FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 7 janvier 2012
C’est la première fois de ma vie que je ressens la honte d’être tunisien.
 
Le chef du mouvement terroriste palestinien du Hamas est arrivé, ce jeudi, à Tunis où il a reçu un accueil officiel par l’armée digne d’un chef d’Etat. La Tunisie a déroulé le tapis rouge à l’un des pires leader terroristes de la planète, Ismaïl Haniyeh.
 
Visiblement ému, l’élève assidu de Mahmoud Ahmadinejad et membre des Frères Musulmans s’est prosterné sur le sol à sa descente d'avion.
 
Il a été accueilli par le leader islamiste d’Ennhada Rached Ghannouchi et des membres du gouvernement tunisien.
 
A l’issue de son entretien avec Hamadi Jebali, chef du gouvernement islamiste tunisien, Ismaïl Haniyeh a déclaré à la presse que « sa visite en Tunisie vise à briser l’embargo politique imposé au gouvernement palestinien élu, ainsi que l’embargo économique imposé à Gaza depuis la victoire de Hamas aux élections de 2006 ».
 
« La Palestine n'est pas un slogan politique sur la scène tunisienne, mais c’est un engagement national, religieux et nationaliste », a-t-il dit. 
 
Le chef de la dictature d’extrême droite, théocratique et terroriste, de Gaza a rendu hommage à la Tunisie en ces termes : « nous avons souffert d'un blocus économique et politique, et avons été reniés par d’anciens gouvernements, mais le printemps arabe qui a commencé en Tunisie a rendu justice à Gaza, et au gouvernement élu ».
 
Pour la première fois depuis sa prise de pouvoir violente dans la Bande de Gaza en juin 2007 (on se souvient qu’après avoir gagné les élections, de nombreux cadres du parti opposé Fatah avaient été jeté du toit des immeubles), le chef du gouvernement Hamas, Ismaïl Haniyeh, a quitté son territoire.
 
La légalité du blocus contre le Hamas à Gaza a été reconnue par une commission onusienne. Le blocus est en conformité avec le droit international qui permet à un État d'imposer un blocus à une entité ennemie. Toutefois le blocus n'est pas complet. Soixante-douze pour cent (72%) de l'électricité et 80% de l'eau consommées à Gaza sont fournis par Israël, alors que l’Egypte qui partage une frontière avec Gaza, n’apporte rien. Chaque jour, Israël livre plus de 200 camions remplis de marchandises à Gaza.
 
Pour Israël, il est nécessaire d'empêcher les infiltrations d'armes et de munitions au profit du Hamas. L'Iran continue à faire passer des armements, et il est important de souligner que ses missiles sont des actes de terrorisme, car ils sont destinés à attaquer les habitants des localités proches du Gazastan, ainsi que de Beersheba, Achkelon, Ashdod et même Tel Aviv.
 
Il convient de rappeler que le Hamas est une organisation fondamentaliste islamiste anti-israélienne, antisémite et anti-chrétienne, reconnue par les États-Unis, l'Europe le Japon, le Canada et la France comme terroriste.
 
Néanmoins, la Tunisie qui a voté pour les islamistes d’Ennahda est favorable à la violence et à l'extrémisme du Hamas. Si la Tunisie était une vraie démocratie comme le soutien Alain Juppé, et un état de droit digne de ce nom, elle ne recevrait pas le chef d’un mouvement placé sur la liste officielle des organisations terroristes.
 
La guerre de janvier 2009 entre Israël et le Hamas a mis en lumière que, derrière le Hamas, se cachent le Hezbollah, la Syrie, l’Iran et toutes les organisations terroristes qui sont maintenant éparpillées au sein des pays arabes.
 
Depuis quelques mois, la communauté des démocrates et des libéraux tunisiens a vu les signes inquiétants de la montée profonde de la haine vouée à Israël par les islamistes, salafistes et autres intégristes.
 
« Nous vivons à une époque où le monde en général et le Moyen-Orient en particulier, évolue », a déclaré il y a quelques semaines le ministre de la Défense Ehud Barak lors de la cérémonie de graduation des officiers de Tsahal. « Le printemps arabe sape des régimes tyranniques. Il est l’expression de la volonté du peuple, mais il ouvre également la porte à des éléments radicaux islamistes qui menacent la stabilité de toute la région » a t-il ajouté.
 
Je souhaite de tout mon cœur que les arabes se débarrassent de ces cafards islamistes qui les gouvernent, et qu’ils retrouvent le chemin d’une société démocratique et progressiste, car ils sont en train de régresser.
 
Religion et politique ne vont pas ensemble…
 
A l’aéroport de Tunis Carthage, le leader du Hamas a été accueilli avec les slogans : Virez les Juifs, tuez les Juifs (juif se dit Yahoud en arabe)

 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Ftouh Souhail pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz