FLASH
83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 14 décembre 2011
Par Alexandre Goldfarb*
 
Après presque une année de révolte en Syrie, plus de cinq mille morts et des milliers de disparus, qui sont sans aucun doute eux aussi morts, après des scènes horribles, des tortures – y compris sur des enfants – la révolution syrienne semble s’orienter vers une guerre civile.
 
Cela est dû principalement à l’absence d’une vraie opposition politique, et du fait que la seule opposition connue, et maintenant reconnue à l’étranger, ne l’est pas en Syrie.
 
La Syrie n’est ni l’Egypte ni la Tunisie.
 
L’islamisme, que l’on retrouve ailleurs dans les pays arabes n’existe pas en Syrie. L’erreur d’appréciation des occidentaux, et particulièrement de la France, sera lourde de conséquences dès le court terme.
 
Pendant qu’Assad continue sa répression et ses crimes, tout en étant incapable de maîtriser sur place la révolte, pendant que les Nations Unies tergiversent sur la ou les solutions possibles, l’opposition syrienne est incapable d’exister.
 
Cette opposition est morcelée, divisée et incapable de s’unir. Le CNS de Ghalioune, pour le moment, a réussi à faire croire à un semblant d’opposition, grâce à l’appui principalement de la France. En réalité, il n’est pas présente sur place. Cela ne peut donc pas fonctionner comme cela a fonctionné ailleurs.
 
Le choix français de Monsieur Juppé et de l’UMP de Monsieur Copé est politiquement aberrant. Comment un gouvernement occidental peut-il se tromper à ce point ? Il parait invraisemblable que le Président Sarkozy n’a pas suivi ce dossier. Adouber une opposition qui n’est même pas reconnue dans son propre pays est hérétique.
 
Certes, les autres opposants syriens, peu habitués ou même pas du tout habitués à faire de la politique, ont laissé la place aux islamistes. Certes ils n’ont jamais été capables de franchir le pas et de venir occuper le terrain. Et pourtant, ils ont eu les occasions.
 
Finalement, tout cela sert Assad, qui tant bien que mal se maintient encore… 
 
Il va partir car il est de plus en plus isolé, et des failles importantes sont apparues jusque dans son armée. Il sera visiblement remplacé par des islamistes.
 
Nous sommes dans un monde curieux et triste, où nos démocraties « ultra light » ont prouvé leur faillite aussi bien dedans que dehors.
 
La Syrie à son tour devrait en connaître les méfaits.
 
© Alexandre Goldfarb pour Dreuz.info
 
* Alexandre Goldfarb a organisé à Paris le seul grand meeting de soutien au Peuple de Syrie, auquel ont participé, entre autres, François Bayrou, Laurent Fabius, André Glucksmann, Bernard Henri Levy, Fadela Amara, Axel Poniatowski, et il y eut de nombreux messages lus au public, notamment de Jean-François Copé et François Hollande.
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz