FLASH
[22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  |  Attaque terroriste à Bruxelles: perquisition à Molenbeek  |  30% des Russes disent être musulmans  |  Anvers : les habitants sont barricadés chez eux. Les forces spéciales sont entrées dans une habitation  |  Surprise ! Le terroriste qui a tenté de se faire exploser à Bruxelles est un ressortissant marocain  |  Arabie saoudite : Mohammed bin Naif prête allégeance à Mohammed bin Salman, le nouveau prince élu par 31 des 34 membres du Conseil  |  L’Egypte livre du fuel à Gaza pour alléger la crise d’électricité déclenchée par Abbas  |  Belgique : Anvers – hélicoptères de la police, éviter la zone  |  Emplois fictifs: François Bayrou Sylvie Goulard Marielle de Sarnez quittent le gouvernement  |  Démission de François Bayrou  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 décembre 2011

 

 

Michel Garroté – Que pouvais-je écrire, qu’aurais-je pu écrire, à mes amis Juifs, pour Hanouka, la Fête des Lumières ? Il a les Ténèbres et il y a la Lumière. Il y a la Vallée de l’Ombre et de la Mort et il y a la Vie. Je me souviens des conversations, en tête-à-tête, que j’ai eues, avec Henri Kichka, Juif rescapé d’Auschwitz, et des conversations que j’ai eues avec Herman Novak, enfant juif caché durant la Seconde guerre mondiale. Je me souviens, aussi, des enseignements que j’ai suivis sur l’attachement du Judaïsme à la vie. Je me souviens, également, des discussions, à Jérusalem, sur la survie du peuple juif israélien, avec Asher Naïm et Shlomo Bino. En fait, je me souviens de nombreux entretiens avec des Juifs, entretiens sur la vie, entretiens sur l’attachement du Judaïsme à la vie. Un jour, une femme catholique me demanda : « L’Etat d’Israël, c’est une revanche sur le national-socialisme et sur la Shoah ? ».

Je lui répondis : « Non, l’Etat d’Israël, c’est une victoire. Une victoire de la vie sur la mort ». A cet égard, il est intéressant de savoir que sur 7,5 millions d’habitants, Israël compte aujourd’hui 6 millions de Juifs. Et que ces 6 millions de Juifs sont entourés de pays gouvernés par des mahométans qui veulent « jeter les Juifs à la mer ». Sans oublier la dictature intégriste iranienne qui, à coup de bombes atomiques, veut « rayer Israël de la carte » et « effacer Israël de la page du temps », la dictature intégriste iranienne allant jusqu’à ajouter que la mort de 1,5 millions de Palestiniens vivant en Israël, « c’est le prix à payer pour la destruction d’Israël ». En tant qu’athée converti au catholicisme, j’ai toujours été frappé par le fait que mes coreligionnaires catholiques défendent le droit à la vie, mais en insistant sur le droit à la vie de l’enfant à naître. Et je me suis souvent dis à moi-même : et qu’en est-il du droit à la vie des enfants qui sont nés ?

Le fait est que le catholicisme œuvre pour le droit à la vie ; pour la vie depuis la conception jusqu’à la mort naturelle. C’est son libre choix et c’est donc son libre droit. Mais le fait est, aussi, que l’attachement des catholiques à la vie a une origine historique et spirituelle. Ce sont les Juifs, nos frères aînés dans l’histoire et nos pères dans la foi, qui nous ont transmis la précieuse valeur de l’attachement à la vie. Vu sous cet angle, l’attachement des Juifs à la vie reste pour moi édifiant, car les Juifs ne l’appliquent pas aux seuls Juifs. Dois-je ici rappeler que le premier et le meilleur hôpital de campagne monté à Haïti lors du séisme était un hôpital monté par des soldats israéliens ? Dois-je ici rappeler que les Israéliens furent parmi les premiers et parmi les meilleurs à aider les japonais après Fukushima ?

En 2011, Benoît XVI a – une nouvelle fois – reçu le B'nai B'rith. Et Benoît XVI a salué – à cette occasion renouvelée – la participation active, du B'nai B'rith, au Comité International de Liaison entre Juifs et Catholiques. Comité qui s’était réuni pour le Quarantième Anniversaire (1971-2011) des nouvelles relations entre les deux religions. Le B'nai B'rith est une organisation juive de volontariat ; et non pas, comme l’allèguent les milieux d’extrême-gauche et d’extrême-droite, une soi-disant ‘secte occulte’, ‘maçonnique’, ‘mondialiste’ ou autres délires conspirationnistes du même genre. Benoît XVI a rappelé en 2011 que les acquis de cette période de quarante ans « sont un grand don de Dieu, ainsi qu'une raison de gratitude envers qui guide leurs pas avec une infinie et éternelle sagesse. La réunion parisienne a confirmé la volonté des Juifs et des Catholiques de faire face ensemble aux immenses défis qui se présentent à nos communautés dans un monde en rapide et radicale évolution ».

L’on retrouve ici, à la fois, le don de Dieu et la sagesse de Dieu, dans la volonté, commune aux Juifs et aux Catholiques, de faire face, ensemble, à d’immenses défis. Le message est assez clair…. Benoît XVI a ajouté : « Notre devoir religieux commun est de combattre la pauvreté, l'injustice, la discrimination et la violation des droits humains universels. Parmi les choses les plus importantes à réaliser ensemble, figure un témoignage commun de notre profonde certitude que l'homme et la femme sont dotés d'une dignité inviolable, car créés à l'image de Dieu. Cette conviction est une base solide de nos efforts de défense et de développement des droits inaliénables de la personne humaine ». Autrement dit, la femme, elle aussi, est dotée d'une dignité inviolable, car créée, elle aussi, à l'image de Dieu. Benoît XVI rappelle ici clairement une réalité anthropologique que les Juifs et les Chrétiens ont aujourd’hui en commun et qu’ils défendent ensemble.

Si Benoît XVI le souligne ici, ce n’est certainement pas par hasard. Et l’on est donc en droit de se demander, quelles sont les religions et les idéologies qui, au 21e siècle, n’ont pas cette vision anthropologique de la femme…. Evoquant la rencontre entre le Grand Rabbinat d'Israël et la Commission pour les Rapports Religieux avec les Juifs, Benoît XVI a rappelé la nécessité de « diffuser une bonne compréhension du rôle de la religion dans la vie sociale, qui corrige la vision strictement horizontale et faussée de la personne et de la coexistence. Par leur vie et leurs œuvres, tous les croyants doivent sans cesse témoigner de la transcendance, indiquer les réalités invisibles qui se trouvent en nous, incarner la conviction de ce que la providence (l’action du Créateur sur la Création et sur les Créatures) compassionnelle de Dieu guide l'histoire, malgré les difficultés et les menaces qui parsèment le chemin ».

Les mots utilisés ici sont ceux de l’anthropologie judéo-chrétienne : la providence compassionnelle ; et donc, l’action pleine de compassion du Créateur sur la Création et sur les Créatures ; la transcendance qui permet d’aller au-delà des difficultés ; et qui, en même temps, indique les réalités invisibles ; tout cela a été révélé, en premier, par les Psaumes du Roi David et par les Prophètes d’Israël.

© Michel Garroté Rédacteur en chef de www.dreuz.info

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz