FLASH
L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  |  Scandaleux : le Parlement européen illustre un débat sur le fascisme par une photo de Marine Le Pen  |  Michael Flynn, le conseiller à la sécurité nationale de Trump accuse la Chine & la Corée du nord d’avoir fait une alliance globale avec l’islam radical  |  Les médias vont manger leur chapeau : le Dow Jones progresse de 76 points à l’annonce des nomimations par Trump aux postes économiques clés  |  Message d’Albert Bertold: Dreuz a perdu 8 abonnés twitter, 46 de la newsletter et gagné 431 lecteurs en 24h  |  2 avions israéliens ont tiré des missiles depuis l’espace aérien libanais vers la capitale syrienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 décembre 2011
Le FBI a démonté un gigantesque circuit de trafic de drogue du Hezbollah.
 
1.2 milliard de dollars entre 2007 et 2008, c’est le montant du trafic – 100% conforme à la charia – organisé par le Hezbollah.
 
Le circuit : des fonds sont transférés du Liban vers les Etats Unis afin d’acheter des voitures d’occasion, qui sont ensuite envoyées en Afrique de l’Ouest. Ensuite, l’argent de la vente des voitures, ainsi que l’argent du trafic de narcotiques, sont envoyés au Liban par les circuits de blanchiment du Hezbollah. Une part importante des fonds sont remis au Hezbollah – mouvement terroriste.
 
La Lebanase Canadian Bank (LCB), la société Hassan Ayash Exchange, et la Holding Ellissa, ainsi que leurs sous traitants et sociétés affiliées constituent le circuit financier.
 
Trente entreprises de vente de voitures et une compagnie maritime formaient le réseau de distribution.
 
« La double activité de trafic de drogue des organisations terroristes est mise une fois de plus en relief par la créativité avec laquelle les terroristes se financent et transfèrent leur argent, explique l’avocat général Bharara. « Aujourd’hui, nous avons étranglé une très importante source de financement en démantelant une pieuvre maléfique qui avait des ramifications sur trois continents. Ensemble, avec nos partenaires aux Etats Unis et partout dans le monde, notre engagement à perturber et démanteler le Hezbollah et d’autres organisations terroristes est inébranlable »
 
En novembre 2011, Ayman Joumaa, un trafiquant de drogue libanais et affilié au Hezbollah, était inculpé de conspiration de la distribution de narcotiques, blanchiment d’argent de la drogue en provenance des cartels de drogue Mexicains et Colombiens.
 
La banque canadienne LCB transférait jusqu’à 260.000 dollars par jour au Hezbollah sans indiquer l’origine ou le motif de ces transferts.
 
Entre 2007 et 2011, au moins 329 millions de dollars ont été transférés par la Banque Fédérale du Liban (BLOM), la Middle East and Africa Bank, la Banque Libanaise du Canada, Hassan Ayash Exchange et Ellissa Exchange vers les Etats Unis pour acheter les voitures d’occasion.
 
Les voitures étaient ensuite envoyées à Cotonou au Benin, où elles étaient vendues dans des centres autos.
 
Une partie de la vente des voitures était envoyé au Hezbollah par des réseaux de coursiers financiers, de passeurs de fonds et d’intermédiaires financiers. Un des réseaux de coursiers financiers contrôlé par Oussama Salhab, un terroriste du Hezbollah installé au Togo, transportait des dizaines de millions de dollars et d’euros du Benin au Liban par le Togo et le Ghana. 
 
Salhab possédait également la compagnie Suisse Cybamar Swiss GMBH, une société de transport basée dans le Michigan et qui transportait des voitures vers l’Afrique de l’Ouest.
 
Les valises de dollars arrivaient fréquemment à l’aéroport de Beyrouth où ils étaient pris en charge par les services de sécurité du Hezbollah jusqu’à leur destination finale.
 
Le réseau du trafiquant Ayman Joumaa, qui opérait au Liban, en Afrique de l’Ouest, à Panama et en Colombie blanchissait jusqu’à 200 millions de dollars par mois avec l’assistance du Hezbollah à qui il versait des « frais et commissions » de transfert.
 
Un autre trafiquant, Maroun Saade, membre du « Free Patriotic Movement », une organisation de Chrétiens Libanais associée au Hezbollah, fut inculpé en février dernier pour sa participation à un réseau de trafic de drogue entre l’Ouest Africain et le Liban, et pour conspiration d’aide aux Tailban. C’est Saade qui s’occupait de la corruption des différentes administrations afin de faire libérer les coursiers qui se faisaient arrêter.
 
Pour des raisons difficilement compréhensibles, ni les indignés de Wall Street, ni les adeptes des théories du complot, ni même les dociles moutons qui suivent Alain Soral, ne font jamais référence à ces immenses pieuvres qui manipulent la finance mondiale, entretiennent le terrorisme, et contribuent à détruire, lorsqu’ils sont déjà à terre, avec leurs inimaginables quantités de cash disponible pour le terrorisme financier, les économies et les monnaies des pays occidentaux. 
 
Reproduction autorisée et vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
http://www.fbi.gov/hizballah-related-money-laundering
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz