FLASH
Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  |  Près de 370 combattants de l’Etat islamique arrêtés en Turquie en novembre, rapporte l’agence officielle turque  |  Plus bas historique : 5% des Américains ont confiance dans les médias, sauf Fox News: 28% lui font confiance  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 30 décembre 2011

 

 

Michel Garroté – C’est la révélation de l’année. Le scoop du mois de décembre. Le dernier scandale avant la Saint Sylvestre. Des diplomates européens représentant leur pays en Israël, plus précisément, à Tel Aviv, ont travaillé comme agents palestiniens. Ces diplomates, apparemment, s’ennuyaient tellement dans l’une des villes pourtant les plus animées de la planète, que pour chasser l’oisiveté, ils ont rédigé un « document de travail » qui, en réalité, reprend, telle quelle, la propagande du Fatah, du Hamas, de la Ligue Arabe et de l’Organisation de la Coopération Islamique.

Leur « document de travail » est truffé de clichés et de préjugés sur la société israélienne. Il constitue un pamphlet qui caricature – de façon grossière et grotesque – le peuple juif israélien. Le « document de travail » est – en effet – un mélange de statistiques, partiales et partielles, sorties de leur contexte et d’allégations biscornues. Le « document de travail » passe sous silence les énormes sacrifices que le peuple juif israélien a choisi de consentir, afin que l’Etat hébreu et les Forces de Défense d’Israël puissent garantir la survie du pays.

Le « document de travail » passe également sous silence le fait que de nombreux chrétiens ont obtenu le droit de résider en Israël : des chrétiens coptes ; des chrétiens (et des animistes) du Soudan ; des chrétiens d’Ukraine et de Russie. Il faut croire que ces diplomates ne sortent jamais de leur ambassade ou alors uniquement pour dîner avec de hauts dignitaires arabo-musulmans titulaires d’un passeport israélien. Le « document de travail » n’a pas manqué de soulever l’indignation, et, très franchement, il y avait largement de quoi être « indigné » (pour une fois).

Ainsi, Clément Weill-Raynal, qui réagit avec clarté (extraits adaptés ; lien en bas de page) : « C'est un document secret qui a été rédigé par les ambassadeurs européens en poste en Israël. Dans ce document qualifié de "travail", les diplomates s'inquiètent du sort que l'Etat d’Israël réserve à sa minorité arabe et estiment que l'Europe doit désormais considérer ce problème des "arabes israéliens" comme une question – je cite – qui n'est pas moins importante que celle du conflit israélo-palestinien. Par le biais de cette question, les ambassadeurs s'interrogent également sur la légitimité du caractère juif de l'Etat d’Israël. Ce document constitue, de l'avis même du journal Haaretz qui a révélé l'affaire, une initiative sans précédent, car la question des arabes israéliens est à n'en pas douter une affaire interne à la société israélienne et de surcroît une question sensible. Or, la diplomatie internationale est régie par un principe de base selon lequel "on ne se mêle pas des affaires internes des autres pays, à plus forte raison lorsqu'il s'agit de pays amis et démocratiques" ».

Clément Weill-Raynal : « Pour comprendre l'incongruité de la démarche, imaginez seulement quel serait le tollé si l'ambassade d’Israël à Paris s'inquiétait du traitement que la société française réserve à ses minorités ethniques, aux noirs et aux arabes de banlieues. C'est pourtant ce qu'on fait les ambassadeurs Européens en poste à Tel Aviv. Ils ont même envisagé d'exercer des mesures de pression contre le gouvernement israélien pour qu'ils prennent mieux en compte les aspirations spécifiques des arabes israéliens. L'affaire est tellement énorme que le document circule en fait sous le manteau. Les ambassadeurs Européens l'ont envoyé à Bruxelles sans même en adresser une copie à leurs interlocuteurs israéliens. Il y a dans cette démarche beaucoup de ridicule mais aussi pas mal de mépris et quelques arrière-pensées. Ce document est de surcroit un signal très irresponsable envoyé aux citoyens arabes d’Israël, puisqu'il est en quelque sorte une invitation à la surenchère et à la contestation du caractère juif de l’État d’Israël ».

Clément Weill-Raynal : « Il révèle en tout cas et une nouvelle fois le parti pris anti-israélien des courants dominants de la diplomatie européenne. L'ingérence à ce niveau là est totalement interdite. Si les diplomates européens en place en Israël veulent jouer à ce jeu là, il serait souhaitable que le Ministère de l'intérieur et celui des affaires étrangères israéliens puissent prendre des mesures radicales à l'égard de ces agitateurs qui n'ont rien d'autre à faire sinon s'immiscer dans les affaires internes d'un pays souverain. Ce "document de travail" est indigne et le gouvernement israélien peut et doit en tenir compte. Si ces Messieurs s'ennuient et veulent créer de la discorde, il serait bon qu'ils aillent en poste dans d'autres pays où les droits de l'homme n'ont jamais eu droit de cité. Nous leur suggérons Damas, Téhéran, Le Caire, pour ne citer que ceux là. Que cette affaire très grave à mon sens soit éventée par le Haaretz démontre sans doute qu'il arrive à ces journalistes d'avoir certaines fulgurances sur la gravité de l'isolement de leur pays ».

Clément Weill-Raynal : « Il serait temps que Monsieur Libermann (honni de tous ces européens soucieux de la seule qualité de vie de leurs opprimés arabes), fasse son travail de façon plus scrupuleuse. Je lui suggère une sorte de grève de la diplomatie à l'envers. Ne plus convier ces gras ambassadeurs aux dîners et autres festivités afin qu'ils ressentent une sorte de maladie des langueurs pour leurs patries chéries. Une collaboration réduite au strict minimum. Les arabes israéliens ont une représentativité à la Knesset et jusque dans la Cour Suprême d’Israël. Ce qui peut irriter beaucoup d’Israéliens étant donné le peu de loyauté dont la plupart ont fait preuve durant certains conflits. Nous n'avons, à ce jour, pas remarqué de départs de ces "opprimés" arabes qui ont sans l'ombre d'un doute, un niveau de vie largement supérieur à tous leurs frères de la région. Messieurs les ambassadeurs, nous vous invitons à laisser vos places à une nouvelle génération de diplomates qui ne seront plus à la merci des minorités ethniques de vos pays d'origine et de vos partis de gauche. Faites donc le ménage chez vous avant de donner des leçons aussi méprisantes qu'infondées. De l'air ! Israël est un pays souverain et indépendant » conclut Clément Weill-Raynal (fin des extraits adaptés ; lien en bas de page).

Il faut dire que la dépêche d’agence reprise par divers médias francophones à propos du « document de travail » est effectivement, par les faits qu’elle relate, une dépêche proprement hallucinante (extraits adaptés ; lien en bas de page) : « L'Union européenne s'inquiète des discriminations qui touchent la minorité arabe vivant en Israël dans un document de travail confidentiel des ambassadeurs européens en poste à Tel-Aviv, le premier rapport du genre sur ce sujet sensible. "Nous devons considérer la façon dont Israël traite ses minorités comme un problème central, et pas secondaire, par rapport au conflit israélo-palestinien", souligne ce document de 27 pages ».

La dépêche d’agence : « L'UE n'avait jusqu'à présent pas rédigé de rapport spécifique sur la minorité arabe d'Israël (plus de 1,3 million de personnes), composée des descendants des 160’000 Palestiniens restés sur place en 1948, à l'issue de la guerre qui a accompagné la création de l'État d'Israël. L'UE publie en revanche régulièrement des rapports sur la situation des Palestiniens à Jérusalem-est et en Cisjordanie. Les ambassadeurs européens soulignent qu'il est de l'intérêt même d'Israël, afin de lutter contre ceux qui tentent de le "délégitimer", d'honorer la mission assignée par ses fondateurs d'"un État pluraliste, tolérant et d'une démocratie ouverte, d'un État juif dans lequel les droits des non-Juifs sont respectés" ».

La dépêche d’agence : « Le rapport souligne que les Arabes israéliens, qui représentent aujourd'hui 20% de la population israélienne, sont victimes d'inégalités, notamment dans le domaine économique. "La situation de la population arabe d'Israël est de façon quantifiable plus mauvaise que celle de sa majorité non arabe en termes de revenus, d'éducation, d'accès au logement et à la propriété", peut-on lire dans le rapport. Le document souligne que "les indicateurs économiques récents montrent que la situation économique des Arabes israéliens est statique ou se détériore. Les revenus moyens dans la communauté arabe israélienne en 2008 ne représentaient que 61% de ceux des foyers juifs, contre 69% en 2003" ».

La dépêche d’agence : « Le document s'inquiète de possibles discriminations politiques, via la multiplication de projets de lois, soutenus par le gouvernement de droite de Benyamin Netanyahou, visant à affaiblir le statut de la minorité arabe. Les ambassadeurs soulignent cependant que "jusqu'à présent le système de contrôle assuré par les lectures successives à la Knesset et les recommandations du conseiller juridique du Parlement israélien ont permis de bloquer les projets les plus discriminatoires". Dans ses recommandations, l'UE propose notamment de "surveiller et faire pression contre des projets de loi discriminatoires" proposés à la Knesset », conclut la dépêche d’agence (fin des extraits adaptés ; lien en bas de page).

Michel Garroté

Rédacteur en chef

www.dreuz.info

Sources :

http://www.desinfos.com/spip.php?page=article&id_article=29128

http://www.lepoint.fr/monde/israel-bruxelles-s-inquiete-des-discriminations-contre-la-minorite-arabe-29-12-2011-1413443_24.php

   

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz