FLASH
[27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 décembre 2011
Les fonctionnaires du Quai d’Orsay ne seront peut être pas très contents que vous lisiez cet article. Bah… on s’en remettra.
 
La semaine dernière, le journal algérien Elkahbar rapportait les propos d’un dirigeant de l’Union Syndicale des Travailleurs américain, Alain Benjamin, selon lesquels le projet d’un Conseil de transition algérien était prêt à Washington, évoquant des informations glanées auprès de ses collègues. Ces derniers ont parlé d’un document américain préconisant un Conseil transitoire algérien, conduit par des Algériens dont les noms ont été déterminés, mais aucune information n’a filtré quant à leur identité. 
 
Cette partie de l’information a été largement reprise dans les médias algériens. Ce qui vient est inédit.
 
Informé de ce projet de « coup d’état d’indignés », FP, notre contact à Alger, nous a apporté les précisions suivantes sur l’identité de plusieurs personnalités dont les noms reviennent périodiquement au détours de déclarations, et comme pouvant avoir des rapports avec les services de renseignement français et américain. 
 
Les noms suivants pourraient faire partie de la liste des membres du futur Conseil de Transition Algérien. C’est ce que le Quai d’Orsay n’est pas enthousiasme de voir publié, car la France n’est pas totalement étrangère à ce possible renversement.
 
Il s’agirait d’Anouar Adam, un islamiste exilé aux Etats Unis, ancien dirigeant du FIS (Front Islamique de Salut) dissout, Rabah Kebir qui est présentement en Allemagne, Abassi Madani, qui est financé et aidé par le Qatar et al Jazeera et Said Sadi, qui est le chef du RCD (très proche de BHL). Le mariage entre le FIS et le RCD, contre nature, étant bien entendu un mariage de raison.
 
JPG : Comment envisagent-ils de prendre le pouvoir ?
 
FP : Ils essayent de le faire via les ONG, en médiatisant la pauvreté, et en mélangeant le social avec la politique. Les islamistes, qui sont en train de demander plus de liberté de manœuvre, ce que le pouvoir algérien ne leur donne pas, pourraient donc tenter d’évincer Bouteflika pour raisons de santé. L’émir de Qatar a facilité la sortie et l'obtention du passeport de Abassi Madani, l’ex chef du FIS, qui a pu partir au Qatar et ensuite en Malaisie. 
 
Par ailleurs, Le gouvernement algérien a également libéré Ali ben Hadj, un salafiste wahhabite et un des fondateurs du FIS, et symbole de la résistance au pouvoir. Bien qu’il soit tout le temps sous surveillance car trop dangereux, il pourrait être instrumentalisé par ceux qui arrivent de l’extérieur. Son fils abd-el kahar est un d’ailleurs un vrai kamikaze.
 
JPG : Ils veulent faire une sorte d’indignés de Wall Street ?
 
FP : Le président Sarkozy le voudrait bien, mais il n'a pas trouvé les relais. Il cherche une opposition qui puisse lui assurer des débouchés commerciaux et financiers pour le cas où il viendrait en aide à l'opposition.
 
Bouteflika le sait, alors il compte sur les Russes et ses relations exceptionnelles avec les Chinois, et sur les intellectuels qui sont à l’étranger, pour contrer cette tentative. 
 
JPG : Que vient faire Sarkozy dans cette histoire ?
 
FP : Sarkozy est considéré comme un perturbateur par la rue algérienne, il n'est pas aimé. Il se dit à Alger que Sarkozy cherche à rentrer dans l'histoire en devenant le parrain des révolutions arabes, et qu’il cherche à trouver une issue  dans le conflit arabo-Palestinien, puisque son projet de l'union pour la Méditerranée est tombé à l'eau. Le projet d'union pour la Méditerranée sans l’Algérie, c’est à dire sans le gaz algérien, n'a pas de sens. Il tente donc de sauver son projet, que Bouteflika bloque. Les Allemands, de leur coté, ont un intérêt énergétique : Desertec.
 
JPG : Donc on peut imaginer que l'initiative du futur printemps arabe 2012 viendra plus d’Obama ou de Sarkozy ?
 
FP : Plutôt de Sarkosy. Il n’écoute pas ses services. Il n’écoute pas ses conseillers et ceux qui collaborent avec l’Algérie, ni le chef de la DST. De plus, il n’a  pas compris que l'intelligentsia algérienne pourrait tourner le jeu contre lui, le moment venu.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
http://fr.elkhabar.com/
http://www.liberte-algerie.com/
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz