FLASH
[27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 décembre 2011
C’est la dernière trouvaille : le passeport turc, ou comment des diplomates turcs ont sauvé des Juifs.
 
« Pendant la Seconde guerre mondiale, des diplomates turcs ont sauvé des centaines de Juifs en leur donnant des passeports avec lesquels ils se sont réfugiés en Turquie. Cet épisode peu connu est retracé dans le film "Le passeport turc", qui vient d'être projeté notamment à Istanbul. »
 
« Un secret vieux de 66 ans finalement révélé », annoncent les promoteurs de ce documentaire qui sera en compétition lors du Festival européen du film indépendant (ECU), à Paris en mars, et qui retrace l'action de ces 19 diplomates turcs et les témoignages de certains des survivants de l'Holocauste. »
 
« On ne sait pas grand chose sur ce que les Turcs ont fait pendant cette période de l'histoire. Nous voulions le montrer, pour la première fois, et rendre hommage à ces diplomates », explique à l'AFP un des producteurs, Gunes Celikcan. »
 
Je suis bien évidemment heureux pour les familles juives dont les grands parents ont été sauvés par ces diplomates, et je tire mon chapeau à ces courageux hommes.
 
Mais ils me font chier, les turcs et les autres, avec leur amour pour les Juifs d’il y a soixante dix ans, et leur haine pour les Juifs israéliens d’il y a vingt quatre heures.
 
Ils me font chier à célébrer le passé pour mieux oublier qu’au présent, les turcs envoient des fausses flottilles avec de faux pacifistes briser le blocus qui protège les Juifs contre les attaques terroristes du Hamas. 
 
Ils me font chier à célébrer les actes héroïques de la seconde guerre mondiale, tandis que Erdogan, en prenant connaissance du rapport de l’ONU qui concluait que le blocus de Gaza est parfaitement légal, et que l’armée israélienne avait le devoir de bloquer le Mavi Marmara, a exigé d’Israël des excuses et des compensations pour les familles des tués.
 
Ils me font chier à nous jouer du violon au sujet des deux mille Juifs sauvés par ces diplomates, alors qu’ils soutiennent, aujourd’hui, des islamistes qui veulent en exterminer six millions.
 
Voici, en vidéo, le genre de reportage que je souhaite voir, au lieu de leur propagande de merde. 
 
 
 
Ca se passe aujourd’hui, à Los Angeles, ou j’ai vécu. 
 
Un juif religieux allume, en pleine rue, un chandelier à neuf branches pour célébrer Hanukha. 
 
Je constate avec joie – mais je le constatais déjà lorsque j'y vivais – qu’il n’y a pas de cordon de policiers pour le protéger. En France, il y aurait des CRS, avec gilets pare balles et fusils mitrailleurs.
 
Puis des rappeurs noirs se joignent à eux, et se livrent à un duo rappeurs/ étudiants juifs orthodoxes – ceux que le Monde appelle des extrémistes ultra-religieux par opposition aux islamistes modérés.
 
Voilà le présent. Voilà une histoire de Juifs qu'ils ne pourront pas raconter : les Juifs, ils les aiment morts, ou sauvés des camps, ou honteux et anti-israéliens.
 
Ce n’est ni en Turquie, ni en France, mais aux Etats Unis, le pays qui peut donner des leçons de liberté, de morale, et de respect de la personne humaine. Cette danse entre ces noirs et ces Juifs permet de penser aux six millions de Juifs israéliens que les Etats Européens – y compris la Turquie, trainent dans la boue au quotidien.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
http://fr.news-republic.com
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz