Derniers articles

soldats-francais-afghanistan

Les soldats français n’ont pas le droit de mourir

europe-ecologie en chute libre

Eva Joly en chute libre, ça remonte le moral...

31 janvier 2012 Commentaires (61) Jean-Patrick Grumberg Divers, Ecolo-totalitarisme

Les nouveaux dégâts du réchauffement climatique

En Europe, une vingtaine de personnes sont mortes du froid ces dernières 24 heures. 
 
Le réchauffement climatique est la pire catastrophe écologique du début de ce siècle, avec des températures qui descendent jusqu’à -30° la nuit, un record absolu.
 
La vague de froid gagne en ce moment la France et la Suisse, alors que trente personnes sont mortes du froid en cinq jours, en Ukraine.
 
En Roumanie, où la température a chuté jusqu’à -27°, huit personnes ont trouvé la mort dans le froid, et 275 personnes ont été transportées à l’hôpital.
 
Jamais le réchauffement climatique n’aura été aussi froid en Bulgarie, ou l’on a enregistré des records de froid à -29, et -19° à Sofia !
 
En France, les nuits de cette semaine devraient voir la température chuter à -15° dans la moitié nord, tandis que la taxe carbone destinées à freiner le réchauffement et à plomber la compétitivité des entreprises françaises s’applique dès 2012.
 
Quelle misère…
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
http://www.cyberpresse.ca/la-vague-de-froid-mortel-se-poursuit-en-europe

61 Responses to Les nouveaux dégâts du réchauffement climatique

  1. sansdieu dit :

    Entre autre de très très nombreux :
    http://www.pensee-unique.fr/theses.html
    http://www.pensee-unique.fr/paroles.html#hulme2

    Le réchauffement dû au CO2 est un mensonge éhonté. Pour encore nous faire payer, entre autresss, les immigrés dus à ce réchauffement sensé être de notre faute. Chine et Inde polluent 1.000 fois plus. Mais eux c’est normal.

  2. trumpeldor dit :

    Le role de l’homme est probablement infime dans les variations de temperature.
    J’avais au debut une certaine sympathie pour les ecolos,apres tout, des incinerateurs geants ne sont pas optimaux pour la gestion des dechets et envoyent des quantites de particules malsaines dans l’atmoshere
    Mais le mouvement ecolo,en s’alignant sur la gauche au lieu de rester a l’écart ,s’est clairement dévoyé .
    La norvegienne gaucho stalinienne ,descendant de son drakkar ,n’est pas une incitation positive pour ce malheureux parti …

  3. Kuing Yamang dit :

    Excellent billet !

  4. Gerco dit :

    Combien touche Al-Gore pour chacune de ses conférences sur le sujet ? Good Job !

  5. sweiller dit :

    Réchauffement, refroidissement … Le débat scientifique fait rage mais de toutes façons il vaut mieux parler de dérèglement climatique !

    La banquise arctique (eau de mer) est en passe de disparaitre mais plus grave la glace (eau douce) des pôles fond comme jamais ce qui pourrait entraîner une montée des eaux catastrophique pour de nombreuses villes du Monde et aussi des populations très exposées …

    Avec l’augmentation massive du CO2 dans l’atmosphère (et pire celle prévue du méthane actuellement caché et enfoui avec son pouvoir de réchauffement 25 fois supérieur au CO2 !) notre planète ne risque pas de se refroidir (globalement).

    Les aléas des courants marins et atmosphériques font que le résultat est un refroidissement ici et un réchauffement là …

    Les principales causes de rejet liées à l’activité humaine sont les centrales énergétiques, les processus industriels, les transports, la déforestation par le feu et la production agricole. C’est à se niveau que nous pouvons agir.

    • The Wolff dit :

      Alias SWEILLER : vous êtes complètement perverti par les thèse CO2 anthropique? Prêts à voter pour Eva Foly, ou par défaut souteneur de Zozo Hulot et son big business Ushaïen?
      Elargissez SVP donc vos horizons mentaux!

      Ajoutez à vos dires idocratiques : les influences solaires, celles telluriques (plus de 600 volcans connus, beaucoup sous-marin inconnus), ajoutez l’influence des nuages que vous taisez si lestement, etc.

      Ce blog n’est pas celui de vos camarades prosélytes!

      • sweiller dit :

        @ The Wolff

        Je suis moins perverti et moins idiocrate que vous, mon cher !

        J’ai eu la chance de pouvoir faire des études scientifiques de haut niveau pour finalement être biologiste. Mais j’ai aussi étudié en détail la géologie et la préhistoire. Je suis aussi depuis trente ans un astronome amateur (à visée scientifique) et je n’ignore pas les leviers du climat et même les transformations orbitales à long terme.

        Alors vous n’allez pas m’avoir avec vos tirades simplistes qui ne visent qu’à persuader et dénigrer par la seule force du sophisme ! Sachez que je fonctionne dans le domaine de la Raison grâce à l’accumulation et à l’étude des données expérimentales qui me parviennent en provenance du Monde entier, sans compter mes discussions avec des scientifiques indépendants qui ne sont pas soutenus par des multinationales ! Je n’ai par ailleurs aucun problème et aucun intérêt personnel pour ne pas remettre en question une théorie scientifique si une mieux adaptée aux observations prend le pas …

        J’argumenterai quand même très brièvement bien que vous ne m’en donniez pas l’envie sur des sujets dont vous n’entrevoyez même pas la complexité et la difficulté à appréhender de façon sérieuse … Ce sera de toute façon ma réponse unique à ce genre de dénigrement …

        Influence du Soleil : Il faut distinguer les cycles cours – 11 ans – et les cycles plus long qui durent des dizaines de milliers d’années. Heureusement pour nous sur la durée de quelques générations humaines (et c’est le sujet de notre préoccupation ici) l’activité fluctue seulement d’environ 1 ou 2 %.
        Ceci correspond à la variation du rayonnement solaire (la surface des taches – quand même faible en pourcentage – est moins chaude donc émet moins d’énergie) et au vent solaire qui agit principalement sur les échanges ionosphériques et qui peut être beaucoup plus puissant lors des périodes de maximum d’activité.

        Influence des nuages : elle est ambivalente et dépendante du type de nuages puisque d’une part les nuages renvoient une partie de l’énergie solaire vers l’espace (albedo) mais que d’autre part ils bloquent et réfléchissent le rayonnement infrarouge lointain de la Terre. Donc rien de binaire dans ces recherches très complexes …

        Influence des volcans : Quand aux volcans tout géologue sait qu’ils peuvent avoir une influence catastrophique sur le climat (et la vie sur Terre) et pendant des périodes très longues à l’échelle humaine mais heureusement aucun épisode de super volcanisme n’a frappé l’humanité depuis un bon moment ! Les derniers « prouts » de la Terre on surtout gêné – en tout cas pour les Européens – le planning de nos déplacements ou de nos vacances …

        De toutes façons, le réchauffement global actuel du climat ni ses dangers ne semble pas contestés. Seule la responsabilité de l’homme l’est …

        Exemple : 2011 a été l’année la plus chaude jamais observée par Météo France même si paradoxalement l’hiver 2010-2011 a été particulièrement glacial. On se rend compte sans difficulté que les statistiques climatiques ne sont pas si simple à digérer par tout un chacun. L’homme moderne est il responsable ? Oui, même si pas uniquement et il faut agir rapidement avant que des territoires et des populations entiers ne soient inondés…

        • « le réchauffement global actuel du climat ni ses dangers ne semble pas contestés. Seule la responsabilité de l’homme l’est … » et elle sert de nouvelle dictature de la pensée, et de prétexte à appauvrir les entreprises.

          • Bellifontain dit :

            Jean-Patrick Grumberg

            Ce n’est pas l’appauvrissement que craignent les entreprises mais la diminution de leurs profits faramineux et leur emprise sur les institutions politiques.

            Entre 2000 et 2003, la seule ExxonMobil a versé des millions de dollars à des dizaines d’officines pour que leurs pisse-copie rédigent leur propagande niant l’action anthropique dans le réchauffement climatique.

          • Bellifontain dit :

            Jean-Patrick Grumberg

            L’influence sur les institutions politiques, ce sont tous les lobbies – payés de façon écrasante par le Big Business – qui font élaborer des lois à leur convenance, comme Big Pharma.

            La diminution des profits, ce n’est pas l’appauvrissement, dès lors qu’on ne se gave pas au profit du consommateur ou du contribuable (comme par exemple Halliburton en Irak).

            La source sur ExxonMobil est Mother Jones : je ne vois pas moins de raison de lui accorder créance que vous, vous en accordez à vos sources…

            Au passage, je note que cette diversion vous aura fait oublier la réponse à mes remarques sur le climat proprement dites…

            • Quelle confusion ! Quelle est la différence entre la diminution des profits et l’appauvrissement ? Que veut dire se gaver ? Comment estimez-vous qu’une entreprise se gave et qu’une autre ne se gave pas ? Comment peut-on se gaver AU PROFIT d’un consommateur ? Quel rapport entre le gavage d’une entreprise et un contribuable ? Les contribuables et les consommateurs sont-ils les mêmes personnes ?
              Pour Mother Jones, vous ne donnez pas la source. Quel est le titre de l’article ? De quelle date ? Ecrit par qui ? Quelles sont les sources que cite l’article ? Soyons sérieux un instant…

          • Bellifontain dit :

            Jean-Patrick Grumberg

            • Vous êtes à l’amende. Ici ce n’est pas une démocratie mais un site dont je suis propriétaire. Et je décide que vous ne publierez plus aucun commentaire tant que vous n’aurez pas répondu de façon satisfaisante et complète à toutes les questions que je vous ai posé.

          • Excellent commentaire. Cependant, ne vous sentez pas vous légèrement « radical » quant à vos prises de position ?

      • Mandrake dit :

        @Bellifontain: et qui sont les bouffons du GIEC sinon des lobbyists payés pour raconter des bobards liés au diktat socialo-écolo-fasciste de la pensée? Ce que vous dites pour Exxon, il faudrait le prouver. Par contre, le fait que le GIEC est payé par l’ONU est bien con-ONU. Alors arrêtez de nous bassiner avec vos crétineries. Il y a des scentifiques sérieux qui ne sont affiliés à aucune organisation et qui dénigrent le GIEC. Prenez Lord Christopher Monckton et ses travaux par exemple. Je possède aussi une littérature abondante sur le sujet. La nature est très capricieuse. Pourquoi dans l’étude du climat ne parle-t-on jamais de l’influence du soleil, des volcans, des courants marins? Pourquoi durant l’ère du Jurassique y avait-il bien plus de CO2 que maintenant? La nature, mon vieux! La terre est un astre. C’est immense, un astre. Et vous voulez nous faire croire que le petit homme est responsable des catastrophes naturelles?

        • Bellifontain dit :

          Mandrake

          – Etre membre du GIEC n’est pas un métier, c’est une fonction accomplie par des gens qui exercent une profession précisément liée au climat. Avant le GIEC, ils étaient payés et ils le seront après. Arrêtez avec votre complotite.

          – En revanche, ceux qui sont soudoyés, ce sont tous les pisse-copie rémunérés par les industries polluantes (d’extraction ou autres) afin de raconter des sornettes.

          – Pour le reste, Sweiler a répondu, et encore mieux que moi.

  6. The Wolff dit :

    HUMOUR par de criants paradoxes, bravo Mr JP Grumberg!

    « Y a plus d’étés » comme disaient nos aïeux.
    Tout bouge en tous sens, de la nature à la socio-économie et à la géopolitique, depuis des temps immémoriaux! Autant s’y faire.

    Entre français : Alias sansdieu se réfère à « pensée unique« .

    Moi je lis régulièrement: http://www.skyfall.fr/ et de nombreuses sources anglo-saxonnes. Bon, ce sont des carrefours SCIENTIFIQUES peuplés de climato-sceptiques, des gars n’ayant que peu de ressemblance avec les zozo$ mensonger$, rémunéré$ eux au travers de budgets ONUsiens + €uropé€ns + ceux nationaux (rien que ça). Budgets qu’ils quémandent en prêchant les fausses thèses carbocentriques d’IPCC-GIEC…
    Fausses thèses dénoncées avec virulence, Outre-Atlantique.
    Errements mafieux révélés en mi-2010, après découverte du scandale d’universités East-Anglia (CRU Jones & Co) et alter-ego de Virginia. Révélations que firent des hackers russes et chinois : manipulations de données que ces derniers mirent en évidence grâce à la copie de milliers d’e-mails échangés entre truands GIEC. Ces GIECmen tronquant leurs bases de données initiales pour n’y retenir que des sous-ensembles trafiqués, soit les éléments plus favorables à enfourner dans des modèles mathématiques partiels et incomplets. Le tout afin d’entretenir leurs actes mafieux.
    Scandale second? La communauté pseudo-scientifique d’U.E. s’est totalement compromise pour étouffer le scandale original. Fallait surtout pas paraître idiots aux yeux du grand public et du monde politique qui alloua les budgets et sera encore la manne céleste à exploiter ensuite! Imaginez combien de pseudo-savants verraient là la fin d’une carrière bâtie sur des sables mouvants!
    Encore une fois ici, les médias toujours abscons se sont rendus complices de la propagation des mensonges. Médias vivant et exploitant l’immense crédulité de leurs lecteurs et auditeurs. Des savants du micro – peut-être – mais des bornés entre les tempes!
    Seuls circulent valablement des échanges sur Internet; ceux-ci ne peuvent être muselés! Je pourrais en écrire en longueurs? Non, il suffit d’aller lire ailleurs, chez des vrais PROs. C’est édifiant!

  7. Mandrake dit :

    Merci JPG pour cette mise au point brève mais plus que salutaire. Félicitations pour votre article et pour le site dreuz.info d’ailleurs. Apparemment, il y en a comme le camarade Schweiler qui hésitent encore et préfèrent parler, par sécurité sans doute, de dérèglement climatique. Il est vrai qu’aux USA et au sein du GIEC, il y en a aussi qui disent que le réfroidissement est dû au réchauffement (en principe, c’est plutôt l’inverse et ce dans des conditions très spécifiques, mais bon). Donc, les media font un excellent boulot à infecter le plus d’esprits possibles. Alors, pourquoi je ne suis pas contaminé? Tout simplement, parce que je garde mon bon sens: 1+1=2. Et donc s’il gèle comme cette année, et si on a de la neige qui tient comme dans la vallée de la Meuse l’an dernier, alors cela signifie qu’il fait effectivement plus froid que d’habitude. Je voudrais tellement que la terre se réchauffe réellement pourtant. Si vous saviez. Cela ferait chier Electrabel et Sibelgaz, les . Cela m’éviterait les rhumatismes douloureux et surtout cela m’éviterait d’enrichir l’OPEP et autre fumisteries pourtant interdites par la législation européenne (cartels, positions dominantes, etc.). Vive la chaleur. Vive le pétrole. Vive la consommation. Vive l’énergie. Down with the IPCC liars !

  8. Elia dit :

    C’est déjà assez froid comme ça, mais avec la taxe carbone qui sera appliquée en 2012 les températures risquent de baisser encore d’avantage ! Il va falloir pédaler pour chauffer les maisons.

  9. Bellifontain dit :

    A sansdieu

    – Les températures de l’hiver n’ont aucune importance : la température se mesure sur toute une année. Or, à cet égard, l’année 2011 a été la plus chaude, en France, depuis un siècle. Par ailleurs, les 13 années les plus chaudes dans le monde (et pas seulement en hiver), enregistrées depuis 1850, sont toutes concentrées entre 1997 et 2011, avec des pics en 2010 et 2011.

    – On a pu rédiger un livre entier sur les impostures, mensonges, manipulations, omissions volonaires de Claude Allègre, fameux climato-sceptique, que beaucoup, sur ce blog, portent aux nues. [Titre : L’imposteur, c’est lui, par Sylvestre Huet].

    – La pollution de la Chine, par tête d’habitant (5,5 tonnes par habitant), est bien moindre que celle d’un Français (9 tonnes), d’un Etatsunien (23,5 tonnes), d’un Canadien (22,5 tonnes) ou d’un Australien (27 tonnes).

    – La pollution de la Chine est due, pour l’essentiel, à ses industries qui fabriquent des produits manufacturés destinés de façon écrasante aux Occidentaux. Il s’agit donc d’une externalisation des pollutions occidentales (étatsuniennes ou européennes), à la manière dont les Occidentaux externalisent leurs usines d’amiante dans le tiers-monde ou dont les multinationales externalisent sur la collectivité les dégâts (humains ou écologiques) sur la collectivité.

    • Thor dit :

      Donc la pollution générée par les américains pour produire des biens consommés en Chine est chinoise si je suis votre raisonnement.

      La pollution est donc une sorte de TVA écologique à imputer sur l’utilisateur final.

      Théorie intéressante.

      Mais, cela fausse quelque peu votre calcul, me trompe-je?

      A moins que à l’instar de la fiel Houria Bouteldja vous n’affirmâtes que seuls les blancs pouvaient polluer, et de racismer de plus belle. Mais je m’égare.

      Revenons sur les méchants occidentaux qui exportent les production vers les gentils pays non-occidentaux (et leur donnent de l’infect travail). Cela revient à dire que les gentils (les non blancs non occidentaux) n’ont pas leur mot à dire et sont esclaves!!! Ils ne veulent pas de ce travail et vivraient bien mieux sans nous mais ne le savent pas! Quelle brochette d’abrutis que ces non occidentaux non blancs -mais gentils- quand même!

      Quelle puissance pénétrante que votre intelligence! J’en reste… coi.

      Chassez le manichéisme par la porte et il revient par la fenêtre.

      Cela explique un des fondements de la théorie du complot mondial si pas sionisto-occidentale, occidentalo-sioniste pour sûr!!!

      Maintenant je comprends tout! J’ai vos lunettes!!

      • Bellifontain dit :

        Trumpeldor

        – La pollution générée aux Etats-Unis pour produire des biens consommés en Chine est la même chose que la pollution générée au Spitzberg pour produire des ananas consommés au Costa-Rica : elle n’existe pas ! Vous croyez être ironique, vous n’êtes que lourd…

        – Si ces produits n’étaient pas manufacturés en Chine, ils le seraient aux Etats-Unis (comme ils l’étaient à la fin de la Seconde Guerre mondiale). En délocalisant leurs usines, les managers et actionnaires ont tout à la fois mis des salariés américains au chômage, perdu en savoir-faire et pollué la Chine (ou n’importe quel autre pays) où les normes environnementales sont moins strictes.

        – Lawrence Summers le disait d’ailleurs avec cynisme (à propos de l’Afrique) : « L’Afrique est anormalement sous-polluée. Il faut y exporter nos industries car qu’importe qu’un individu meure d’un cancer dans 40 ans puisque, de toute façon, vu les conditions sanitaires, il sera mort avant ».

        – Vous dites bien l’infect travail : car ce qui compte, ce n’est pas le travail mais les conditions dans lesquels il est fait et rémunéré. Vous ne devez pas être très familier avec les conditions de fabrication de la camelote des multinationales occidentales. Par exemple de celle des jeans en Turquie ou des produits électroniques en Chine. Je suppose aussi que le terme maquilas ou maquiladoras ne vous dit rien ?

        – Après tout, sur les galères de Louis XIV, les rameurs étaient employés 24 h/24. De quoi se plaignaient-ils ? Ils avaient du travail.

  10. Trumpeldor dit :

    Suis je censure?

  11. jeanpierre dit :

    Quelques sources sur Exxon et son implication dans le financement des climato-sceptiques : ici et

    Nier qu’il y a un réchauffement climatique, si l’on prend la peine de s’intéresser un peu au sujet, est encore plus stupide que d’assurer que les Américains ne sont jamais allés sur la lune, ou que tous les juifs sont gentils et tous les musulmans méchants (mais je ne suis pas sûr que cette comparaison semble très convaincante ici).
    Il existe des relevés de température très complets, dont il se trouve qu’ils ne sont pas manipulés par des islamo-gauchistes, qui démontrent l’existence d’un réchauffement climatique. Cet article, c’est un peu comme dire « le vieillissement? quelle absurdité, la preuve, aujourd’hui j’étais moins essoufflé qu’il y a un mois après avoir monté mes escaliers! »
    Par contre, il est vrai que le facteur anthropique peut tout à fait prêter à discussion, et doit prêter à discussion, c’est un peu le principe de la méthode scientifique…
    Cependant, et bien que cela ne constitue pas une argumentation sur le problème du réchauffement stricto sensu, comment interpréter le fait que la quasi totalité des climatologues soient d’accord quant à l’origine anthropique de ce réchauffement? L’immense majorité des scientifiques climato-sceptiques sont astrophysiciens, géophysiciens, géologues,…etc.
    Sauf à considérer que les spécialistes de la question sont tous corrompus, ou assujettis à une doxa fantasmée, ou farouches communistes se vengeant bassement des méchantes entreprises en tentant de les empêcher de produire toujours davantage, il paraît difficile de considérer que le réchauffement anthropique est à coup sûr une absurdité, et qu’il ne mérite pas des contradicteurs plus sérieux que des Allègre ou des Courtillot.

    • Rechercher sur Dreuz les articles traitant du scandale du climat gate, ces milliers d’échanges d’email décrivant la façon d’inventer le dossier du réchauffement climatique.

      • jeanpierre dit :

        Je vous promets de lire ces articles dès que j’en aurai le temps.
        Cela dit, le climategate est surtout considéré dans les milieux scientifiques comme une grosse baudruche qui s’est bien vite dégonflé, et le GIEC a été blanchi par plusieurs enquêtes (vous pouvez d’ailleurs trouver sans peine le rapport d’une commission indépendante sur le sujet).

        Pour rappel, le GIEC n’est pas un organisme de recherche, mais d’expertise et de synthèse de publications scientifiques. Aucun chercheur n’est salarié par le GIEC autrement que comme « examinateur ». Il n’a donc pas les moyens d’orienter radicalement la recherche.

        Mais franchement, qui a le plus intérêt a biaiser ses résultats? Le climato-sceptique financièrement lié à Exxon

      • jeanpierre dit :

        Je vous promets de lire ces articles dès que j’en aurai le temps.
        Cela dit, le climategate est surtout considéré dans les milieux scientifiques comme une grosse baudruche qui s’est bien vite dégonflé, et le GIEC a été blanchi par plusieurs enquêtes (vous pouvez d’ailleurs trouver sans peine le rapport d’une commission indépendante sur le sujet).

        Pour rappel, le GIEC n’est pas un organisme de recherche, mais d’expertise et de synthèse de publications scientifiques. Aucun chercheur n’est salarié par le GIEC autrement que comme « examinateur ». Il n’a donc pas les moyens d’orienter radicalement la recherche.

        Mais franchement, qui a le plus intérêt a biaiser ses résultats? Le climato-sceptique financièrement lié à Exxon, ou le chercheur du CNRS payé 1500 € pour un bac+8, qu’il soutienne ou nie le réchauffement climatique?
        Encore une fois, et même si cela ne prouve bien évidemment pas qu’ils ont raison, pourquoi 98% des scientifiques sont-ils convaincus que l’hypothèse du réchauffement anthropique est valide?

        • Et si vous lisez ces articles, lisez aussi celui que je publiais, où les données livrées par la Nasa contredisent les modèles hypothétiques.

          • jeanpierre dit :

            J’ai lu les articles dont vous parlez; je dois dire que je ne suis pas convaincu.
            Bien sûr, Guy Millière (puisque c’est lui qui, il me semble, a beaucoup parlé de la question) a un talent certain pour pourfendre ce et ceux qu’il abhorre; c’est bien écrit, ça se lit agréablement, mais il n’empêche qu’il s’y trouve à mon sens pas mal d’approximations et de raccourcis. Les formules – même percutantes -, et l’ironie ne sont pas des arguments. Contrairement à ce qu’il peut écrire, le GIEC ne finance pas de travaux scientifiques, il n’y a pas « quelques attardés mentaux » seulement pour croire encore au réchauffement global (sauf à considérer que la communauté scientifique dans son entier est un gigantesque hôpital psychiatrique),…etc.
            Que penser de la commission indépendante qui conclut à une affaire anecdotique montée en épingle pour discréditer des scientifiques qui ont respecté la méthodologie en vigueur (rapport ici)? Et de ce climato-sceptique de Berkeley qui revient sur ses positions suite à une étude indépendante qu’il a lancée et effectuée, certain alors de ses convictions?

            J’ai trouvé plus intéressant, car plus argumenté, l’article concernant Roy Spencer et ses mesures satellitaires.
            Cependant, il occulte le fait que Spencer n’a pas été jugé crédible par les grandes revues scientifiques et qu’il a donc publié dans une revue d’instrumentation scientifique (mais je suppose que ses partisans le verront comme la preuve d’une détestable omerta), il passe allégrement sur le fait que l’étude en question remet en question non pas directement la théorie du réchauffement climatique, mais certains modèles mathématiques utilisés (curieusement, Spencer n’en teste que six, probablement parce que tous les autres ne sont pas contredits par ses observations), et présente un peu vite les résultats de Spencer comme objectifs en parlant de « données satellites réelles […] [qui] viennent d’être publiées […] et montrent… », alors que les données satellitaires à elles-seules ne montrent rien du tout : c’est Spencer qui en tire des conclusions, lui aussi à partir d’un modèle largement contesté par ses pairs (pêle-mêle, il utilise des couches de mélange océanique de 1000m au lieu de 50m, applique des facteurs dix fois trois grands au forçage radiatif, et choisit pour seules conditions initiales les mesures d’une année tout à fait hors-normes).

            Bref, je ne pense pas que cela vaille la peine de continuer à débattre encore longtemps, mais maintenant que j’ai lu ces articles que vous m’avez conseillés, pouvez-vous me dire, en deux mots, si vous pensez erronée, malgré toutes les mesures de températures, l’idée d’un réchauffement climatique (peu importent ses causes), et comment vous entendez le fait que, à de rares exceptions près, les climatologues sont unanimes pour attribuer une responsabilité importante à l’homme dans ce réchauffement ?

            • Je pense que cet hiver est le plus froid depuis longtemps. Et puis il fera plus chaud. J’ai vu des années chaudes et des années froides, dans ma vie. Je tiens pour dictature écologique tout propos qui consiste à dire que l’homme est l’ennemi, et je ne donne aucun crédit à des scientifiques qui se situent à gauche, si les scientifiques qui se situent à droite et du coté de la liberté d’entreprendre, ne les approuvent pas.
              Et je ne vais pas me risquer à croire des scientifiques dont je n’ai pas moi-même la capacité de juger des thèses qu’ils avancent : la quasi totalité des experts, et parmi eux les plus reconnus, que j’ai rencontré dans ma vie professionnelle, étaient des gogos sans colonne vertébrale qui s’auto censuraient pour être dans le politiquement correct. Je les ai fait voler en éclat car j’en savait autant, si ce n’est plus, qu’eux, mais moi, je ne m’imposait aucune pression.

          • Pierre dit :

            Pourtant les dernières parutions de la NASA vous donne tord.

          • Gally dit :

            http://www.dreuz.info/2011/09/grandiose-le-mensonge-du-rechauffement-climatique-denonce-par-%E2%80%A6-un-satellite-jean-patrick-grumberg/

            Il n’existe de pire aveugle que celui qui ne veux voir, avec une mention spéciale aux idéologues Rolls Eyes

          • jeanpierre dit :

            Si par « l’homme est l’ennemi » vous entendez l’affirmation selon laquelle l’homme est significativement responsable du réchauffement climatique, je ne vous suis pas.
            Si vous voulez parler des courants écolo-ésotériques sacralisant la Terre Mère et appelant à l’extinction du genre humain afin de sauver les loutres marines et les dugongs, je ne puis qu’être d’accord. Mais je n’ai jamais rencontré un scientifique qui répondait à cette description.

            Je connais et fréquente de nombreux scientifiques, de gauche comme de droite, et sachez que leur orientation politique n’influe pas du tout leurs travaux. Il est vrai qu’il s’agit de physiciens, géologues, mathématiciens, biologistes, chimistes, astrophysiciens, et pas de sociologues ou historiens pour lesquels je conçois qu’il puisse y avoir un « biais politique »; mais aucun ne correspond au portrait de l’expert mou et politiquement correct que vous brossez. Certains d’entre eux sont même complètement apolitiques, et seraient sûrement bien en peine de définir gauche et droite.
            Et honnêtement, je ne vois pas trop ce que vient faire la liberté d’entreprendre dans la validité d’une hypothèse scientifique…

  12. Gérard Pierre dit :

    Pourquoi se soucier de savoir si le réchauffement climatique est du à l’action néfaste de l’homme, au méthane généreusement prodigué par la race bovine, ou à l’influence des rayons gamma sur les pétales des marguerites des champs ?

    La réponse à cette question nous sera fournie dans « la vie après la vie » puisque la fin du monde est prévue pour le 21 décembre de cette année ! …… et là ! …… avouez que j’ai pas de bol ! …… ça tombe un vendredi et ce jour là je pourrai pas être là pour voir ça : j’ai déjà un autre truc de prévu !

    C’est ballot de rater un machin pareil ! …… d’autant plus que la prochaine fin du monde n’est pas prévue avant 2222 ! …… Pourvu qu’ça tombe pas encore un vendredi !

    • « la prochaine fin du monde n’est pas prévue avant 2222″. Mais… on peut avoir combien de fins du monde ? Wink

      • Gérard Pierre dit :

        Je crois savoir que nous en sommes à plus de huit cent …… [annoncées] …… dans l’histoire de l’humanité !

        D.ieu doit être comme le président du jury du bac ! … Dès qu’il constate une  »fuite » il modifie le programme puisqu’il est bien écrit : « NUL NE CONNAÎT LE JOUR NI L’HEURE, SAUF LE PÈRE » ! ! !

  13. -YMS- dit :

    Dans ma vie(67ans)il y a deux endroits qui m’ont fait respecter le soleil : le Sahara et le Québec… Ne portez pas une chemise noire vous allez brûler dans ces deux endroits. J’ai donc cet hiver fait une petite expérience avec mon poêle à bois que j’ai chauffé à blanc au Québec et j’ai allumé un millier d’allumettes en bois sans parvenir à influencer mon thermomètre. J’en conclue que mon « crisse » de thermomètre est vendu au pétrolières. Wink

  14. Annika dit :

    Mince alors JP. L’état avait trouvé un bon nouveau moyen pour s’octroyer des taxes, et vous essayez de le gêner. C’est pas gentil !
    http://www.personalliberty.com/conservative-politics/the-global-warning-on-global-warming/?eiid= http://online.wsj.com/article/SB10001424052970204301404577171531838421366.html?mod=WSJ_WSJ_News_BlogsModule

  15. claude04 dit :

    Il semble que les rayons cosmiques soient responsables du réchauffement climatique.qu

  16. claude04 dit :

    Il semble que les rayons cosmiques soient à l’origine du changement climatique.Il y a des programmes de recherche sur le sujet.Le réchauffement dû à l’activité humaine est infime.Les microbes,que nous sommes,ne peuvent encore influencer le climat.
    Sinon l’homme est responsable de la pollution et là le travail est énorme.Dans nombre de villes la pollution de nos rues étrécies par des ralentissements polluants est importante.Je n’ai pas vu de protestations écologiques sur la politique de la ville: bétonnage,suppression d’espaces verts mais c’est si généreux d’accueillir ….
    Le changement climatique est là.Il est soumis à des cycles de 11 ans et le cycle devrait se terminer en fin d’année 2012.
    Pour l’instant personne n’est capable de savoir quels arbres nous devons planter pour les 40 ou 50 ans à venir.

  17. KINOWA dit :

    Surtout ne pas dire que l’hiver est froid, sans cela on va se retrouver avec une taxe « froid »…..

  18. david dit :

    Je retrouve ici les mêmes arguments que ceux que je « subis » sur mon blog : il y a réchauffement parce que tout le monde le dit. Dès que je donne des sources « dissidentes », c’est insultes et balayage d’un revers de main.

    Le réchauffisme est devenu une religion et malheur à l’hérétique qui ose mettre en doute le dogme !!

    Et, Sansdieu, à propos de 2011, ce n’est pas l’année la plus chaude depuis un siècle vu qu’elle a été moins chaude que 2010 !!

    • The Wolff dit :

      Pour vous mettre du baume au coeur, lisez donc -david- le dernier article déposé chez http://www.skyfall.fr/ ?
      «  » OUblier le RCA. » »

      L’imposture de quelques-uns en quête d’une gloire éphémère est eventée.
      Après avoir abusé la communauté et le monde depuis 10-15 ans, avec les ravages politico-économiques que l’on perçoit, l’unité CRU d’East Anglia (exit Jones?) tente de rentrer dans une mini-conformité scientifique. Idem pour le MET Office UK qui s’aligna sur l’ineptie de ces « chercheurs »?

      Apparemment Météo France n’a pas compris le vent qui tournait!
      Ce soir sur La5 CdansL’air de Calvi avait programmé le thème « froid météo » pour débattre de la situation court terme. Il s’y trouvait une spécialiste-climaxtologie MétéoFrance pour encore oser invoquer le « réchauffement climatique » ambiant. Synapses rouillée la jeunette? Instruite aux thèses EuropeEcologie? Je ne sais trop. Un de mes correspondants actuellement en Ukraine y gèle à -26°.

      Pour rassurer un alias sweiller : qu’il sache que je fais parfaitement le distinguo entre science du climat (encore dans l’enfance et reine de la manip), de celle (heuristique et mathématique) d’une météorologie (qui a vécu sa Learning Curve). Moi aussi j’ai quelques bases scientifiques (de l’ingénieur) couplées à quelques longues années d’économiste et de géopolitique appliquée, svp!

  19. sweiller dit :

    J’ai eu ce soir une discussion téléphonique sur le sujet avec un ingénieur qui connait pas mal l’atmosphère …

    D’après lui les facteurs de corrélation utilisés par les climatologues entre autres sont plus proche de zéro que de un !
    C’est un peu normal quand on cherche des corrélations dans un domaine peu connu …

    Ceci pourrait peut être expliquer les fréquentes volte face des spécialistes qui établissent une corrélation sur probablement trop peu de points de mesures … qui est finalement critiquée ou détruite par un plus grand nombre de mesures, les mois et les années passant …

    A cela s’ajoute le fait – je connais de l’intérieur la piètre musique qui se joue parfois dans le milieu scientifique à cause des contraintes sauvages de la finance – que si l’on peu faire avec ses données une première publication en disant OUI puis plus tard une autre en disant NON puis finalement une autre en disant « Ptêt ben qu’oui, ptêt ben qu’non  » ça fait trois publications à son actif au lieu d’une …

  20. Grégory dit :

    Oubliez le réchauffement mondial car c’est du cycle 25 dont il faut désormais s’inquiéter (si les scientifiques de la NASA ont raison, la Tamise pourrait à nouveau être totalement prise en glace)…

    Le supposé « consensus » sur le réchauffement anthropique se retrouve face à un défi génant après la publication de nouvelles données sur la température montrant que la planète ne s’est pas réchauffée depuis 15 ans.
    Les chiffres suggèrent que nous pourrions même nous diriger vers un mini-age de glace qui rivaliserait avec la chute de températures de 70 ans qui vit la Tamise geler au 17th siècle.

    Basées sur les mesures issues de plus de 30.000 stations, les données ont été discrètement publiées la semaine dernière par le Met Office et l’Unité de recherche sur le climat de l’Université d’East Anglia. Elles confirment que la tendance à la hausse des températures dans le monde a pris fin en 1997.

  21. Patrizia dit :

    Toujours autant d’ironie percutante dans vos articles M.Grumberg. Un plaisir à lire.

    Contre une écologie qui se construirait au détriment de l’Humanité, et sans vouloir polémiquer

    Quant au paradoxe que vous relevez entre le terme de « réchauffement de la planète » et le constat « d’une vague de froid importante » que chacun peut faire en ce moment, deux mots devraient résoudre ce paradoxe apparent : Gulf stream.
    http://www.laterredufutur.com/html/modules.php?name=News&file=article&sid=308
    source BBC « Coup de froid sur la Planète », bien avant le très médiatique Al Gore…

    Mais je ne doute pas une seconde que vous connaissiez fort bien ce documentaire.

    Amicizia
    Patrizia

  22. Antioche dit :

    Mais c’est très simple, se sont les planètes qui font la pluie et le beau temps sur la terre, il y a des ères de froid et d’autres de chaud, et aussi entrainant beaucoup d’autres catastrophe naturelles comme les tremblement de terre, et éruption volcanique, c’est tout a fait naturel.

    Depuis 2008 nous sommes rentrés dans une ère de froid, de pluies, de tempêtes, et autres catastrophes, suffit de se rappeler tout ce qui s’est passé a travers le monde depuis 4 ans.

    Généralement ça dure une douzaine d’année, mais pendant cette période il y a des minis ères qui sont tout le contraire, cela varie de 1 a 3 mois, ou il peux faire très chaud.

    En l’an Mille, il a plut en France pendant 3 années pratiquement tous les jours, plus rien a manger, les gens ont finis par être cannibales, et puis un jour la pluie s’est arrêté..

    Quand au super spécialistes médiatiques.. j’avais vu une émission intéressante dans le milieu des années 90, ou les journalistes sont allé voir ces « scientifiques » qui disaient tous « réchauffement climatique » et les journalistes leur ont refait voir des documents, ou des vieux interview des années 70, ou ces mêmes scientifiques disaient que bientôt le monde rentrera dans l’age de glace…

  23. jdl dit :

    Cela me fait tout « étrange » de vous entendre débattre du froid qui s’abat sur la planète terre, alors que nous ici, on subit un climat sub-tropical qui nous fait SUER à grosses gouttes pendant 365 jours par année…et ça fait pas moins de 30 ans que j’habite ici, et aux dire des gens de plus de 70 ans que je connais, ils sont unanimes: ça a toujours été comme ça, rien de nouveau!

Pour rédiger un commentaire connectez-vous (l'abonnement à la Newsletter est différent des commentaires), ou inscrivez-vous et soutenez Dreuz Info pour 7 euros par mois

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz