FLASH
[24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  |  France, scène de la vie ordinaire : une femme voilée armée d’un couteau a tenté d’entrer dans une église de Dijon  |  Grande-Bretagne : université de Bury évacuée, alerte rouge, motif inconnu  |  Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 25 décembre 2011
On fête Noël chez les Chrétiens du monde entier, mais il est des Chrétiens qu’on oublie et des Chrétiens qui meurent. 
 
Depuis le début de ce que d’aucuns continuent, contre toute évidence, à appeler le « printemps arabe », les Chrétiens sont plus persécutés que jamais dans les pays concernés.
 
En Egypte, les Coptes subissent une épuration religieuse croissante aux allures d’épuration ethnique : ceux d’entre eux qui peuvent partir s’en vont, les autres savent que chaque jour, ils risquent la mort ou, si ce n’est la mort, des persécutions, des harcèlements destinés à leur rendre la vie impossible. 
 
Bientôt, dans cinq ans, dix ans, l’Egypte sera sans doute un pays sans Coptes. La marée islamiste qui broie le pays aura ainsi détruit une communauté qui était en Egypte avant l’islam : pour mémoire (mais que restera-t-il bientôt de la mémoire ?), le nom, copte, vient du grec, Aigúptios, qui signifie Egyptien. Ce sera une Egypte sans Egyptiens, dites-vous ? Que peut-on attendre d’autre d’une marée qui voudrait aussi d’une Judée sans Juifs, et qui s’excite à l’idée d’effacer dans le sang Juif de la surface de la terre ? 
 
Maintenant que les Etats-Unis ont quitté l’Irak et que le pays sombre à nouveau aux mains des adeptes du djihad et à celles des agents de la République islamique d’Iran, les Chrétiens d’Irak, déjà victimes d’attentats islamistes ces dernières années, s’apprêtent eux aussi à disparaître. Le renversement de Saddam Hussein était censé conduire vers un avenir plus libre : il a fallu six années âpres pour que la paix soit gagnée. Trois années plus tard, Barack Obama défait ce que Bush avait fait, et continue à avancer vers son objectif : un Proche-Orient plus sûr pour l’islam radical, et un Irak offert en cadeau à Mahmoud Ahmadinejad. 
 
Les Chrétiens d’Irak sont Syro-Chaldéens. Eux aussi étaient là avant l’islam. Eux aussi sont en train d’être réduits à néant par la marée islamiste. 
 
Des Chrétiens sont persécutés au Pakistan, en Côte d’Ivoire, au Nigeria, en Ethiopie, en Indonésie, en Algérie, au Kenya, partout où des Chrétiens se retrouvent en minorité entourés de musulmans fervents vociférant qu’Allah est grand.
 
A Bethléem, une messe de minuit a été célébrée par le patriarche Fouad Twal devant des milliers de gens venus des cinq continents sur le lieu de naissance de Jésus, un Juif né en terre juive et tué par l’occupant romain. 
 
Bethléem était une ville chrétienne. La marée islamique continue à en chasser les Chrétiens, mais Fouad Twal n’en a rien dit. Dans quelques années, Bethléem sera une ville sans Chrétiens, et le seul pays de la région où les Chrétiens ne sont pas persécutés est précisément Israël, celui que la marée islamique voudrait effacer. Mais Fouad Twal ne l’a pas dit non plus. Les milliers de gens venus des cinq continents repartiront persuadés que les Palestiniens souffrent beaucoup à cause des Israéliens. Fouad Twal n’aura rien fait pour les en dissuader.
 
La messe de minuit à Bethlehem, année après année, ressemble de plus en plus à une imposture. Le patriarche Fouad Twal, comme ses prédécesseurs, est un acteur de cette imposture. Les gens venus à Bethléem pour la messe de minuit sont des figurants de l’imposture. Ont-ils songé qu’ils venaient dans une ville graduellement vidée de sa population chrétienne par la marée islamique : je dois le dire, j’en doute. Ont-ils songé aux Chrétiens persécutés dans toutes les terres d’islam : je dois l’ajouter, j’en doute aussi. Ils ont su que Bethléem était sous la juridiction de l’Autorité Palestinienne, mais je doute, en outre, qu’on leur ait parlé du contenu à intentions génocidaires des manuels scolaires palestiniens et de la télévision palestinienne.
 
Dois-je le préciser ? Je pense qu’Israël a fait, d’ores et déjà beaucoup trop de concessions à des truands qui n’en méritent aucune et qui sont conduits aujourd’hui par un dénommé Mahmoud Abbas. Je pense que l’Union Européenne et, en elle, un pays tel que la France, se conduisent de manière criminelle en subventionnant ces truands qui ne méritent aucune concession. Je suis favorable à la paix au Proche-Orient, mais en suivant le plan de paix que propose mon ami Daniel Pipes : Israël gagne, l’Autorité Palestinienne est vaincue, défaite et connaît le sort qui doit attendre toutes les entités totalitaires et terroristes.
 
Je suis favorable à la paix sur terre. 
 
Celle-ci pourra venir quand l’islam radical sera vaincu et que la marée islamique sera conduite vers le reflux. « Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté », dit-on parmi les Chrétiens le soir de Noël. Je suis pour la paix, oui. Mais, ce doit être dit, face à la marée islamique, la paix ne peut venir qu’après que les forces de la guerre aient été endiguées, ou reléguées vers le révolu.
 
La période présente est aussi celle de Hanukha pour les Juifs du monde entier et pour le peuple d’Israël. Hanukha renvoie à la victoire spirituelle de judaïsme sur les forces de l’hellénisation, au temps de l’empire séleucide. Cette victoire spirituelle sur l’assimilation et la soumission a été acquise par le combat d’hommes courageux et debout. Le peuple d’Israël est l’héritier de ces hommes et le restera tant qu’il ne cèdera pas aux forces de l’hellénisation moderne politiquement correcte, et à celles de l’empire qu’incarne la marée. 
 
Je suis favorable à la paix pour Israël. 
 
Et face à la marée islamique, la paix ne peut venir qu’après que les forces de la guerre aient été endiguées, ou reléguées vers le révolu, et qu’après que les compagnons de route des forces de la guerre aient été réduits à l’insignifiance.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Guy Millière pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz