FLASH
[28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 février 2012
Voici la déclaration d’un sénateur américain.
 
« Le fait que nous sommes ici aujourd’hui à débattre de l’augmentation de la limite de la dette Américaine est le signe de l’échec du gouvernement. » 
 
« C’est le signe que le gouvernement américain ne peut pas payer ses propres factures. C’est le signe que nous dépendons de l’assistance financière de pays étrangers pour financer les décisions fiscales imprudentes de notre gouvernement. » 
 
« C’est de l’argent que nous avons emprunté aux caisses de sécurité sociales, emprunté au Japon et à la Chine, emprunté aux contribuables américains »
 
« cette année, le gouvernement fédéral va payer 220 milliards d’intérêts. C’est plus d’argent que le programme d’assurance pour les enfants. Nous allons dépenser plus pour rembourser notre dette que pour l’éducation, la sécurité intérieure, les transports, et les pensions des anciens combattants réunis. »
 
« et le coût de la dette est l’une des dépenses qui croît le plus rapidement de tout le budget de l’Etat. »
 
« l’augmentation de la dette est l’ennemi domestique qui se cache, qui vole à nos villes et à nos états les dépenses d’investissement en infrastructure comme les ponts ou les ports. Qui vole à nos familles et nos enfants les investissements pour l’éducation et la santé. Qui vole à nos retraités les retraites sur lesquelles ils comptaient »
 
Eloquent discours n'est-ce pas ? Il a été prononcé par un sénateur qui suppliait le Congrès de ne pas relever le plafond de la dette. Ce sénateur s’appelait Barack Obama. C’était en 2006.
 
Lorsqu’il fut élu Président deux ans plus tard, la dette américaine atteignait 10.6 mille milliards de dollars.
 
Au 31 janvier 2011, la dette de son gouvernement était de 15.5 mille milliards de dollars, soit une hausse de 44.50%.
 
La dette de Bush que dénonçait Obama a augmenté de quatre mille milliards de dollars en 8 ans. Celle d’Obama a augmenté de cinq mille milliards de dollars en 3 ans, contredisant chaque mot de son propre discours.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz