FLASH
[22/03/2017] la BBC s’est rétractée, l’auteur de l’attentat ne serait pas Abu Izzadeen qui est toujours en prison selon son avocat  |  Abdelghani Merah: « le salafisme devrait être interdit en France »  |  Coups de feu à l’extérieur de l’immeuble du parlement de Londres  |  Erdogan : « la démocratie est comme un train. On le prend, et on descend quand on arrive à destination »  |  Le procès du #MurDesCons débutera le 4/12/18 : la justice politisée sait traîner ou aller vite  |  Erdogan répète ses menaces : « aucun Européen ne peut marcher tranquillement dans aucune rue du monde si l’Europe de change pas d’attitude »  |  La candidate russe à l’Eurovision interdite d’entrée en Ukraine  |  Blocus ? Apartheid ? 845 étrangers et professionnels sont entrés en Israël depuis Gaza hier  |  Erdogan prévient que « les Européens ne vont pas être en sécurité cette attitude de l’Europe continue »  |  [21/03/2017] Mathias Fekl, un illustre inconnu, remplace l’autre inconnu Le Roux au poste interchangeable donc inutile de ministre de l’Intérieur  |  Il promettait une république irréprochable, Hollande ! Le corrompu ministre socialiste Le Roux démissionne  |  Somalie Mogadishu : attentat suicide – oui, encore des musulmans. 7 morts et 10 blessés  |  Le Parquet National Financier ouvre une enquête contre Le Roux, le ministre de l’Intérieur de la gauche morale  |  Afghanistan : les talibans tuent 6 membres de services de renseignement dans la province d’Helmand lors d’un attentat suicide avec une voiture chargée d’explosifs  |  Egypte : ISIS affirme qu’un de ses snipers a tué un soldat égyptien le 19 mars à el-Arish dans le Sinaï  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 16 novembre 2011

 

 

Michel Garroté – L'Orient-le-Jour signale que l’archevêché grec-orthodoxe à Achrafieh, un quartier chrétien de Beyrouth, a été vandalisé. Les auteurs ont volé des icônes, des crosses épiscopales, des calices, des documents ainsi que de l'argent appartenant à l’archevêché de l'église chrétienne grecque-orthodoxe (cf. liens en bas de page).

Par ailleurs, Mediarabe.info signale que deux attentats ont sérieusement endommagé, ce mercredi matin, un hôtel fréquenté par les étrangers travaillant à la FINUL et un débit de boisson appartenant à un chrétien, dans la ville de Tyr, au Sud-Liban (cf. liens en bas de page). Les commanditaires et les auteurs de ces attentats cherchent à rappeler aux pays membres de la FINUL (France et Italie notamment) et aux minorités (les chrétiens sont devenus minoritaires au Sud-Liban à cause du Hezbollah) les capacités de nuisance du régime syrien. Le premier attentat a sérieusement endommagé l’hôtel Queen Elissa, situé près de la plage de Tyr, et qui abrite une discothèque fréquentée par les étrangers, membres et employés de la FINUL. Cet attentat intervient au lendemain des menaces proférées par les agents de la Syrie au Liban, notamment Weäm Wahhab, qui ont à maintes fois rappelé la vulnérabilité de la FINUL.

Ils ont affirmé que « la chute du régime syrien entraînera le chaos régional et rien ne pourra alors garantir la sécurité des soldats onusiens ». C’est notamment confirmé par un ancien officier italien de la FINUL. Il redoute la multiplication de ces actes contre les Italiens et les Français notamment. En visant les soldats italiens, les terroristes et leurs commanditaires cherchent à profiter du vide gouvernemental en Italie et de la crise financière. Les terroristes espèrent ainsi forcer Rome à retirer ses unités. Selon l’ancien officier italien de la FINUL, Les Français de la FINUL sont menacés, en raison des positions de Sarkozy et Juppé sur le dossier syrien. Le deuxième attentat, simultané avec le premier, a visé un commerce, situé à l’entrée du quartier chrétien de Tyr, commerce appartenant à un chrétien. Cet attentat vise à terroriser la population libanaise et à la pousser à s’accrocher à la dictature syrienne et à la défendre, le dictateur syrien Assad étant présenté au Liban comme « le garant de la sécurité des minorités »…

Cet attentat intervient au lendemain de l’arrestation de cinq ressortissants syriens pro-Assad à Nabaa, un quartier de Beyrouth, qui ont reconnu leur implication dans une série de meurtres commis depuis septembre dernier. Ces cinq frères – dont trois avaient été naturalisés libanais en guise de récompense, sans rire, pour services rendus – étaient des agents des Services syriens et constituaient une cellule terroriste, affirment plusieurs sources libanaises proches de l’enquête. Depuis le mois de septembre, les cinq terroristes syriens ont commis onze meurtres dans des régions chrétiennes, pour terroriser la population chrétienne et diffuser un climat d’insécurité, en guise d’avertissement adressé aux Chrétiens souverainistes et indépendantistes, avertissement concernant « ce qui pourrait leur arriver en cas de chute de leur protecteur syrien ».

Le régime dictatorial syrien de Bachar Al-Assad, ses relais au Liban et en Occident, notamment Michel Aoun (ndmg – le chrétien le plus crétin de tout le Liban), le Hezbollah, ainsi que des intellectuels et des journalistes en Europe rappellent régulièrement ce qui est arrivé aux Chrétiens en Irak depuis la chute de Saddam Hussein, oubliant de préciser que le chaos en Irak était – et demeure – largement l’œuvre de la Syrie alaouite et de l’Iran chiite. Ces deux pays qui se disent fiers d’avoir mis en échec – et de continuer en partie à mettre en échec – la démocratie et la liberté d’inspiration américaine en Irak. Les agents et relais de la Syrie mettent également en exergue les violences qui visent les Chrétiens Coptes en Egypte. Mais ils font semblant d’oublier que ces violences ne datent pas d’aujourd’hui. Déjà sous Hosni Moubarak et Anouar El Sadate, les Chrétiens Coptes ne jouissaient pas d’une réelle sécurité.

Les nombreuses mises en garde contre le chaos qu’entraînerait la chute du régime syrien et les menaces contre la FINUL et les minorités, ont été mises à exécution à Tyr aujourd’hui, soit le jour où la Ligue arabe et la Turquie doivent prendre une décision capitale. La réunion turco-arabe qui se tient aujourd’hui mercredi à Rabat, au Maroc est un tournant décisif qui doit sceller le sort de Bachar Al-Assad. En outre, sur le terrain, l’Armée Syrienne Libre, composée de soldats ayant déserté l’armée d’Assad accentue la pression sur le régime dictatorial. La nuit dernière, une explosion a détruit l’antenne d’un service de renseignement de l’armée de l’air, le plus important et le plus redoutable service du régime Assad, à Harasta, à une trentaine de kilomètre de Damas. L’étau se resserre autour du régime alaouite d’Assad. D’où les avertissements musclés au Liban ce matin, dans des secteurs chrétiens, à Tyr et à Achrafieh. L’axe Syrie-Iran-Hezbollah est loin d’être brisé…

© Michel Garroté, rédacteur en chef de www.dreuz.info

http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/731842/L%27archeveche_grec-orthodoxe_a_Achrafieh_vandalise.html

http://www.mediarabe.info/spip.php?article2067

http://www.lorientlejour.com/category/Liban/article/731800/Cinq_freres%2C_cinq_tueurs%2C_sous_les_verrous.html

http://www.lorientlejour.com/category/Liban/article/731823/Ban_demande_l%27arret_des__incursions_syriennes_au_Liban.html

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz