FLASH
[22/03/2017] la BBC s’est rétractée, l’auteur de l’attentat ne serait pas Abu Izzadeen qui est toujours en prison selon son avocat  |  Abdelghani Merah: « le salafisme devrait être interdit en France »  |  Coups de feu à l’extérieur de l’immeuble du parlement de Londres  |  Erdogan : « la démocratie est comme un train. On le prend, et on descend quand on arrive à destination »  |  Le procès du #MurDesCons débutera le 4/12/18 : la justice politisée sait traîner ou aller vite  |  Erdogan répète ses menaces : « aucun Européen ne peut marcher tranquillement dans aucune rue du monde si l’Europe de change pas d’attitude »  |  La candidate russe à l’Eurovision interdite d’entrée en Ukraine  |  Blocus ? Apartheid ? 845 étrangers et professionnels sont entrés en Israël depuis Gaza hier  |  Erdogan prévient que « les Européens ne vont pas être en sécurité cette attitude de l’Europe continue »  |  [21/03/2017] Mathias Fekl, un illustre inconnu, remplace l’autre inconnu Le Roux au poste interchangeable donc inutile de ministre de l’Intérieur  |  Il promettait une république irréprochable, Hollande ! Le corrompu ministre socialiste Le Roux démissionne  |  Somalie Mogadishu : attentat suicide – oui, encore des musulmans. 7 morts et 10 blessés  |  Le Parquet National Financier ouvre une enquête contre Le Roux, le ministre de l’Intérieur de la gauche morale  |  Afghanistan : les talibans tuent 6 membres de services de renseignement dans la province d’Helmand lors d’un attentat suicide avec une voiture chargée d’explosifs  |  Egypte : ISIS affirme qu’un de ses snipers a tué un soldat égyptien le 19 mars à el-Arish dans le Sinaï  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 11 janvier 2012

 

 

Michel Garroté – Son témoignage est édifiant. Anouar Malek, un observateur de la Ligue Arabe envoyé en Syrie pour superviser la fin des massacres quitte le pays. "Je me retire parce que je me retrouve en train de servir le régime", déclare Anouar Malek. "Dans quelle mesure je servais le régime ? Je donnais au régime une plus grande chance de continuer le massacre et je ne pouvais rien faire pour l'en empêcher", précise Anouar Malek. Interrogé sur son départ, Anouar Malek répond : "Ce qui compte le plus c'est d'avoir un sentiment d'humanité. J'ai passé plus de 15 jours à Homs. J'ai vu des scènes d'horreur, des corps brûlés. Je ne peux pas laisser mon humanité de côté dans ce genre de situation. Ils n'ont pas retiré leurs chars des rues, ils les ont juste cachés et redéployés après notre départ", ajoute Anouar Malek. "Les snipers sont partout et tirent sur les civils. Les gens sont enlevés, les prisonniers sont torturés et personne n'est libéré. Ceux qui sont censés être libérés et sont montrés à la télévision sont en fait des personnes qui ont été prises au hasard dans les rues".

Anouar Malek dénonce en outre le Chef de la Mission d’Observateurs de la Ligue Arabe, le général soudanais Mohammed al Dabi, dont la nomination à la tête de cette Mission est jugée scandaleuse par les Organisations des Droits de l'Homme, qui estiment qu'il est très mal placé, vu son rôle dans le génocide au Darfour. "Le chef de la mission voulait trouver un compromis pour ne pas fâcher les autorités syriennes ou tout autre camp", estime Anouar Malek qui a tenu des propos critiques sur la Mission lorsqu'il était sur le terrain. Par ailleurs, un haut dirigeant de l'ONU a indiqué hier mardi au Conseil de Sécurité que le nombre de manifestants tués en Syrie s'est accru depuis l'arrivée des observateurs de la Ligue arabe. C’est ce que l’on nomme la farce monstrueuse des observateurs de la Ligue Arabe en Syrie.

Michel Garroté

Rédacteur en chef

www.dreuz.info

   

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz