FLASH
Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  |  La Knesset vote pour légaliser 4 000 habitations juives construites sur des terres Arabes à l’abandon depuis des décennies  |  Lors d’une conversation téléphonique, Trump a convaincu Softbank d’investir 50 milliards $ et de créer 50 000 emplois aux Etats-Unis  |  3 électeurs de Floride font un procès en demande de recomptage de l’élection (Trump a 120 000 voix de plus que Clinton)  |  Attaque raciste de CNN qui ne digère pas l’élection de Trump, cette fois contre Ben Carson  |  En réponse à Trump, Boeing indique qu’il a un contrat de 170 millions $ pour « aider à déterminer » les besoins d’Air Force One  |  Belgique : arrestation de 8 jihadistes à Anvers, Bruges, Saint-Nicolas et Schaerbeek qui recrutaient et finançaient ISIS  |  Avec 89.5% des voix, Angela Merkel a été réélue à la tête du CDU  |  Trump : « Boeing construit un nouvel Air Force 1 à 4 milliards $ pour les futurs présidents. C’est bien trop ! il faut annuler la commande !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Annika le 1 décembre 2011
On lit beaucoup d’inepties dans les médias français sur ce qui compose les membres du Parti républicain.
 
J’ai trouvé l’explication de Dick Morris élaborée, la voici. Le seul point qui me chagrine, c’est qu’il est flagrant que Morris cherche à ignorer « l’homme à abattre » – Ron Paul. Nous apprenons aujourd’hui 29 Novembre, que d’autres allégations ont fait surface, et que la candidature d’Hermann Cain pourrait être à sa fin. Si c’est le cas, retirez son nom de l’analyse de Dick Morris. Les autres candidats s’accapareront les voix du peuple, suivant les contextes indiqués.
 
Dick Morris était conseiller politique pour Bill Clinton dès 1994, ainsi que Manager pour la campagne de sa réélection. Ses liens avec Clinton remontent aux fonctions de ce dernier en tant que gouverneur d’Arkansas (1978). De nos jours, Morris est auteur, commentateur sur Fox News, et publie régulièrement des articles sur « The Hill » et au « New York Post ».
 
« Pour comprendre la course présidentielle Républicaine, il faut d'abord saisir le fait que le parti républicain est un parti d’idées. Le parti démocrate, on nait dedans. Si vous êtes noir, latino, pauvre, gay, ou si vous devenez mère célibataire, votre identité partisane vous permettra souvent de vous y retrouver. Mais l’on devient membre du Parti Républicain quand on est d’accord avec certaines de ses idées. Ainsi, il y a plusieurs groupes distincts au sein du Parti Républicain, qui sont fusionnés par des idéaux partagés – mais aux priorités et perspectives très différents. 
 
Il y a le groupe des « Conservateurs Economique ». Ces gens-là sont profondément attachés à l'économie du libre marché. Souvent rattachés/ employés dans de grandes entreprises, ils ont tendance à avoir une bonne situation financière, à croire au capitalisme, et à être opposé à la redistribution des richesses. Dans cette catégorie, les candidats présidentiels ont été Mitt Romney, Donald Trump, Tim Pawlenty, Chris Christie, et Mitch Daniels. Mitt Romney est le seul qui reste en lice. Il en est le champion, ce qui lui garantira une place pour le tour décisif (‘Runoff’ en anglais). Morris indique que d’après lui, il pourrait y avoir un match nul entre les deux derniers candidats républicains, suivi d’un tour décisif final.
 
Etroitement lié au groupe ci-dessus, on trouve le groupe de l’ « Establishment Républicain ». C’est le groupe qui s’était rallié à GW Bush et appuya sa nomination à la présidence. Ceux-ci ont à choisir entre Romney, Perry et Gingrich. Ils ne peuvent soutenir Cain ou Bachmann, car ces deux candidats sont trop outsiders. Perry les a déçus, ils sont donc en grande partie pro-Mitt Romney – même si certains parmi eux voteront probablement pour Gingrich.
 
Ensuite, on trouve les « Evangéliques ». Ils sont motivés par des questions religieuses et sociales telle que l'avortement, le mariage homosexuel. Leurs candidats ont été Mike Huckabee, Herman Cain, Michele Bachmann, Rick Santorum, et Rick Perry. Huckabee ne s’est pas présenté comme candidat. Au début c’était Bachmann, pour qui le soutien a augmenté, puis ce fut Perry et ensuite Cain. Mais l’appui pour Cain est retombé en raison d’accusations de harcèlement sexuel. Ce groupe de Républicains ne peut pas soutenir Romney (bien qu'ils le feront s'il est nominé) parce qu'il est mormon et qu’il a retourné sa veste sur la question de l'avortement. Ils sont réticents envers Gingrich à cause de ses problèmes personnels, et ils doivent alors choisir entre Perry, Cain, Bachmann, et Santorum. Ils n'ont pas encore choisi mais le feront. Un de ces candidats se devra d’être dans le ‘runoff’ parce que ce groupe-là doit avoir un candidat.
 
Puis nous avons Le groupe « Sécurité Nationale ». Ses membres sont axés sur la défense, soutiennent la guerre en Afghanistan, et des mesures sévères contre le terrorisme. Leurs candidats seraient alors Gingrich, Bachmann, Perry, Romney, ou Santorum. Ils ne soutiendront pas Cain à cause de son inexpérience, et sont en désaccord avec Paul et Huntsman. L’excellente performance de Gingrich durant les débats leur a plu, mais Romney fait bon jeu pour leurs votes. Santorum pourrait gagner du terrain, mais j’en doute. Perry voudrait leurs votes, mais il s'est fait du tort par manque de familiarité avec les questions durant les débats. Les votes de ce groupe seront probablement répartis entre Gingrich et Romney. Entre leurs voix et celles du groupe Establishment Républicain, un runoff entre Romney et Gingrich est pratiquement assuré.
 
Puis il y a ceux du Tea-Party. 
 
Ils mettent l'accent sur le déficit fédéral, la dette nationale, le frein sur les dépenses, le maintien des baisses d’impôts. Ils sont opposés à une assurance santé étatiste (Obamacare), et pour la réduction des réglementations gouvernementales.
 
Initialement, ils pouvaient choisir entre Daniels, Christie, Gingrich, Santorum, Perry, Cain, et Bachmann. Ils ne soutiendront pas Romney en raison de son programme santé (Romneycare) dans le Massachusetts (bien qu'ils le soutiendront s’il est le nominé républicain pour la présidentielle). Puisque Christie et Daniels ne sont pas candidats, ils se sont d'abord ralliés à Bachmann, eu égard à la bataille qu’elle mène au Congrès dans le but de réduire les dépenses de l’Etat. Puis ils ont été séduits par Perry, mais sa position sur l’immigration les a refroidit, et ils se sont tournés vers Cain. Les accusations contre Cain les préoccupant, ils reportent alors leur attention vers Gingrich, Bachmann ou peut-être encore Cain.
 
Les jeux ne sont pas faits. 
 
Il n’y a que Romney qui soit assuré d’être dans le tour décisif final. Si Gingrich ne perd pas de terrain à cause de son emploi de conseiller à Freddie Mac, ou à cause de ses problèmes personnels, il fera certainement partie du tour décisif final – soutenu par le groupe Sécurité Nationale, le groupe Establishment Républicain, et les Tea-Party.
 
Mais ce dernier scénario omet le groupe des Evangéliques. Ils ne soutiennent pas Romney à cause de sa religion, ou Gingrich à cause de ses problèmes personnels (note de JPG : ses multiples divorces ne se seraient pas tous passés dans des conditions très élégantes, au point qu’il a lui même affirmé : « si la première préoccupation des américains est mon passé, alors je suis disqualifié »). Ainsi, ils offriront leur soutien à quelqu'un d'autre – et ce quelqu’un pourrait être Cain, Perry, Bachmann, ou Santorum. Il y a un bon nombre au Tea Party dont l’idéologie se chevauche avec celle des évangéliques – et ceux-ci se pencheront également vers l’un de ces quatre candidats. De toute façon, un de ces derniers sera dans le mélange final.
 
Nous aurons ainsi une bataille entre trois candidats : Romney, Gingrich, et un candidat pour les Evangéliques/Tea-Party qui sera nommé plus tard.
 
C’est le contexte et le but du caucus de l'Iowa le 3 Janvier prochain. D'abord et avant tout, c’est un moyen de trier l'énigme des groupes Evangélique et Tea-Partyn et d’identifier leur candidat. »
 
Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Annika pour www.Dreuz.info depuis le Colorado
 
http://www.dickmorris.com/blog/the-shape-of-the-pres-race/
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz