FLASH
Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  |  Référendum italien : 56% pour le non, 44% oui. Renzi démissionne – Ce n’est cependant pas ITALXIT  |  Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 janvier 2012
Voilà une rare bonne nouvelle, dans ce climat de terrible gestion de l’Europe par les eurocrates, qu'il convient de célébrer.
 
La France compte – au moins – quarante grands patrons capables de faire gagner énormément d’argent à leurs entreprises, capables de personnellement s’enrichir, et capables de tracter l’économie moribonde de la France.
 
Heureusement qu’ils sont là, pour éponger les erreurs des chefs de cabinets ministériels, qui tiennent les Ministres par les couilles, et ont empêché Sarkzoy, dès le début de son mandat, alors qu’il avait un boulevard d’au moins un an, de faire les réformes qui nous auraient évité la panade. 
 
37 milliards d’euros vont donc entrer dans la poche d’un grand nombre de petits et gros porteurs, qui ont placé leurs économies et leur confiance dans ces entreprises, ce qui a, en retour, aidé à financer leur développement, leur compétitivité et la santé de la France en général.
 
C’est ce qu’on appelle les vertus du capitalisme sauvage. Capitalisme parce que le capital de ces épargnants, ces français aux revenus très divers, a permis à ces entreprises multinationales de résister à la concurrence. Ce capital les a aidé à ne pas reculer, voire même à mener la vie dure à d’autres multinationales étrangères.
 
Ce capital bienfaiteur (pléonasme) a permis de ne pas appauvrir la France – à hauteur de leur contribution, et de préserver l’emploi.
 
Capitalisme sauvage enfin, parce que des dizaines de milliers de petits épargnants ont investi leurs économies selon leur bon vouloir, ont acheté et vendu des actions selon leur intérêt, selon leurs besoins, en toute liberté, en prenant des risques et en n'écoutant qu'eux-mêmes.
 
Ces 37 milliards d’euros vont à leur tour revenir sur le marché de la consommation, ce qui va contribuer, par le cercle vertueux dont seul le capitalisme a le privilège, à adoucir les fins de mois de nombreux français, à faire diminuer le chômage, et redonner un peu de dynamisme aux très nombreux bénéficiaires de cette manne.
 
L’autre bonne nouvelle, c’est que ces 37 milliards de dividendes ont représenté un placement à 4.45%. Ce bon résultat en regard de la sécurité que représente les placements dans les entreprises du CAC (un placement obéit à un mélange de trois critères contradictoires : liquidité, sécurité et rendement), encouragera encore plus de français à investir encore plus vigoureusement en bourse et à spéculer, ce qui soutiendra nos entreprises et les aidera à résister, à se développer, et à permettre à notre économie de ne pas sombrer. 
 
Et cerise sur le gâteau, ces bons résultats vont également attirer les placements de cette grande finance internationale dont nous avons tant besoin ! (à condition, bien entendu, que nos haut fonctionnaires ne tuent pas cette poule aux œufs d’or qui paye les retraites et la sécurité sociale).
 
Comme jamais, nous avons besoin de ces très grands et moins grands patrons à la compétence et aux salaires colossaux. Nous avons besoin de ces grandes entreprises qui s’enrichissent, qui versent des dividendes, qui résistent aux bâtons dans les roues de l’économie placés là par le gouvernement.
 
J’encourage chaque français à allumer une bougie à la gloire de ces quarante grands patrons, mais aussi de tous les patrons de France qui donnent chaque mois à manger aux français, et qui payent la politique sociale et le salaires des fonctionnaires. 
 
Ils sont, dans le contexte de grande crise où nous sommes plongés, des héros modernes au sens propre. 
 
Ils tiennent l’économie à bout de bras. Ils financent les lois sociales – toutes. Ils créent l’emploi – tout l'emploi. Et c'est leur talent à eux et à personne d’autre qui permet aux candidats à l’élection présidentielle de construire un programme, et de faire des promesses aux français.
 
Ca ne durera hélas pas. 
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz