FLASH
[27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 janvier 2012
500 signatures d’élus dans au moins 30 départements différents. 
 
La loi semble défavoriser les petits partis, d’une part, et sans aucun doute les partis diabolisés d’autre part, avec lesquels les élus n’ont pas trop envie de se montrer en train de « fricoter ».
 
Dois-je dire que sans soutenir le Front national, il serait scandaleux que Marine Le Pen n’obtienne pas ses 500 signatures ? Je pense nécessaire de le préciser, car même si cela va de soi, soutenir le contraire est un aveu de rejet de la démocratie – dont beaucoup à l’extrême gauche ne seraient pas fâchés qu’elle disparût.
 
Interrogée hier 5 janvier par The Local, un site d’informations françaises en langue anglaise, Marine Le pen a déclaré que « la situation est plus difficile en 2012 qu’en 2007 », et que « si je ne peux pas me présenter, cela signifie que nous ne sommes plus en démocratie et que le président ne sera pas légitime ».
 
Du point de vue de la morale politique, Marine Le Pen a raison. La morale exclut du camp démocratique les candidats qui ne dénoncent pas la perversion d’une loi qui interdit l’accès à l’élection d’un de leurs concurrent, soutenu par 15% des électeurs.
 
Mais en démocratie, il y a des lois. Et le principe démocratique veut d’abord que nous respections les règles, c’est à dire la loi.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
http://www.thelocal.fr/2218/20120106/
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz