Derniers articles

passeport-salah

La libération d’un terroriste Français nommé Salah Hammouri

bomb-Iran

Israël et les USA empêcheront un Iran nucléaire

19 décembre 2011 Commentaires (15) Michel Garroté Divers, Idées, Politique Française

Etre ou ne pas être « néoconservateur »

 

 

Michel Garroté – En juillet 2008, dans ‘Terre d’Israël’ (lien en bas de page), j’avais tenté d’expliquer en quoi je suis « néoconservateur ». Je reproduis ci-dessous, avec quelques adaptations, des extraits de ma prise de position, formulée il y a plus de quatre ans. Car, elle demeure d’actualité en décembre 2011 ; et aussi, parce qu’elle répond à certaines questions qui ont été posées récemment.

Je suis attaché à un idéal ne transigeant pas sur les valeurs judéo-chrétiennes, un idéal qui demande au moins le respect de ces valeurs, dans une économie libre de marché et dans une société libre et démocratique. Le néoconservatisme, c’est l’amour de la liberté, de la démocratie ; c’est le choix d’une économie libérale ; c’est le choix du soutien à Israël ; c’est la vigilance à l’égard de l’islamisme; c’est l’amitié pour les USA ; et c’est la conscience que depuis le 11 septembre 2001 nous sommes en guerre. Pour moi, le néoconservatisme est un espace politique ouvert. Il peut rassembler des personnes aussi variées que Guy Millière, Alexandre del Valle, Ivan Rioufol et moi-même.

Maintenant j’aimerais être encore plus concret. Il se trouve que nous pouvons – dans les pays occidentaux – passer pas mal de frontières avec une petite carte en plastique. On appelle cela une carte d’identité. Je veux contribuer à maintenir cela. Je ne veux pas que les jeunes qui lisent nos articles sur www.dreuz.info se retrouvent, un jour, dans une société protectionniste, nationaliste, fermée et policée. Le patriotisme oui. Le nationalisme nostalgique et paranoïaque non. A l’époque de Ronald Reagan, j’étais encore sous l’influence de l’antiaméricanisme véhiculé dans les pays francophones. Plus tard, j’ai réalisé, mieux vaut tard que jamais, que ce que Reagan proposait jadis et que G. W. Bush tente de maintenir vivant aujourd’hui (ndmg – j’écrivais cela en 2008), c’est, justement, ce en quoi je crois depuis longtemps.

Il se trouve qu’en termes politiques, on nomme cela le néoconservatisme. Il est vrai qu’en Europe, c’est politiquement très incorrect, de s’afficher néoconservateur. Sous prétexte de ne pas s’aligner sur les USA – et alors que personne ne sollicite un tel alignement – sous ce prétexte, l’Europe risque de verser dans l’extrémisme de gauche comme de droite (ndmg – j’écrivais donc cela en 2008…). Un extrémisme antiaméricain, anti-israélien et antichrétien. Pour les Juifs et les Chrétiens, pour les femmes et les hommes libres, ce serait une catastrophe. Ce n’est pas parce que le néoconservatisme est né aux USA qu’il faut l’exclure d’office en Europe. Les fondateurs américains du néoconservatisme – soit dit en passant – sont de culture et d’origine européenne.

La vérité, c’est que parmi les néoconservateurs figurent aussi bien des juifs que des protestants et des catholiques. Au nombre des catholiques néoconservateurs figurent par exemple George Weigel – biographe de Jean-Paul II et de Benoît XVI – et Richard Neuhaus – rédacteur en chef de ‘First Things’. Dans le courant néoconservateur on citera également le théologien Michael Novak. Au plan plus économique et politique, les deux références restent – évidemment – William Kristol et Norman Podhoretz. Sur www.dreuz.info Guy Millière a publié, en 2010 et 2011, divers articles économiques qui, selon moi, s’inscrivent dans l’espace ouvert du néoconservatisme. En France, au sein de l’UMP, la Droite Libre diffuse de nombreux documents économiques que l’on pourrait taxer (sans jeu de mot) de « néoconservateurs »…

Pour prendre un exemple plus politique, celui de l’intervention alliée (USA, Royaume-Uni, Canada, Australie, Italie, Espagne, Pologne etc.) en Irak, pratiquement aucun évêque américain ne marque aujourd’hui (en 2008) une position fortement hostile à la question. Le dernier texte (en 2008) du Président de la Conférence des évêques américains entérine le fait de la présence alliée en Irak. Benoît XVI a lui-même déclaré que cette force armée devait non pas quitter l’Irak mais y rester en mission de paix, c’est à dire pour continuer de pacifier l’Irak.

Lorsque nous osons simplement défendre la société libre de culture judéo-chrétienne, la gauche, l’extrême gauche et les islamistes nous accusent de prôner la supériorité de la civilisation judéo-chrétienne. Ce terrorisme intellectuel à notre encontre de la part de la gauche, de l’extrême gauche et des islamistes est assez hallucinant. Nous défendons la société libre de culture judéo-chrétienne. Et nos adversaires parlent de la supériorité de notre civilisation. Ne savent-ils donc pas nous lire correctement ? Ou ont-ils simplement un complexe d’infériorité ?, avais-je conclu en 2008.

© Michel Garroté Rédacteur en chef de www.dreuz.info

http://www.terredisrael.com/Nous-sommes-catholiques.php

   

   

15 Responses to Etre ou ne pas être « néoconservateur »

  1. Raphael Mizrahi dit :

    Et pourquoi ne défendrions-nous pas la supériorité de notre civilisation? Elle a largement fait ses preuves, par rapport à des civilisations figées dans des archaïsmes mortifères. Ne pas la défendre avec la conscience de sa supériorité, c’est laisser libre cours au retour à la barbarie.

  2. Mandrake dit :

    @MG: merci pour ce texte revu et complété. Vous n’avez pas perdu votre temps. Voici ma réponse: « About Those Self-Evident Truths », un texte de David Limbaugh, publié par la Jewish World Review:

    http://www.jewishworldreview.com/david/limbaugh111611.php3

  3. Atikva dit :

    « …la gauche, l’extrême gauche et les islamistes nous accusent de prôner la supériorité de la civilisation judéo-chrétienne. »

    Autrement dit, ils nous accusent d’affirmer une évidence.

  4. petitjean dit :

    je vous en prie, un minimum d’objectivité s’impose. J’ai envie de dire, pas vous !!

    ne me dites pas que l’intervention américaine en Irak est un succès

    après des centaines de milliards dépensés et après des centaines de milliers de morts, dans quel état est l’Irak aujourd’hui ?

    dans cet état d’esprit pourquoi ne pas intervenir en Syrie,en Iran, au Pakistan,en Arabie Saoudite ?

    cette Arabie Saoudite qui alimente l’islamisme mondial. Oui, il y a beaucoup de pétrole en Arabie Saoudite. Et alors !

    • Mandrake dit :

      Concernant l’objectivité, on peut vous retourner le compliment. En effet, la guerre en Irak est terminée depuis 2003. Le criminel copain du premier citoyen français désormais amnésique et membre de l’Internationale Socialiste (une vraie maladie dans la Région et pas que dans la Région d’ailleurs) a été destitué, retrouvé, jugé et pendu et son armée vaincue. Vous imputez le nombre de victimes aux Américains (et à la coalition), alors que vous savez très bien que les attentats meurtriers sont le fait du terrorisme islamiste. Quant à l’argent dépensé, je sais, vous nous direz aussi qu’il n’y avait pas d’ADM en Irak et que tout cela n’a servi à rien. Ce qui eut été curieux, c’est qu’on ait effectivement trouvé des ADMs et, pourquoi pas, avec l’adresse du fournisseur ainsi que son N°de TVA, non? Il aurait été facile pour les USA, afin de ne pas perdre la face, de feindre d’en avoir trouvé. Mais rien de tout cela. Le dossier est clos. Désolé, mais c’est justement là qu’est le problème. C’est ça qui est le plus bizarre. D’autant plus qu’on sait bien qu’il y avait quelque chose de pas joli-joli qui se préparait. Alors, oui, effectivement, on peut toujours supposer, direz-vous. Mais il s’agit bien plus que de suppositions. Croyez-vous que j’aie vraiment envie de passer du temps à rétablir ce fait. De même qu’il n’y avait pas non plus de lien avéré entre Saddam et al Qaeda, ce qui est évidemment faux. Assez curieusement, la presse de désinformation devient quasiment hystérique lorsqu’on ose prétendre le contraire ou mettre en doute cette « certitude ». Cela ne vous paraît pas du tout curieux? Où en est l’Irak aujourd’hui? Sur la voie de la modernisation et de la paix. Après le retrait américain décidé par l’Oba-Mage de Harvard, où en sera-t-elle demain? Voilà la vraie question. Ce retrait ressemble à une trahison du bon travail accompli. Encore une fois, les media gauchistes veulent passer pour juste et courageux ce qui est une erreur irresponsable. Le monde à l’envers, quoi. Et n’y voyez surtout aucune manipulation électorale de la Maison Obamagique. Evidemment. C’est bien, petitjean.

  5. Myriam Tartiere dit :

    Merci Messieurs Garroté,Grumberg,Millière,grace à vous je sais enfin qui je suis:néo conservatrice.
    Myriam.

  6. jdlmk dit :

    À Raphael Mizrahi:

    Je suis tout à fait daccord avec vous ! C’est aussi ce que déclare le politicien Néerlandais Geert Wilders.

    La plupart des gens voient un sens péjoratif dans le mot « supérieur » en réalité il signifie « meilleur ou mieux que ».

    Et en dehors des fanatiques de l’islam, qui pourrait en
    douter ?

  7. jo dit :

    c’est vrai que la nature, quelques fois, se fout de la gueule de certains , peut-être parce-qu’elle sait d’avance que si non ils pourraient être nuisibles : un qui n’arrive pas à placer un mot derrière l’autre, d’autres qui aime trop le Maroc , ivrognes,etc…pour les comodistes ils étaient tellement gonflés qu’ils ont fini par exploser, ainsi que tous leurs potes de Russie,Cuba and &…bon débarras!Ceci étant ce n’est pas la droite au pouvoir qui va régler les problèmes des Français car si elle voulait le faire il-y-a longtemps qu’elle l’aurait fait. le FM est, à mon avis, le seule qui veut du bien à la France

  8. jdlmk dit :

    Mr. Garroté,

    Votre définition du Néo-conservatisme à bien de l’attrait en effet. Mais voilà, le Parti néo-conservateur actuellement brille par son absence en France, et ça risque de durer encore pas mal de temps…Donc, la question ne se pose pas, ce qui fait que dans la situation d’urgence qui prévaut actuellement, le concept néo-conservateur demeure un beau rêve utopique. Dommage.

  9. www.Djip.com dit :

    JE SUIS néoconservateur et j’en suis fier !

  10. Francis dit :

    Merci M.Garroté pour votre article qui décrit clairement le néo-conservatisme,pour les gens comme moi qui découvrent ce courant d’idée vous êtes d’une grande aide.
    Puis-je me permettre une suggestion?(re?)Publier un article expliquant le socialisme ne serait-il pas une idée pour montrer à quel point associer socialisme et défense de la démocratie et des libertés fondamentales est contradictoire. Cela permettrait de plus de créer le contraste avec le néo-conservatisme taxé en Europe « d’extrémisme » sans raison logique aucune.
    J’ai recherché sur Dreuz un tel article traitant exclusivement du socialisme mais n’ai pour le moment rien trouvé.

  11. Abbé Alain Arbez abbé arbez dit :

    et moi qui suis athée du dieu de l’islam,
    je suis un judéo-chrétien,
    un extrémiste modéré…

  12. Abbé Alain Arbez abbé arbez dit :

    oui, Jésus (Yeshua) était un extrémiste de l’amour et de la paix!

  13. Francis dit :

    Oui aujourd’hui être humaniste et se soucier du bien commun c’est être extrémiste.
    Merci Le Monde et consorts.

  14. Lisez les articles économiques publiés, notamment le mercredi 21 décembre 2011, par Guy Millière. Lui et moi en avons publiés des dizaines et des dizaines sur ce blog concernant l’économie en 2010 et 2011, et, dans le passé, ces articles n’ont pas vraiment intéressé ceux-là même qui, maintenant, nous réclament – soudain ce qui est bien – plus d’articles économiques, ce qui, bien entendu, nous fait très plaisir.

Pour rédiger un commentaire connectez-vous (l'abonnement à la Newsletter est différent des commentaires), ou inscrivez-vous et soutenez Dreuz Info pour 7 euros par mois