FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 6 décembre 2011

 

 

Michel Garroté – Les médias européens mentent : le gouvernement syrien aurait, soi-disant, répondu « positivement » à l’exigence d’envoi de 500 observateurs de la Ligue arabe, dimanche soir 4 décembre – soit juste avant l’expiration de l’ultimatum fixé par celle-ci. Sauf que le gouvernement syrien a posé comme conditions que soient annulées les sanctions économiques et financières prévues par la dite Ligue.

C’est le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Mouallem qui a formulé les conditions de son pays dans une lettre adressée au secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi.

Du reste, Jihad Makdissi, porte-parole du ministère syrien des Affaires étrangères, a précisé, lundi 5 décembre : « Nous attendons la réponse de la Ligue arabe et que toutes les décisions prises par la Ligue en l’absence de la Syrie soit annulées ».

Le gouvernement syrien, l’Iran et le Hezbollah font tout pour que ce conflit interne dégénère au plan régional, mettant en danger le Liban et Israël. L’opposition syrienne est, certes, en partie islamique. Mais la menace qui pèse notamment sur Israël est en train de devenir une menace existentielle.

© Michel Garroté Rédacteur en chef de www.dreuz.info

http://www.infosyrie.fr/actualite/syrieligue-arabe-les-possibles-raisons-de-damas/

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz