FLASH
Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 13 janvier 2012

 

 
Michel Garroté – Le moins que l’on puise dire, c’est qu’en Orient, rien ne se déroule tel qu’on se l’imagine en Occident. A cet égard, je peux m’imaginer que les déclarations – citées ci-dessous – vont encore créer la polémique. Ainsi, en Syrie, l'archevêque catholique melkite d'Alep, Jean-Clément Jeanbart, redoute un renversement du régime alaouite Assad avec la possible domination d'un parti islamiste sunnite. Il se dit très préoccupé par les conséquences d'un renversement du régime pour les chrétiens de Syrie. Et il affirme qu'il faut encore donner sa chance à Bachar al Assad, lors d’un entretien publié mercredi 11 janvier 2012, par le quotidien français ‘Le Figaro’. Mgr Jeanbart déclare : « Nous sommes très préoccupés par les conséquences d'un renversement du régime, qui pousserait beaucoup de fidèles (ndmg – fidèles chrétiens) à émigrer, comme en Irak depuis la chute de Saddam Hussein. Les chrétiens n'ont pas confiance dans un pouvoir sunnite extrémiste. Nous redoutons la domination de Frères musulmans dogmatiques. Malgré les violences, il faut encore donner sa chance à Assad. Bachar al-Assad est en train de persuader le parti Baas d'accepter les réformes ».
 
Mgr Jeanbart signale que la nouvelle Constitution annoncée par Assad comporte « des points intéressants en matière de maintien de la laïcité, par exemple ». Bachar el-Assad a annoncé qu'un référendum sur une nouvelle Constitution aurait lieu la première semaine de mars. Assad a aussi accusé des pays étrangers de comploter contre son pays. Mais selon Mgr Jeanbart, le régime Assad bénéficie de l'appui des minorités. En additionnant alaouites, chrétiens, kurdes, druzes, et ismaéliens aux membres du parti Baas et aux commerçants sunnites de Damas et d'Alep, « vous dépassez probablement les 50% derrière Bachar », estime Mgr Jeanbart. « On ne veut pas ressembler à l'Irak », ajoute Mgr Jeanbart. L’évêque déclare : « Et puis l'évolution des transitions en Libye et en Égypte ne nous rassure pas. Tout cela renforce le pouvoir, même s'il réprime beaucoup trop ». Mgr Jeanbart accuse l'opposition syrienne de refuser tout dialogue avec le pouvoir et assure que la représentativité de cette opposition est faible.
 
Par ailleurs, le patriarche catholique maronite libanais Béchara Boutros Raï, a souhaité que l'on donne à Bachar el-Assad ses chances pour faire des réformes politiques. Le patriarche Béchara Boutros Raï a dit redouter que la chute de « régimes décrits comme dictatoriaux ne conduise à la guerre civile, dont les chrétiens pourraient être les principales victimes ».
  
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz