FLASH
[24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 15 décembre 2011

 

 

Michel Garroté – Chirac, jugé en correctionnelle, est déclaré coupable – et condamné à deux ans de prison avec sursis – aujourd’hui, jeudi 15 décembre 2011, notamment dans l'affaire des emplois fictifs de la Ville de Paris. Concrètement, Chirac, est déclaré coupable de détournement de fonds publics et d’abus de confiance dans l'affaire qui porte sur 21 emplois rémunérés par la mairie de Paris. Déjà poursuivi dans le passé pour prise illégale d'intérêt, abus de confiance et détournement de fonds publics, Chirac encourait à l’époque dix ans de prison et 150’000 euros d'amende.

Chirac, lorsqu’il était maire de Paris, président du RPR et qu’il préparait sa présidentielle en 1995, était soupçonné d'avoir mis l’argent de la municipalité de Paris au service de sa campagne électorale et des intérêts de son parti, le RPR. La principale victime, la Ville de Paris, avait renoncé à se porter partie civile, ayant été indemnisée par l'UMP – et par Chirac – ce qui équivaut, de sa part, à un aveu de culpabilité. On ne passe pas à la caisse lorsqu’on est innocent. Aujourd’hui, Chirac est déclaré coupable. Condamné à deux ans de prison « avec sursis », il n’ira donc pas en prison…

© Michel Garroté Rédacteur en chef de www.dreuz.info

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz