FLASH
Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 74%, celui des médias à 6%  |  Après l’attentat islamique à l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 novembre 2011
Vous lirez probablement tout l’inverse dans la grande presse. 
 
Ainsi dans le Figaro, le titre : « Alain Juppé appelle l'ONU à intervenir en Syrie », dissimule la réalité, qui se trouve reléguée au second paragraphe : « La France s'oppose en revanche à une action unilatérale en Syrie », malgré les massacres de civils – allez comprendre cet humanisme. BHL n'a pas donné son accord ?
 
Au delà du fait que ni le Parlement, ni les français, n’ont leur mot à dire, en France, sur la politique extérieure décidée par des hauts fonctionnaires non élus du Quai d’Orsay – un signe de l’exception démocratique française je suppose, Reuters rapporte que lors de la conférence d’Ankara, Juppé a déclaré, en présence de son homologue Turc, Ahmet Davutoglu « être opposé toute intervention unilatérale en Syrie, et une telle décision devrait être décidée par les Nations Unies ». Mais Alain Juppé n’envisage pas pour le moment de demander à l’ONU de prendre une telle décision.
 
« Des sanctions plus dures sont nécessaire contre la Syrie, a indiqué Juppé, et la France est prête à travailler avec l’opposition Syrienne »
 
Juppé a également exposé ses doutes quand à la réaction positive de la Syrie au plan de paix de la Ligue Arabe. Davutoglu a également préféré que des pressions fortes soient exercées contre la Syrie pour arrêter le bain de sang.
 
Reuters explique que la France, la Grande Bretagne et l’Allemagne prévoient de demander au comité des Droits de l’Homme de l’ONU d’approuver une résolution condamnant la violence en Syrie (al-Assad prépare toi à trembler), avant de proposer des mesures – non contraignantes – au vote de la prochaine session de l’Assemblée plénière.
 
Cela me fait penser à cet instituteur très sévère qui menaçait ses élèves ainsi : le premier qui parle pendant la classe, je lui supprime une image. Au bout de dix images, il aura un blâme, au bout de dix blâmes, il aura un avertissement, et au bout de dix avertissements, il aura une remontrance.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
http://www.jpost.com/International/Article.aspx?ID=246081&R=R1&utm
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz