FLASH
L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 janvier 2012
Il s’appelle Renato Pallavidini, il a 55 ans, il enseigne dans un collège de Turin, et il a déjà été condamné pour négationnisme de la Shoah, il y a quatre ans.
 
Fin décembre, apprend-on dans le quotidien italien La Repubblica, l’enseignant a publié sur Facebook la photo de Mussolini en train de serrer la main d’Hitler, avec le message suivant : « regardez, sales bâtards de juifs qui nous contrôlez depuis ce pays de merde et d’homosexuels qu’on appelle la Californie. Si vous retirez cette photo, j’irai à la synagogue près de chez moi, avec mon révolver, et je descendrais quelques parasites juifs ».
 
La page Facebook a rapidement été supprimée, et dans une interview avec le quotidien italien, Pallavidini a tenté de défendre sa position en expliquant : « Pourquoi dois-je expliquer ce que j’ai écrit sur Facebook ? Depuis que la communauté juive m’a attaqué, mon attitude envers eux à changer »
 
La police de Turin a convoqué l’enseignant pour l’interroger, et a fouillé sa maison, tandis que le principal du collège a annoncé qu’il sera licencié.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz