FLASH
[28/02/2017] Mauritanie : les musulmans exigent l’expulsion de l’ambassadeur de France parce qu’il a assisté à un événement juif  |  Allemagne : un réfugié armé d’un couteau est retranché dans un centre d’accueil à #Hammerbrook. Les forces spéciales sont sur place. L’immigration va bien  |  Nablus : Tsahal a blessé un colon arabe palestien qui s’approchait de façon suspecte d’un groupe de soldats  |  [27/02/2017] Trump propose une hausse de 54 milliards de dépense pour la Défense « atteindre la paix en montrant notre force »  |  Les services du renseignement israélien affirment que Trump a créé une nouvelle voie vers la paix  |  Axelle Le Maire, secrétaire d’État chargée du numérique, démissionne du gouvernement  |  Sondage : 51% des Américains pensent que les médias sont acharnés contre Trump  |  USA : alerte à la bombe contre des centres communautaires juifs dans 3 Etats  |  Les humanistes contre la peine de mort @SophiaAram @ruquierofficiel @florenceforesti appellent à tuer Trump  |  Belgique: Fouad K aurait commis jusqu’à 230 viols  |  L’Etat islamique revendique les attentats contre des commissariats en Algérie  |  Algerie, Tébessa – 3 individus suspectés de soutenir le terrorisme ont été arrêtés  |  Un ex-conseiller de Le Pen en 2012 (passé LR) dit avoir bénéficié d’un emploi fictif et dénonce « un système de corruption »  |  Turquie : 18 terroristes tués en une semaine dans une opération de contre-terrorisme  |  Grèce : attaque de l’institut français, incendie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 2 décembre 2011

 

 

Michel Garroté – Arnaud Montebourg se défend, maladroitement, d'être un raciste antiallemand – c’est pourtant ce qu’il est et ce n’est pas la première fois –, après avoir été remis à sa place, et, après s’être fait mouché, pour avoir dénoncé le soi-disant "nationalisme allemand" dans la gestion de la crise de la dette de la zone euro. Le démagogue puéril Montebourg a en effet donné l’assaut contre l'Allemagne, laquelle mènerait, soi-disant, pour tous les pays de la zone euro, à une dangereuse spirale de plans d'austérité. L’on croirait rêver. Mais non. C’est bien ça, la doctrine Montebourg. Interrogé lors de l'émission ‘Questions d'Info’ sur ‘Public Sénat’ et sur ‘France Info’, l’irresponsable pyromane Montebourg s'en était pris à "l'ordre allemand" que voudrait imposer la chancelière Angela Merkel.

"La question du nationalisme allemand est en train de resurgir à travers la politique à la Bismarck employée par Mme Merkel. Ça veut dire qu'elle construit la confrontation pour imposer sa domination", avait ajouté l’outrancier Arnaud Montebourg. Mais dans ce cas, qu’aurait ergoté le même Montebourg, si l’Allemagne avait refusé de sauver la Grèce et si l’Allemagne avait décidé de quitter la zone euro et de revenir au deutschemark ? Aux yeux de Montebourg, le moment serait soi-disant venu "d'assumer la confrontation politique face à l'Allemagne et de défendre nos valeurs". « Nos valeurs » ? Lesquelles ? Celles de la provocation, aussi dangereuse qu’inutile, envers le peuple allemand ?

Daniel Cohn-Bendit, dont je ne partage pas les idées, et, dont je reconnais, toutefois, que, contrairement à Montebourg, il est, lui, au moins, intelligent, Daniel Cohn-Bendit, écrivais-je, a vivement critiqué les propos du clown national-socialiste Montebourg. Daniel Cohn-Bendit a déclaré : "Ce type de déclaration à la hussarde a des relents de nationalisme. Heureusement que Montebourg n'est pas aujourd'hui dans un gouvernement. C'est du mauvais cocorico. Il fait du Front national à gauche". Personnellement, je partage cette analyse de Daniel Cohn-Bendit. Car, en effet, les socialiste Montebourg fait du Front national à gauche ; il fait même du national-socialisme, version clownesque.

Dans un communiqué d’autolégitimation, le démagogue et irresponsable Montebourg tente, sans succès d’ailleurs, de se justifier, en jouant sur les mots "nationalisme" "intérêts nationaux". Montebourg avait déjà tenu, des propos bellicistes inacceptables, dans ‘Salut les terriens’, sur Canal+. En s’affichant à la fois comme un socialiste d’extrême-gauche qui diabolise l’économie réelle et comme un nationaliste antiallemand, Montebourg nous a révélé, à plusieurs reprises, son vrai visage. Le communiqué qu’il vient de diffusé n’y change rien. C’est trop tard, tout simplement. Cet homme est visiblement inculte aux plans historique et politique, irresponsable vis-à vis de l’Allemagne et de l’Europe, et, de ces faits-là, dangereux pour la France. Avec les mouvements d’extrême-gauche « antimondialistes » et « antisionistes », Montebourg représente désormais une mouvance bien plus inquiétante que le Front National. Il serait temps d’en prendre conscience.

© Michel Garroté Rédacteur en chef de www.dreuz.info

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz