FLASH
Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 6 décembre 2011
Par Laurent Cudkowicz
 
L’employé juif d’un coiffeur parisien va voir son patron et lui dit : « Patron, je dois démissionner »
 
« Mais pourquoi donc ? » lui répond le patron.
 
« Parce que tous vos employés sont antisémites ! »
 
« Allons bon, mon cher Jean-Claude. Je suis sûr que ce n’est pas vrai. Qu’est ce qui vous fait penser cela ? »
 
« C’est simple, patron. Lorsque je leur dit qu’Hitler a voulu tuer tous les juifs et les coiffeurs… »
 
Le patron l’interrompt : « Mais Jean-Claude, pourquoi les coiffeurs ? »
 
« Vous voyez patron, vous aussi ! »
 
L’Iran menace, depuis au moins dix ans, de manière explicite, l’existence d’Israël.
 
Les personnes les plus puissantes de la République Islamique rassemblent tout ce qu’il faut de stratégie, de stratagèmes, de propagande, pour justifier leur vœu le plus cher : voir Israël rayé de la carte. Cette République entreprend la construction de centrales nucléaires « civiles » alors qu’elle dispose des réserves de pétrole parmi les plus importantes au monde. Elle fait régulièrement preuve de ses capacités de lancement de missiles et de fusées et de ses progrès en armement. Elle multiplie ses déclarations belliqueuses vers Israël. Qui plus est, elle mène une campagne de négation de la Shoah, prétendant que celle-ci n’a pas existé, ou qu’elle n’a pas fait autant de victimes juives qu’on veut bien le croire. De plus, elle arme au moins deux forces terroristes qui ont littéralement pris possession de territoires limitrophes à Israël : le Hezbollah au sud Liban, le Hamas dans la bande de Gaza. 
 
Tous les gouvernements israéliens, tous les ambassadeurs d’Israël à l’ONU, tous les ministres des affaires étrangères d’Israël, n’ont eu de cesse d’affirmer auprès de la « communauté internationale », que cette menace doit cesser. Israël est le seul membre de l’ONU auquel un autre Etat membre dénie le droit à l’existence – dans l’indifférence des autres membres.
 
Le monde occidental a certes entrepris des sanctions, progressivement, et plus ou moins timides. Mais jusqu’à présent, elles n’ont, et on le constate, pas réellement freiné  l’Iran dans ses menaces, et surtout dans la mise au point de son programme de nucléarisation.
 
Et puis, soudain, arrive le mardi 29 novembre 2011. 
 
Des étudiants iraniens donnent l’assaut contre l’ambassade de Grande Bretagne à Téhéran. Ils pénètrent dans le bâtiment, arrachent des portraits de la Reine d’Angleterre, brûlent les drapeaux et les tapis. 
 
C’en était trop. 
 
Qu’on menace de rayer Israël de la carte, d’accord. Qu’on se dote de l’arme nucléaire pour mener cette funeste entreprise, d’accord aussi. Qu’on prétende que la Shoah n’a pas eu lieu, à la rigueur. Mais qu’on arrache le portrait de la reine, ça non. Les Juifs, on peut comprendre, mais les coiffeurs…
 
Le résultat ne s’est pas fait attendre : rupture des relations diplomatiques, rappel et renvoi de diplomates du Royaume-Uni, d’Italie, de France, de Norvège, et des Pays-Bas. Ils ont estimé que la menace était devenue trop forte. Du coup, les sanctions ont pris un tournant virulent : menaces de blocage des relations avec la banque nationale iranienne, menace d’embargo sur le pétrole, interdiction de voyages de dirigeants.
 
La leçon à retenir : les Juifs n’auront l’aide de leurs amis que si les coiffeurs sont menacés.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous : 
© Laurent Cudkowicz pour www.Dreuz.info

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz