de droits de l’homme et de liberté, qui courtise l’islam, qui accepte les massacres de Chrétiens, de Kurdes et de noirs Africains en Libye, et qui fait avancer l’islam radical dans toute la région qui va du Pakistan au Maroc, et du Yemen à la Turquie, mérite l’admiration.
 
Ceux qui parlent de droits de l’homme en France ont bien davantage qu’une vision très étrange de ceux-ci : en se couvrant du manteau des droits de l’homme, ils oeuvrent pour la destruction de ceux-ci, si bien qu’en ce pays, la défense des droits de l’homme a perdu tout son sens, et n’est plus qu’une gigantesque imposture derrière laquelle des totalitaires avancent masqués.
 
Si la civilisation occidentale doit survivre, au bout de la période effroyable que nous traversons, l’une des taches primordiales sera de redonner aux mots leur signification. 
 
Je citais plus haut La ferme des animaux de George Orwell. J’aurais pu citer aussi 1984 ; quand je vois que la défense des droits de l’homme couvre la destruction des droits de l’homme, je pense à des formules de novlangue telle « La guerre c’est la paix », ou « La liberté, c’est la servitude ». 
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous : 
© Guy Millière pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz