FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 12 décembre 2011

 

 

Michel Garroté – Le premier document ci-dessous est une analyse de Bernard Darmon suite à la récente intervention – contre Marine Le Pen – de l’Union des Etudiants Juifs de France. Le second document ci-dessous est une analyse de Rémy Marceau et de Jonathan-Simon Sellem dans le cadre de l’actuelle visite en Israël de Louis Aliot, N°2 du Front National. Le troisième document ci-dessous est un petit extrait de l’interview de Marine Le Pen, début 2011, avec l’hebdomadaire français ‘Le Point’. Je verse ces trois documents au dossier dans le cadre du travail des idées que nous tentons de développer sur www.dreuz.info. Pour ce qui me concerne, l’essentiel demeure de diffuser, sur notre blog, des informations, sur Marine Le Pen et sur le Front National, et, de diffuser ces informations, sans diabolisation et sans complaisance. Du reste, nous n’avons pas à nous justifier.

Bernard Darmon écrit (lien en bas de page) : « A l’intérieur du CRIF, l’Union des Etudiants Juifs de France est en pointe sur la stigmatisation et la volonté de censure du Front National. Il y a quelques mois avait été lancée l’opération : ‘Pas une voix Juive pour le FN’ et il y a quelques jours, avec leurs associés de SOS racisme, ils ont trouvé bon de manifester à l’Université de Paris Dauphine contre la présence de Marine Le Pen qui voulait dialoguer avec des étudiants. Cette manifestation a provoqué la molestation d’un sympathisant du FN, et le départ de Marine Le Pen de l’Université. L’Union des Etudiants Juifs de France est-elle dans son rôle en provoquant la censure d’une dirigeante politique d’un Parti légal pesant environ 20% du corps électoral ? L’UEJF née en 1944 est le seul syndicat d’Etudiants Juifs, il fait partie du CRIF. A partir de 1983, le Président nouvellement élu de cette organisation, en mal de contenu et de cohérence, a vendu son âme au Parti Socialiste. Voilà trente ans que cette succursale des Jeunesses socialistes prétend représenter les étudiants français juifs et parle en leur nom, alors qu’en réalité aucun pluralisme n’existe ; le bureau national est élu avec des majorités de plus de 90% qui feraient pâlir de rage les dirigeants des autres organisations syndicales et politiques. Lorsqu’on connait les divisions de pensée dans le milieu juif, Qui pourrait penser que des dirigeants, quels qu’ils soient, puissent se targuer de 90 ou 98% des suffrages ? Dans les faits, l’UEJF ne représente plus les étudiants juifs. Il y a bien longtemps que les cadres de cette soi-disant organisation syndicale se servent de leur judéité pour postuler à des postes dans l’appareil socialiste. Il n’est désormais plus un secret, que de son côté, SOS Racisme fut créé en 1984 sur ordre de Mitterrand, par le PS, pour devenir l’association antiraciste entièrement à la solde des intérêts du Parti. Bien avant l’UEJF et SOS racisme, il existait des organisations antiracistes en France. La LIC(R)A, la plus ancienne association antiraciste française existe depuis 1928, et le MRAP fondé au sortir de la guerre en 1949 sont les deux principales associations qui luttent contre l’antisémitisme et le racisme. On peut d’ailleurs constater que ces deux organisations font globalement bien leur travail, mais cela ne suffisait pas aux ambitions socialistes. C’est ainsi que l’UEJF noyauté et SOS Racisme manipulé sont devenus les deux bras du Parti socialiste et ont fait de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme un appât et un fond de commerce électoral. En réalité dans l’esprit de Mitterrand, le décoré de la francisque, il s’agissait de discréditer le FN dont les résultats électoraux à partir de 1981 n’avaient cessé de grimper. Il existe en France des mouvements antiracistes respectables, et il serait bon que dans la lutte contre l’antisémitisme et le racisme, le CRIF et l’UEJF leur laisse (un peu) la parole ! Puisque le Front National est un parti légal qui, selon les sondages, bénéficierait de près de 20% des suffrages, les dirigeants communautaires, et en particulier ceux qui sont censés représenter les étudiants peuvent-ils continuer à censurer Marine Le Pen ? Il faut être autiste pour penser que cette solution est la bonne ».

Bernard Darmon ajoute : « Que représente une telle agressivité à l’encontre d’une personne, qui même si elle s’appelle Le Pen n’a, jusqu’ici, jamais dérapé sur le sujet de l’antisémitisme, si ce n’est instaurer un profond malaise parfaitement malsain. Ceux qui censurent et agressent pensent-ils faire ainsi changer les intentions de vote ? Pour reprendre avec l’accent yiddish une phrase connue de tous : ‘Est-ce que la censure c’est bon pour les Juifs ?’. Sans aucun doute, censurer Marine Le Pen est une faute grave. Parfois j’ai l’étrange impression que ceux qui manipulent les dirigeants de l’UEJF et les autres de la communauté travaillent à développer l’antisémitisme qu’ils sont censés combattre. Est-il compliqué d’expliquer que, sauf à être dégénérés, les Juifs ne peuvent pas être attirés par des mouvements racistes ou antisémites. L’exclusion, la stigmatisation collective d’individus, ne sont pas des ‘valeurs juives’. N’est-ce pas le Judaïsme qui a institué que ‘Tous les hommes descendant d’un seul, aucun ne peut se prévaloir d’une meilleure ascendance qu’un autre’. N’est-ce pas le Judaïsme qui a institué ‘qu’à l’étranger qui vit avec toi, on doit reconnaître les mêmes droits’ et enfin c’est encore le Judaïsme qui ordonne ‘Ne fais pas à autrui ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse’ ».

Bernard Darmon poursuit : « Si j’étais Dirigeant de l’UEJF ou du CRIF, je dresserais une liste des questions qui préoccupent les Juifs de France : – Quelles garanties doivent être apportées par l’Etat aux juifs qui désirent pratiquer leur culte au sujet de la cacherout, de la circoncision et des commémorations religieuses et historiques. – Quelles garanties seront apportées aux élèves et étudiants pour qu’ils puissent le cas échéant passer un examen à une date différente si la date d’origine tombe un jour de fête religieuse ? – Quelle doit-être la place de la Shoah dans l’enseignement de l’Histoire au collège et au lycée ? – Quel doit-être le dispositif législatif pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme ? Faut-il modifier les Lois existantes ? – Quelle doit-être l’attitude de la France envers ceux qui déclarent vouloir détruire l’Etat d’Israël ? – Quelle doit-être l’attitude de la France au sujet des constructions israéliennes à Jérusalem ? – Quelle doit être la position de la France en matière d’échanges commerciaux avec Israël ? – Quelle doit-être la position de la France au sujet du boycott d’Israël ? Ces questions je les poserais à tous les candidats, y compris Marine Le Pen, puis je ferais la publicité des réponses. Je suis certain qu’alors, les Français juifs, en connaissance de cause sur les sujets généraux de la campagne et avec ces réponses sur ces sujets spécifiques sauront pour qui voter », conclut Bernard Darmon (lien en bas de page).

De leur côté, Rémy Marceau et Jonathan-Simon Sellem écrivent (lien en bas de page) : « Certains l’appellent Louis Aliot. D’autres préfèrent dire Monsieur Marine Le Pen ou ‘Loulou la Purge’ en raison de sa tendance à écarter ou limoger tous ceux qui ne sont pas de son avis. Dans les faits, cela ne change rien, puisque le directeur de campagne de la Présidente du Front National est aussi son compagnon dans le privé. Ceci expliquant peut-être cela, on aimerait quand même bien savoir ce qu’il vient faire aujourd’hui en Israël, lors d’une visite qui n’a pas du tout été médiatisée, entourée du plus grand secret. Selon des informations obtenues par JSSNews, Louis Aliot a décollé ce matin de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle pour Tel-Aviv. Plusieurs sources concordantes ont confirmé avoir vu le numéro deux du FN s’envoler pour l’Etat Juif à bord d’un vol de la compagnie nationale israélienne d’aviation El Al. Afin d’éviter toute fuite, il aurait acheté son billet ce matin quelques instants avant le départ. Louis Aliot a atterri à Tel-Aviv peu après 17 heures, dans l’anonymat le plus complet. Il était accompagné d’au moins une personne (un garde du corps ?). Une autre personne l’attendait à sa sortie dans le hall des arrivées. Un journaliste de JSSNews envoyé à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv confirme l’avoir vu sortir du terminal 3 à 18 heures précises. Que vient-il faire en Israël ? Au nom de qui ? Qui doit-il rencontrer ? Car si Marine Le Pen n’est pas la bienvenue pour le Ministère israélien des Affaires Etrangères, il n’en est pas de même pour son compagnon. Le FN, qui, après avoir tenté de séduire l’électorat ‘beur’, essaie depuis plusieurs mois de récupérer l’électorat juif, pourrait réussir aujourd’hui un coup monumental si le ‘plan Alliot’ fonctionnait. Dans la mesure où l’on peut imaginer qu’il ne vient pas pour reluquer les Israéliennes sur la plage de Tel-Aviv mais pour rencontrer des décideurs politiques, il serait bon de se demander qui a le courage de rencontrer ce représentant frontiste et la teneur de leur réunion. Louis Alliot n’est pas un saint. C’est d’ailleurs un fin stratège politique. L. Alliot, c’est ‘l’homme à la beurette’. Organisateur de la campagne en 2007 qui s’affichait dans toute la France à grand coup de panneaux publicitaires ».

Rémy Marceau et Jonathan-Simon Sellem ajoutent : « Mais Alliot, c’est aussi l’auteur du discours de Jean-Marie Le Pen à Valmy. Celui-là même où il drague les Arabes de France et où, entre les lignes, surgissent tous les poncifs du complot judéo-mondialiste : ‘Et vous aussi, Français d’origine étrangère, je vous invite à nous rejoindre. […] De quel droit ces internationalistes de droite et de gauche nous contestent-ils l’usage de ce symbole, eux qui ont, par leur politique d’intérêt égoïste, ou par une naïveté conduisant à la même soumission, livré la France aux pouvoirs étrangers de l’immigration sauvage et de la mondialisation. […] De quel droit ces gens-là, souvent issus des élites les plus illégitimes et les plus corrompues, nous contesteraient-ils l’accès à ce lieu ? […] Eux qui ont trahi la Nation, son peuple et la République à Maastricht et ailleurs… […] Oui, tous unis, gaulois, céfrans, ouvriers et entrepreneurs, paysans, pêcheurs et poètes, qui veulent apporter à la France leur courage et leur énergie’. Louis Alliot et sa compagne, Marine Le Pen, ont bien changé la décoration de la vitrine de leur boutique, mais ils y vendent toujours la même came ; le Front National d’antan et sa haine de tout ce qui n’est pas ‘français de souche’. D’ailleurs, Marine Le Pen n’a-t-elle pas déclaré lors d’une récente interview qu’elle ne reniait en rien l’héritage de son père ? A ce jour, elle n’a jamais condamné ses dérapages verbaux », concluent Rémy Marceau et Jonathan-Simon Sellem (lien en bas de page).

Dans une interview avec l’hebdomadaire français ‘Le Point’, interview parue cette année, Marine Le Pen avait, entre autre, déclaré : « Je n'ai pas à faire de travail de mémoire. Tout le monde sait ce qui s'est passé dans les camps et dans quelles conditions. Ce qui s'y est passé est le summum de la barbarie. Et, croyez-moi, cette barbarie, je l'ai bien en mémoire » (lien en bas de page).

Michel Garroté Rédacteur en chef de www.dreuz.info

http://bernarddarmon.unblog.fr/2011/12/08/l%E2%80%99uejf-le-crif-marine-le-pen-et-le-vote-juif/

http://jssnews.com/2011/12/11/scoop-jssnews-louis-aliot-alias-monsieur-marine-le-pen-en-visite-secrete-en-israel/

http://www.lepoint.fr/politique/les-camps-ont-ete-le-summum-de-la-barbarie-03-02-2011-135109_20.php

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz