Derniers articles

chef du hamas en tunisie

Honte : Le chef du Hamas reçu en grandes...

del_valle

Conférence de la 9e année de « l’Academia Diplomatica...

7 janvier 2012 Commentaires (53) Guy Millière Brève du jour, Divers, Election US 2012, Etats Unis, Politique Française

Un article particulièrement imbécile de l’inénarrable journal Le Monde

Je le dis régulièrement dans les conférences que je donne ici ou là : pour m’informer des affaires de la planète, je prends mes sources aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Israël, en Inde, en Australie, parfois en Italie ou en Espagne. 
 
Je ne manque pas de consulter la presse turque et la presse arabe. Je termine en général mon tour d’horizon quotidien par la presse française. Je sais que je n’y apprendrai strictement rien. C’est juste pour moi un moyen de savoir le degré de désinformation et de falsification qui se trouve disséminé dans ce pays. Cela me donne l’occasion de compatir pour le sort des quelques journalistes honnêtes qui subsistent, car il y en a, je le sais. 
 
Cela me fournit l’opportunité de m’attrister sur le sort de ceux qui pensent être informés et qui ne discernent pas qu’ils sont traités comme des ânes juste bons à manger du foin. Mais je me pose la question à chaque fois : dois-je m’attrister ? On leur donne à manger du foin, et ils en mangent. Je devrais plutôt sourire. Un ami dissident juste sorti d’Union Soviétique au temps de Brejnev me disait que la chance des Russes au temps de Brejnev et de ses prédécesseurs est qu’ils avaient une seule Pravda : « en France, vous en avez plusieurs », ajoutait-il. 
 
Si je devais, en ces conditions, réfuter chaque article imbécile, chaque reportage inepte, chaque éditorial confondant d’idiotie, j’y passerais l’intégralité de mon temps. Et j’ai mieux à faire. 
 
Je m’attendais à ce que les élections primaires républicaines soient couvertes de manière débile, avec des nuances entre l’absolument débile, le carrément débile, et le débile au point que cela en devient désopilant. 
 
J’avais lu les descriptions des tea parties par des « envoyés spéciaux » dépêchés pour l’occasion. Je ne suis, pour l’heure, pas du tout déçu.
 
Parce qu’un correspondant m’a transmis un article de l’inénarrable journal Le Monde, qu’on ne présente plus (un quotidien qui a titré de manière enthousiaste sur la chute du Cambodge aux mains des Khmers rouges en parlant de « libération » du pays peut difficilement tomber plus bas), et parce que j’ai dit à ce correspondant que je le ferai, je vais procéder à une autopsie, le mot me paraît adéquat, car l’article ne peut venir que d’une personne en état de mort cérébrale. 
 
Cela porte sur les caucus de l’Iowa. Dès le titre, la couleur est donnée : « Mitt Romney et les fatwas du Parti Républicain ». Cela sous-entend que le parti républicain est composé de dogmatiques dignes d’Ahmadinejad, du défunt ayatollah Khomeiny ou d’Oussama Ben Laden. On devine d’emblée la subtilité de la réflexion. La suite est à l’avenant. 
 
Il est question très vite de la « dérive ultradroitière » du parti républicain : vous avez bien lu. Il ne s’agit pas d’extrême-droite, non, il s’agit d’autre chose, l’ultradroite. Ultradroite, cela fait plus chic qu’extrême droite, cela veut sans doute dire la même chose pour le journaliste au cerveau mort et à qui il reste des réflexes pavloviens : dites-lui extrême droite, il écrit ultra droite en se pensant vaguement intelligent ; cela le fait saliver et le met dans de bonnes dispositions pour achever de consumer ce qui lui reste de neurones. Qu’est-ce que c’est que l’ultradroite ? Vous ne le saurez pas. Disons que ce sont des gens qui lisent Benjamin Franklin, Thomas Jefferson, célèbres fondateurs du national-socialisme allemand et inspirateurs du fascisme, comme on finira par l’écrire dans Le Monde.
 
La dérive en question est « inquiétante pour les Etats-Unis – et pour le reste du monde », assène le cerveau mort. Et c’est vrai, imaginez un Président issu de l’ultradroite américaine, un type qui pourrait s’inspirer d’un Président que le journal Le Monde ne s’est pas privé de traiter de crétin en son temps, Ronald Reagan. Imaginez que ce type fasse redémarrer l’économie américaine, y crée le plein emploi, fasse reculer le totalitarisme, comme Reagan en son temps. Une horreur ! 
 
Suit une description de Mitt Romney. Celui-ci a passé l’essentiel de sa vie à créer des entreprises et à gérer des capitaux : cela a échappé au cerveau mort, qui retient seulement que Romney a gouverné le Massachusetts comme un « centriste », « avec talent », ajoute le cerveau mort, qui fait suivre une liste d’accomplissements que Mitt Romney serait le premier à désavouer. 
 
Non, cerveau mort, Romney n’a pas créé une « assurance santé obligatoire » pour tous, il a mis en place un système qui a institué une assurance publique pour les gens du Massachusetts qui n’étaient pas assurés. Pour saisir la différence, il faut s’intéresser de près aux systèmes d’assurance américains qui, dans le Massachusetts comme ailleurs, reposent jusqu’à ce jour sur des assurances privées en concurrence. Ecrire « système de santé obligatoire » laisse penser qu’il s’agit d’un système monopolistique gouvernemental. On reproche déjà à Romney ce que, dans la campagne électorale, on appelle le Romneycare, pourquoi tenter de l’accabler en lui attribuant des idées socialistes à la française ? 
 
Non encore, cerveau mort, Romney n’a pas défendu « les droits des minorités sexuelles, tout comme celui des femmes à l'avortement » : il s’est, à cette époque, déclaré hostile à toute discrimination basée sur l’orientation sexuelle mais opposé au mariage gay (jamais il n’a parlé de minorités sexuelles), et il n’a pas interdit l’avortement, qui était déjà légal dans le Massachusetts, tout en disant qu’il était personnellement hostile au recours à l’avortement.
 
Non toujours, cerveau mort, Romney n’a pas mené « une politique budgétaire équilibrée », désolé, et il n’a pas été spécialement « soucieux de la défense de l'environnement » : le budget du Massachusetts sous Romney a régulièrement été en déficit (pour un cerveau mort, déficit et équilibre, cela doit être la même chose), et Romney a juste dit qu’il pensait que la planète se réchauffe, ajoutant qu’il ne connaissait pas la cause de ce réchauffement. Pourquoi tenter de le faire passer pour un disciple d’Al Gore ?
 
Le cerveau mort déclare ensuite que Romney s’est « renié » ? Pourquoi ? Parce qu’il s’est soumis aux idées de « Chrétiens évangéliques fondamentalistes » et aux « tea parties ». 
 
Vous êtes censés, à ce moment du texte, ressentir un frisson d’horreur : comment ? Des gens qui lisent les Evangiles ? Comment peuvent-ils, alors que le Capital de Karl Marx et les discours complets de Barack Obama existent en collection de poche ! Quels textes dangereux les Evangiles ! Ce n’est pas un cerveau mort qui lirait ce genre de choses. Quant aux tea parties, des gens qui se réfèrent à de dangereux fascistes tels que Thomas Jefferson, c’est effectivement inadmissible, semble se dire le cerveau mort ! Si vous cherchez à savoir pourquoi lire les Evangiles fait de vous un fondamentaliste, et pourquoi les tea parties doivent provoquer chez vous des convulsions, il vous faudra chercher ailleurs. Le cerveau mort n’est pas là pour expliquer.
 
Vient alors le morceau de bravoure : Romney écrit le cerveau mort, « ne croit plus au changement climatique. Il est opposé à l'avortement et au mariage gay. Il prône des baisses d'impôts pour les riches et des coupes dans l'Etat social, mais pas dans le budget de la défense. Il ne croit plus à l'assurance-santé, mais défend le droit de tout Américain à porter une arme ».
 
Les derniers neurones du cerveau mort ont dû se carboniser dans ces quelques lignes. 
 
Le changement climatique est défini comme un croyance : enfin une parole juste, c’est effectivement une croyance. Le fait que le cerveau mort l’ait dit a dû lui échapper. Romney n’a pas parlé de « changement climatique », expression politiquement correcte employée aujourd’hui par les écologistes qui, ne pouvant plus dire que la terre se réchauffe, parlent de « changement », ce qui a l’avantage de pouvoir s’appliquer au chaud et au froid, à la pluie et à la sécheresse. Romney a parlé de réchauffement, je l’ai noté plus haut, mais depuis, il a lu des écrits scientifiques qui montrent qu’il n’y a pas de réchauffement. Il y a des gens qui n’ont pas un cerveau mort et qui lisent autre chose que Le Monde. Romney, je l’ai aussi noté plus haut, s’est toujours déclaré personnellement hostile à l’avortement, il a simplement, quand il était gouverneur, décidé de ne pas revenir sur les lois qui l’autorisaient. Il n’a jamais été favorable au mariage gay ailleurs que dans les neurones carbonisés du cerveau mort. Il est favorable au maintien des baisses d’impôts votées sous Bush, et hostile à une hausse d’impôts non pas sur les riches, mais sur les créateurs d’entreprises et d’emplois : l’idée que des entreprises et des emplois peuvent être créés par des investisseurs privés est incompréhensible pour un cerveau mort, gorgé jusqu’à l’overdose par l’idée que les entreprises et les emplois sont créés par l’Etat, et que les riches sont des parasites à ranger dans la catégorie des mites et des cafards, je sais. 
 
Ce qui échappe au cerveau mort est que les Etats-Unis ne se sont jamais définis comme un « état social », et qu’il n’y a donc pas à faire de coupes, ce que nul candidat ne prône : il y a à abroger la loi sur la santé qu’Obama a fait voter, qui n’est pas entrée en vigueur, et qui sera sans doute bientôt déclarée nulle par la Cour Suprême. Les systèmes Social Security, Medicare et Medicaid sont en déficit et non financés : ils devront être réformés quel que soit le prochain Président.
 
Romney prévoit de maintenir le budget de la défense au niveau qui était le sien jusqu’à cette année. Barack Obama veut y faire des coupes de plusieurs centaines de milliards de dollars : coupes qui réjouiraient le cerveau mort, je n’en doute pas. Ah, si les Etats-Unis renonçaient à leur défense, comme le monde serait beau ! Comme les amis du cerveau mort seraient heureux ! 
 
Les assurances santé existent aux Etats-Unis et il n’y a pas à « croire » en elles ou à ne pas croire. Ces assurances sont privées et reposent sur un système d’assurance volontaire. Les plus pauvres et les plus âgés sont pris en charge par Medicare et Medicaid. C’est très différent de ce qu’écrit le cerveau mort, mais il a des circonstances atténuantes : c’est un cerveau mort, et il va prier tous les matins devant un bureau de la Sécurité Sociale. 
 
Le droit de porter une arme, il n’a pas à être « défendu », navré cerveau mort : ce droit existe depuis la naissance du pays ; il constitue l’objet du Deuxième amendement : s’il fallait attendre d’un cerveau mort qu’il sache ce que c’est que le Deuxième Amendement, ce ne serait plus un cerveau mort, bien évidemment. 
 
On lit ensuite que selon Romney, « les 12 millions d'immigrés illégaux doivent être renvoyés chez eux », et qu’ « Israël a raison de coloniser la Cisjordanie – même s'il ne parle pas de pseudo-peuple palestinien ». 
 
Les immigrants illégaux sont, par définition, illégaux (étonnant, non ?), et peuvent faire l’objet d’expulsion du pays : il n’y a là rien de neuf ou de surprenant, sinon pour un cerveau mort. Pour l’heure, les contrôles d’identité n’existent pas aux Etats-Unis et nul candidat ne prévoit de les instaurer, car ce serait contraire aux troisième, quatrième et cinquième amendements. Un indice pour le cerveau mort : comme le Deuxième amendement, les troisième, quatrième et cinquième amendements font partie du Bill of Rights. Un indice encore pour le cerveau mort : le Bill of Rights n’est pas le petit frère de Buffalo Bill. 
 
Le cerveau mort et ses confrères à l’encéphalogramme plat (c’est la condition de base pour écrire dans Le Monde) ne sauront sans doute jamais ce qu’est le Bill of Rights, bien sûr. 
 
On apprend donc, grâce au cerveau mort, qu’Israël colonise la « Cisjordanie » : le cerveau mort ignore que la Jordanie a annexé ce territoire en 1949 après l’avoir rendu judenrein, un mot qu’on aime sans doute beaucoup au Monde où on a des lectures plus saines que la Bible, et où on se souvient que Le Monde, au temps d’Adolf, s’appelait encore Le Temps. Un territoire qui subit une épuration ethnique le vidant de ses Juifs, cela plait à un cerveau mort. Que des Juifs aient l’idée de revenir habiter en ce lieu vingt ou trente ans après l’épuration ethnique, cela est scandaleux pour un cerveau mort qui pense vraisemblablement qu’un bon Juif est un juif aussi mort qu’un cerveau mort et qu’un territoire n’est sain qu’après avoir été rendu judenrein. 
 
D’ailleurs, Le Monde approuve Mahmoud Abbas qui veut à nouveau l’épuration ethnique de la « Cisjordanie » (Judée-Samarie) : c’est normal, Mahmoud Abbas, a lu Adolf davantage que la Bible, c’est ce qui plait à un cerveau mort. 
 
Le cerveau mort, qui a appris l’histoire en lisant Le Monde jusqu’à l’intoxication mentale, et qui dès lors en sait autant sur les faits concernant le Proche-Orient que j’en sais concernant la culture des fraises à Plougastel, sait de source sûre qu’il y a toujours eu un peuple palestinien. Il ignore pourquoi et comment la notion de peuple palestinien fut inventée. 
 
Mitt Romney, lui, ne l’ignore pas. 
 
Pour combler son insondable ignorance, je pourrais envoyer au cerveau mort mon dernier livre, qui porte précisément sur l’invention du peuple palestinien, mais je ne le ferai pas : le cerveau mort n’a plus de neurones du tout, l’article le montre, et il ne peut déchiffrer, par un pur réflexe nerveux, que ce qui est écrit dans Le Monde et dans les communiqués de l’OLP et du Hamas. Il m’arrive de me demander s’il ne subsiste pas dans les couloirs du Monde des fantômes de journalistes des années de collaboration : la détestation d’Israël qui imprègne le journal me semble parfois teintée du temps où on organisait des rafles et on emportait des gens portant l’étoile jaune vers Drancy, puis Auschwitz. 
 
La suite : « Les Etats-Unis doivent se préparer à attaquer l'Iran et à imposer un changement de régime en Corée du Nord. A côté, Ronald Reagan, le père de la révolution conservatrice qui augmenta les impôts, passe pour un homme de centre gauche ». 
 
Comment, effectivement, des dirigeants politiques américains pourraient penser que le régime iranien est dangereux ! Comment ne pas voir dans les diatribes d’Ahmadinejad menaçant d’écraser Israël et les Etats-Unis les paroles d’un agneau pacifiste et d’un hippie qui a dû fréquenter Haight Ashbury dans sa jeunesse. Comment ne pas voir dans la quête de la bombe atomique par le régime iranien et dans la menace de fermeture du détroit d’Ormuz un amour profond de l’humanité. Quelles ordures, ces conservateurs américains, clame le cerveau mort : ils ne voient pas les bonnes intentions du régime iranien ! Ils ne voient pas non plus le régime de Corée du Nord comme un régime de liberté. Ils mériteraient d’être envoyés manger de l’écorce d’arbres et crever de faim du côté de Pyong Yang ! Cela leur apprendrait ! Ils pourraient même finir en état de mort cérébrale et devenir journalistes au Monde. Le cerveau mort leur pardonnerait d’avoir été logiques pendant un temps et d’avoir vu des menaces dans des menaces, de la haine dans de la haine, du racisme dans du racisme, de la dictature belliciste dans des dictatures bellicistes. Et encore : leur pardonnerait-il ? Pour un cerveau mort, avoir été logique est sans doute impardonnable. 
 
Le cerveau mort voit Reagan comme quelqu’un qui a augmenté les impôts. Les cerveaux morts doivent donc avoir ce genre d’hallucinations. Reagan a divisé par quatre les impôts sur le revenu des personnes et des entreprises : pour une augmentation, çà c’est une augmentation, comme on dit au Monde ! Les recettes fiscales ont augmenté ensuite grâce à la croissance, cela s’est appelé et s’appelle toujours l’économie de l’offre, mais ce n’est pas ce qu’on apprend en lisant Karl Marx ou en lisant les écrits d’un cerveau mort, bien sûr. 
 
La « révolution conservatrice reaganienne » était de centre-gauche ». C’est intéressant, l’avis sur le sujet d’un cerveau mort. A l’époque où Reagan était Président, Le Monde le traitait Reagan d’homme d’extrême droite (comme c’est étrange, et quelle coïncidence), et lui reprochait de parler de l’Union Soviétique, ce régime doux et gentil, comme de l’ « empire du mal ». Le Monde accusait aussi Reagan de pratiquer le capitalisme sauvage. Maintenant, le cerveau mort, comme ses confrères à l’encéphalogramme plat, voit en tout cela des positions de centre gauche. A ce compte, apprendra-t-on bientôt que Nicolas Sarkozy est à l’extrême gauche et que sa grand mère faisait du vélo en compagnie d’Andrei Jdanov ? Peut-être, qui sait. 
 
Dernier paragraphe : « Les primaires ne font que commencer. Mais l'Iowa donne la tonalité, celle d'un Parti républicain devenu une formation extrémiste. C'est mauvais pour la démocratie américaine, mais cela fait l'affaire du centriste Barack Obama ».
 
Puisqu’en attribuant aux Républicains et à Romney des positions qui ne sont pas les leurs, en procédant à des approximations vaseuses et enlisées dans la déliquescence mentale et le mensonge, en inversant les faits et en confondant la réalité et la falsification, le cerveau mort a dépeint des Républicains et un Romney qui n’existent pas, il sait ce qu’il savait en commençant : Romney et les Républicains sont des extrémistes, et lui, le cerveau mort, est un homme intelligent et sérieusement documenté. Obama est décrit par le cerveau mort comme un « centriste », ce qui le place à la droite de Reagan. Décidément, on en apprend en lisant ce qui émane d’un cerveau mort. 
 
Obama se sentirait insulté qu’on le traite de centriste, lui qui s’applique à mener une politique social-démocrate et qui a prononcé récemment un discours à Osawatomie, Kansas, où il se réclamait du progressisme de Theodore Roosevelt en fin de carrière et de la lutte des classes. Il faudrait le dire au cerveau mort, mais, c’est évident, un cerveau mort ignore qui était Theodore Roosevelt et ce qu’est le progressisme américain. Un cerveau mort considère que parler de la lutte de classe est une position centriste, tout comme la social-démocratie, et dès lors que ce centrisme est à la droite de Ronald Reagan, il faut en déduire que Reagan pour un cerveau mort, est carrément léniniste. 
 
Le journal Le Monde est décidément inénarrable. Je compte écrire un article sur la remontée du crétinisme en France. Les exemples abondent. Le cerveau mort du journal Le Monde est au-delà du crétinisme. Comme disait Michel Audiard : si les cons volaient il serait chef d’escadrille. 
 
Et dire que des gens lisent cela tous les jours…
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Guy Millière pour www.Dreuz.info

53 Responses to Un article particulièrement imbécile de l’inénarrable journal Le Monde

  1. hann burt dit :

    Je remercie Guy Millière de monter à la barre et de dénoncer la sois-disant objectivité d’un journal mondialiste qu’est le monde. Celui-ci a depuis fort longtemps perdu son aura journalistique et se ridiculise en se laisant ranger parmi les faiseurs d’opininon sortant d’esprits médiocres et sensationnalistes, ce qu’il appelle avec juste raison « un cerveau mort ». Les journalistes français sont maintenant coincés face l’énorme étau islamisant qui en fait des moutons et des collabos sans leur donner le choix.Bientôt,ils n’auront même pas la parole !

  2. mdl dit :

    Wahou! Ca c’est envoyé! Merci, cent fois, mille fois merci Monsieur Millière pour vos articles tous plus documentés et percutants les uns que les autres. A diffuser tous azimuts, bien sûr. L’Immonde nous a habitués à une désinformation, une manipulation et une malhonnêteté telles que l’on n’est même pas surpris. Le drame est que bon nombre de lecteurs s’imaginent être informés par de tels torchons, alors qu’ils sont juste endoctrinés. Michel Legris avait tout juste, en 1976, en écrivant « Le Monde tels qu’il est »!

  3. mdl dit :

    erratum: « Le Monde tel qu’il est »!

  4. Cyril dit :

    Le problème c’est que, si le ridicule ne tue pas, il rapporte (en espèces sonnantes et trébuchantes, voire en nature)…

  5. ariel dit :

    article brillant même si on ne comprends pas toujours tous les points concernant les Etats unis….pas évident d’avoir votre culture, mais quelle réponse magistrale au journaliste du monde.

  6. R.L dit :

    Nous sommes encerclés de morts-vivants abreuvés par l’imMonde déversant une fange anti-américaine. Merci à vous cher Monsieur et à DREUZ pour vos lumières.

  7. john Galt dit :

    Il n’y a que vous qui puissiez nous faire tant sourire sur un sujet si triste! Merci M. Milliére

  8. The Wolff dit :

    G.Millière, je rejoins assez vite votre appréciation suivante
    [presse française. Je sais que je n’y apprendrai strictement rien.]

    Je suis un francophone familier des anglo-saxons. En FR il me désole de devoir lire un ramassis de verbiages ressassés. Normal, énormément d’articles trouvent leur source dans un Communiqué « AFP » et des correspondants à l’étranger sortis d’un même moule (« PROs » du même acabit).
    Pareil avec cette floraison de débats TV pour vedettariat « branleurs de mots, davantage que d’idées originales », sans compter maints amuseurs pour public TV en voie d’abêtissement total. Seule l’émission « CdansL’air » sur La5 m’apparait programmer des débats suaves (au sens de la spontanéité des propos, moins convenus).

    Ne faut-il pas en voir la distorsion dès la base d’enseignants moulés?
    Puis cette complaisance des journalistes liés à leurs réseaux; sans ces derniers la plupart seraient coquilles vides!
    Enfin notre public FR reste niché parmi ses vieilles rengaines et son nombrilisme culturel. Le clonage mental a précédé l’apparition de la brebis génétique Dolly…

    • jlr77 dit :

      Il y a tout de même quelques « journaux » du genre du « Monde » dans les pays anglo-saxons. « The Guardian » arrive souvent à être pire (mais il est vrai que le Royaume-Uni est totalement sous influence islamiste) et « The New York Times » ou « Washington Post » -pour n’en citer que deux- ne sont pas mal non plus. Mais il est vrai qu’il y a là-bas un peu plus de choix même si le multi-culturellement correct fait beaucoup de dégâts aussi. En France, même le pseudo-journal de droite qu’est censé être le « Figaro » fait dans le socialement conforme (son site web est un des pires pour la censure du non-multiculturellement correct d’ailleurs ; j’ai renoncé à y poster, presque tous mes commentaires étaient censurés ; dans les medias officiels sur le web il n’y a guère que sur le site du « Point » qu’on n’est pas systématiquement censuré dès qu’on s’éloigne de la ligne officielle)

  9. David dit :

    Très heureux de vous lire Monsieur Millière mais ne mettez plus de photos aussi laides, je vous jure c’est une douleur et je fais tous les efforts pour y échapper et pouvoir lire le texte qui jouxte. Autrement c’est avec impatience que j’attends votre travail. Merci. David

  10. partizan dit :

    sans vouloir influencer les éditeurs , je pense qu’il s’est passé des trucs graves en Tunisie http://www.israel-infos.net/Tunisie–tuer-les-juifs-7815.html
    video « sympa » , j’aimerais avoir la traduction des clameurs en arabe plus précisement , meme si pour le sens général , on a compris…

  11. maujo dit :

    Il m’arrive de lire le monde quand je suis chez mon dentiste mais l’embettant c’est qu’il change rarement les publications et c’est lassant de lire toujours la même chose, heureusement il y a vous Mr Milliere qui de temps en temps nous tenez informé de la desinformation de ce torhcon et recadrez les contre verités.

  12. jacques dit :

    Bravo, bravo et SUPER! A lire et à relire. J’en ai encore mal au ventre de rire et cela fait du bien, même sur un sujet aussi sérieux.
    Ceci dit, vous avez 1000 fois raison cette presse française est insoutenable .C’est terrible de penser qu’il y a autant de gens qui puissent y trouver un quelconque intérêt. Triste.

  13. Tchekfou dit :

    Génial ! Je pique. Et je vais regarder encore plus mal le type qui ose lire l’immonde en public dans le métro.

  14. Jean Vercors Jean Vercors dit :

    Le monde est anti Americain , Anti Israelien et surtout malhonnête

  15. Annika dit :

    Unbelievable this Le Monde article, incroyable que des pseudo-reporters soient payés pour de telles inaccuracies, incroyable également qu’il y ait des gens qui payent pour ces niaiseries. Iowa n’est pas dans le “Middle West”, on n’a pas de Middle West aux U.S… on a le Midwest… oui ! – le « cerveau mort » doit confondre avec le Middle East… Si l’article n’était pas dans la section « éditorial » on pourrait au moins connaitre le nom de l’âne qui a pondu l’article. Quant au « don de choisir » dont parle le reporter… l’Iowa n’a ‘choisit’ le bon candidat (celui qui devint président) que trois fois depuis 1979. Trois fois… tu parles d’un « don » ! Puisque Romney n’obtient que 25% des voix parmi les républicains d’Iowa, ceci après avoir dépensé des millions et 5 années de campagne peut-on vraiment parler de succès en Iowa pour Romney ? Et si oui, combien a-t’il dû dépenser pour chaque voix ? Apparemment on utilise le terme ‘fatwahs’ comme du petit-beurre en Europe ! Romney est bien trop à gauche a notre gout, c’est pour ça qu’il déplait. Grace à toi Guy, mon fils de 23 ans est devenu reporter pour son journal universitaire (américain). Il devrait proposer ses services à Le Monde, il en connait plus sur les élections americaines que le « cerveau mort » auquel tu fais reference.

  16. tchekfou dit :

    Génial remise au point. Je le pique. Heureusement qu’un travail de réinformation s’amorce…

  17. Théodore dit :

    J’adore l’expression de « cerveau mort »!!!

    Oui il n’y a rien à tirer de l’Immonde! Personnellement je vais juste sur leur page internet, pour mesurer le niveau des commentaires. J’essaye de voir, si les lecteurs vont plutôt voter pour Mélanchon ou Babar.

    En même temps, on est pas plus gâter chez le Figaro. Là-bas ils organisent des sortes de cultes pour Obama.

    Ont-ils parler de Rick Santorum? Car si Mitt, c’est l’ultra-droite. Alors Rick, c’est l’ultra-extrême-droite (sic)?

  18. Mia dit :

    Puissiez-vous grâce à cet article brillantissime redonner vie à plusieurs cerveaux morts qui hantent nos journaux !

    Concernant votre passage sur l’Iran et « la la menace de fermeture du détroit d’Ormuz » voici quelques nouvelles fraîches accompagnées de commentaires tout aussi frais

    http://jssnews.com/2012/01/07/des-preparations-majeures-en-cours-dans-tout-le-proche-orient-sources-extremement-fiables/

  19. gwynplaine dit :

    Quant je vois dans un lieu public quelqu’un, presque toujours un homme, quadra où plus, col blanc de son état, éplucher méticuleusement le monde, ligne après ligne, je me dis celui-là c’en est un, un vrai, un gros, un incurable, foutu et bien foutu. Et j’évite soigneusement de parler de politique avec lui.
    Un quoi? Bah le dire, à quoi bon…

  20. a. mayer dit :

    Bravo Guy, vous êtes brillant comme d’habitude mais là vous avez fait fort.
    Au moins à cause du Monde et grâce à votre humour j’ai beaucoup ri même s’il vaudrait peut être mieux pleurer.
    Avant de mourir on a du injecter à ce cerveau d’énormes doses de gauchisme mensonger, de haine, de complexes donc un état suicidaire. Il doit être sous respiration artificielle pour encore être capable d’ajouter toutes ses crétineries.

  21. SNOOPI dit :

    Bravo Guy pour l’illustration choisie pour l’article , qui me rappelle l’ époque (1984-85) ou je suivais votre cours à Paris 8 ,sur les cycles du cinéma Américain selon les décennies …encore qu’il s’agissait plus de D.W. GRIFFITHS « Intolerance » et VON STROHEIM, la détestation de soi , etc Smile.

    Vous étiez bien le SEUL enseignant dans cette triste université
    post gauchiste à apporter de la vie !

  22. Harry Davidson dit :

    Cher Guy, je suis désolé du temps important que vous avez passé dans les émanations putrides d’un presque cadavre. Ses quelques neurones ont dû s’agiter de joie, pensez ! Les zombies qui le gobent, le gobent sans sourciller ne l’ont pas habitué à pareille exégèse. Enfin, une autopsie est une autopsie…Merci de votre précieux temps.

  23. Philippe dit :

    Le Monde-Libè – Le Figaro sont trois torchons anti-amèrique et anti-israel. Seule satisfaction le Monde est au bord de la faillite..les actionnaires du Monde sont P.Bergè , Mathieu Pigasse ( banque Lazard , proche de DSK et Fabius ) , Xavier Niel ( Free ).le Monde a eu comme president du directoire l’ expert en conflits d’interets Alain Minc, girouette de la politique, des medias, de la finance.Voilà le paysage. Reste que ces tois torchons sont encore lus, consultès, ètudièes comme de soi-disant « organes sèrieux » par 95 % de la population. Donc le Monde qui manie le mensonge avec une telle tranquilitè sait pouvoir compter sur la mollesse, la faiblesse, l’ ignorance du public.Lequel public ( les français ) prèfere de loin un mensonge douillet a une veritè blessante.Ici se pose tout simplement la question de la nature du public français qui est  » lègitimiste  » qui n’ osera jamais s’insurger, qui prèfere les idoles d’un pouvoir mensonger aux questionnement individuel.Si il y a eu 40 millions de pètainistes en 1940 et seulement 40,000 resistants ce n’ est pas un hasard.en 2011 il a 65 millions d’ islamolatres et combien de pro-amerique, pro-france , pro-israel ?

  24. ékoulé maneng dit :

    Pauvre France!

    Moi qui dépense tant de salive a fustigé la médiocrité des médias camerounais, je me rends compte la France « Notre Mère Patrie » n’est pas mieux lotie en la matière. La différence est que chez nous, le public n’achète plus les journaux, l’Etat ne les subventionne pas -ou alors si maigrement- et nos journaleux clochardisés sont réduits à vivre d’expédients, de publi-reportages, de pots-de-vin et de perdiem. Force est de constater que les journaleux français sont de sacrés veinards: être payé pour écrire des idioties et jouir d’une certaine considération!

    Dans le passé, j’étais un « amoureux » de l’hebdomadaire Le Point à l’époque où Claude Imbert tenait encore la barre et Jean-François Revel y écrivait des commentaires. J’aspirais alors créer au Cameroun un newsmagazine à l’image du Point. Mais beaucoup d’eau a coulé sous les ponts: JFR est mort et Claude Imbert a pris du recul pour laisser la place au calamiteux people FOG. Depuis lors, ce journal s’est converti au culte obamaniaque, à la croyance au réchauffement climatique et autres fadaises. Son correspondant aux Etats-Unis, Hélène Vissière peut allègrement débiter des inepties sur ce pays. Lepoint.fr censure mes commentaires parce que trop rétif à la critique.

    Triste France et merci M. Millière!

  25. Lucilin dit :

    Malheureusement, il ne s’agit pas seulement du Monde. Le Figaro en fait tout autant et peut-être mieux. Ce serait intéressant d’avoir un site qui disséquerait les articles des «grands» journaux français. En parlant de ses boyards, Pierre le Grand voulait «que la bêtise de chacun soit bien visible». Et si on remplaçais les boyards par «journalistes»? Ce serait marrant…

  26. Grégory dit :

    « Il ne s’agit pas d’extrême-droite, non, il s’agit d’autre chose, l’ultradroite. »

    Il y a 2,3 jours, alors que je discutais avec un interlocuteur qui qualifiait le site sur lequel nous étions d' »ultrasioniste », je lui demanda de me dire avec des mots simples ce qu’il entendait par « ultrasioniste »…
    ……… (moment de solitude)
    Pour réponse, il n’y eu …. rien. A savoir qu’il fut incapable d’assumer ce qu’il écrivait, car, il changea de sujet de conversation.

    Voilà où nous en sommes.
    Des pauv’ types qui utilisent des termes dont ils ignorent la signification.

    • Ceci d’autant que nous ne sommes pas sionistes.

    • mzzchzzl dit :

      Votre interlocuteur a changé de sujet de conversation, autrement dit, il a fui le débat. Et fuir le débat est le propre des manipulateurs.

      Sans aucun doute la pire vermine qui puisse exister sur Terre. A combattre avec la plus grande force, à condamner avec la plus grande fermeté. Le problème est qu’il y en a un nombre considérable et qu’ils tiennent les rênes de la désinformation.

      Leur tenir tête est très difficile, c’est même épuisant sans un minimum de maîtrise de soi, de charisme et de savoir-faire… et ce n’est pas donné à tout le monde, loin de là.
      Rendons-nous à l’évidence : en France il n’y a personne en face. Ils sont partout, ils sont en train de gagner. J’aimerais sincèrement me tromper.

  27. DAVID dit :

    Il n’y a pas que la France qui soit à la merci des « mercenaires médiatiques ». Il faut aller voir en Belgique, la Libre Belgique, le Soir pour ne citer qu’eux, pour faire le même constat terrible. Ils font en plus du « copier coller »entre eux à première vue. C’est la presse européenne qui est dans une synergie mortifère, comme le reste de l’Europe d’ailleurs. S’il n’y avait que la presse qui soit malade et moribonde…..

  28. petitjean dit :

    Hélas tous les merdias « officiels » français sont sur la même ligne éditoriale.

    Et comme les français consomment de moins en moins ces torchons, l’Etat français, donc Sarkozy en ce momment, subventionne à hauteur de plusieurs centaines de millions d’euros par an , la presse écrite.

    Et cadeau pour cadeau, n’oublions pas les avantages fiscaux de la profession.

    Moralité: plus ils désinforment moins ils se vendent ET plus ils reçoivent du contribuable. C’est pas beau la vie !

    ps; n’achetez aucun merdia écrit et fermez la télé

  29. Trumpeldor dit :

    Les socialistes ont tres bien joue en Europe ces 50 dernieres annees
    Les ouvriers de souche s’orientant de plus en plus vers la classe moyenne, cette vague d’embourgeoisement a ete endiguee par l’afflux massif de proletaires venus d’Afrique du Nord,Afrique Noire et Turquie .
    La destruction simultanee du christianisme europeen et du systeme d’education a ensuite cause la destruction de la cellule familiale.
    Des lors, comment s’etonner de l’apparition de millions de « cerveaux morts »,avides lecteurs de l’immonde ?

    • petitjean dit :

      et, sauf erreur de ma part, c’est bien notre classe politique qui se partage le Pouvoir depuis plus de trente ans , pour faire la même politique, QUI EST RESPONSABLE ET COUPABLE de ce désastre !

  30. Fûrinkazan dit :

    Sujet épineux et controversé que le « réchauffement » , donc éviter les affirmations péremptoires tant que la controverse scientifique (anthropique versus naturel) ne sera pas tranchée ?

    Ceci n’est pas scientifique mais juste pour illustrer : http://www.les-crises.fr/climat-26-glaciers-2/

    Quant au fond, bien sûr la presse française est à fuir et vive les USA, pays de la liberté…

    • Nous avons publié plusieurs dossiers et articles qui d’une part, contredisent totalement, par les données réelles reçues par la Nasa, les hypothèses sur le réchauffement, et, d’autres part, par la révélation de la climatgate, ces milliers d’échanges d’emails qui dévoilent la fabrication ordonnée du mensonge.

  31. sarah dit :

    La demonstration n’est plus à faire,Guy Milliere est un analyste de grand talent.Le monde ou plutot l’immonde n’est qu’un vulgaire torchon aux mains de collabos,antisionistes,pas seulement:ce journal de poubelles est foncierement antisemite,Antisemitisme outrancier du à sa detestation d’Israel.Son objectif est visible et previsible: plaire aux ennemis de l’etat juif,sachant qu’ils sont legions!!!Lachete evidente de cette redaction qui ne risque rien à fustiger ,critiquer,villipander,clouer au pilori l’etat hebreu,sans jamais oser emettre une critique sur les dictatures ,les monarchies et autres theocraties « toutes racistes et intolerantes ».Pourquoi se gener de dire, et crier haut et fort que nous soutenons ISRAEL,le sionisme ,envers et contre tout,et tous.
    MOI JE LE FAIS SANS ME POSER DE QUESTION,ISRAEL C’EST NOUS.

  32. Rosaly dit :

    Quel talent Mr Millière! Nous faire partager la médiocrité, la lâcheté et l’ignorance de certains journalistes, censés faire de l’information d’une manière objective et non de la désinformation aveugle et parvenir à nous faire sourire, voire parfois rire, c’est un exploit, super réussi, mais la photo choisie pour illustrer l’article est terrifiante.

    Ce « cerveau mort » n’est que le clone de milliers d’autres squattant les médias officiels de tous les pays occidentaux, soumis à l’étouffante pensée unique du « politically correct ».

  33. Annika dit :

    Il faudrait quand meme s’assurer que le torchon qui porte l’auguste nom de Le Monde soit informe de la reponse de Guy M. Quelqu’un a t’il envoye l’article de Guy a la Team editorialiste du torchon? On sait jamais, des fois qu’ils apprennent quelque chose – on peut toujours rever.

    PetitJean (ou un/une autre) pourrait-il m’expliquer « les avantages fiscaux de la profession » de journaliste ?? N’etes vous pas tous egaux devant la loi fiscale ?
    En FR apparemment, on n’arrete plus le progres.

  34. dido dit :

    Le monde se fait carrément le porte voix de France-palestine avec qui il semble partager le même article sur Rick Santorum qui a déclaré, notamment, qu’il n’y avait pas de palestiniens en Cisjordanie et que cette terre était Israélienne.
    http://israelpalestine.blog.lemonde.fr/2012/01/06/rick-santorum-il-ny-a-pas-de-palestiniens-en-cisjordanie/

    • Mia dit :

      Merci pour ce lien.
      Après avoir lu l’article et les commentaires, j’en reste effarée !

      Le monde est-il le QG de la propagande islamique ou 90 % des lecteurs se sont convertis ?

      Les commentaires laissés par les lecteurs sont eux aussi au delà de l’analyse de Guy Millière sur le degré de crétinerie et de malhonnêteté!

  35. Atikva dit :

    Au temps où je vivais en France, je ne lisais pas la presse, au grand dam de ma famille gauchiste qui s’ « informait » religieusement chaque jour par le truchement, entre autres, du journal Le Monde. Pas par orientation politique, car je n’en avais aucune, simplement je trouvais la remarque de Henri de Montherland : “les journaux, cette salissure de l’âme et du corps” particulièrement judicieuse.

    Devenue américaine, pendant quelques années j’ai jeté de temps à autre un coup d’œil sur les gros titres du Monde repris sur internet. La dernière fois, c’était il y a 6 ans, un article concernant l’assassinat de Ilan Halimi. Le Monde avait donné la parole à je ne sais quels voyous parlant avec une admiration mal dissimulée des assassins, ces tortionnaires antisémites sortis tout droit de ce qu’il y a de pire dans les égouts de l’humanité. Cet assemblage abject de mots orduriers et d’images répugnantes qu’aucun journal digne de ce nom n’aurait jamais rêvé de publier, Le Monde avait tenu à l’offrir tel quel à ses lecteurs. A vomir.

    J’ai fermé la page, une fois pour toutes, effarée de constater le niveau de dégradation atteint par le public français qui accepte de financer de telles saloperies. Le remarquable article du professeur Millière montre que ce torchon continue, hélas, à manier le fumier à pleine fourchetée – quoique dans un langage un peu plus châtié. Il ne reste plus qu’à espérer que ses difficultés financières grandissantes fassent très bientôt tomber ce phare la collaboration dans les poubelles de l’oubli.

  36. Max dit :

    Pour compléter la conclusion de Guy Millère, Michel Audiard disait aussi : « Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît »!

  37. barakat dit :

    Chaque article de Millière est une découverte. Chaque article apporte son lot d’informations précises parce que clairement exprimées. Les mécanismes des manipulateurs sont démontés et mis à plat. A lire Millière, à chaque fois, on se sent plus intelligent.
    Chaque article de Millière nous donne des mots, des phrases, des formules, des concepts, des idées synthétiques. Je n’ai jamais tant « copié-collé » que Guy Millière.

  38. Lili dit :

    MERCI,MERCI,MERCI Guy Millière. Oui, tout le monde devrait lire votre dernier ouvrage: » comment le peuple palestinien a été inventé. » Je l’ai lu en 2 heures. C’est une mine d’informations indispensables pour qui a à coeur Israël, et je vous en remercie de tout coeur.
    Merci également pour vos analyses des presses internationales, si on ne lit pas l’anglais ni aucune autre langue étrangère, ce qui est mon cas, il est précieux de pouvoir être renseigné autrement que par les médias télévisuels de toute façon verrouillés et manipulés, qui ne nous donnent que les nouvelles allant dans le sens du vent!!!
    Soyez béni et protégé dans votre travail. Shalom.

  39. Peel Olivier dit :

    Un grand bravo à monsieur Millière! Je me délecte à chaque fois. Pour moi qui suis Belge, je peux assurer que les journaux belges ne valent pas plus que le journal « Le Monde ». Ou peut-être encore un cran en-dessous. On y lit même des nouveaux mots comme « cheffe » parce qu’il s’agit d’une femme! Pourquoi pas????

    Bref, un grand merci encore à Guy Millière pour son analyse et surtout pour sa grande maîtrise de la politique et économie américaine.

  40. Rony d'Alger dit :

    Le Figaro, hélas, semble adopter le même cynisme que Le Monde; seule différence, il défend Pinocchio, celui qui malgré son nom, et sa jubilation extrême lorsqu’il reçoit l’émir du Qatar, avait osé reprocher à Netanyahou de mentir. On sent que la pression s’accroît sur certains journalistes, et notamment sur Yvan Rioufol,compte-tenu de ses retenues manifestes lors de ses prises de parole dans l’émission « On refait le monde » en fin de journée, sur RTL; D’autre part, le Figaro censure systématiquement les dénonciations de l’islamisme sur son site. Serge Dassault pense t-il que cela l’aidera à vendre quelques « Rafale » aux roitelets du pétrole? Le comble de l’abject a été franchi récemment quand le Figaro, soucieux d’expliquer à ses lecteurs les détails du conflit arabo-israëlien a fait appel à un universitaire très pro Fatah, en l’occurrence, Jean Paul Chagneaullau qui se comporte comme un porte parole officieux de Mahmoud Abbas, et qui dans ce cas a tout simplement omis de mentionner tous les évènements qui démontraient la justesse de la position israëlienne.

Pour rédiger un commentaire connectez-vous (l'abonnement à la Newsletter est différent des commentaires), ou inscrivez-vous et soutenez Dreuz Info pour 7 euros par mois

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz