FLASH
Bruno Le Roux nommé 1er ministre. Si dans une entreprise on nommait PDG un petit cadre, ce serait la faillite – pareil pour la France  |  Des coups de feu ont été tirés sur un poste de police d’Albertslund au Danemark – 1 policier blessé – motif encore inconnu  |  Bernard Cazeneuve vient d’être nommé premier ministre. Mais sil sont bons à tout c’est qu’ils sont bon à rien disait ma grand-mère  |  Trump a démontré qu’il est le 1er président qui n’a pas besoin des médias, il va les court-circuiter pour parler aux Américains  |  Moscou et Pékin mettent leur veto à une résolution de l’Onu pour une trêve à Alep  |  Hillary Clinton atteint maintenant 2.6 millions de votes de plus que Trump – et ça n’a toujours aucune valeur  |  83% des Israéliens considèrent que Donald Trump est un pro-israélien. Les juifs gauchistes reçoivent une énorme dégelée  |  Le président italien refuse la démission du Premier ministre Renzi  |  Manuel Valls a informé le président Hollande qu’il se présente à la primaire socialiste – comme si c’était un scoop: Oh! on est tous étonnés!  |  Trump: « si les médias étaient honnêtes et honorables, je n’aurais pas besoin de tweeter. Tristement, je ne sais pas si ça changera »  |  Excédé par la pollution sonore de l’appel du muezzin, un Israélien demande que les imams envoient leurs appels audio par Whatsapp  |  Libye : le gouvernement a repris la ville de #Sirte à l’Etat islamique, dont les combattants se préparent à se mélanger aux migrants  |  Ecosse. Fumer avec un enfant dans la voiture, c’est 119 € d’amende  |  Raciste ? Trump a nommé un noir, Ben Carson, comme Secrétaire au logement et au développement urbain  |  Wisconsin: Les Verts ont dépensé 1 million $ pour demander le recomptage. Sur 2.975 millions, ont été trouvés pour l’instant 349 votes manquants  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 23 février 2012
 
 
Une journaliste de 35 ans, Claire Checcaglini, a utilisé le nom et le prénom de sa grand mère, a changé de coiffure, s’est teint les cheveux, pour infiltrer le Front National dont elle a « toujours profondément méprisé, rejeté l'engagement, des personnes que je n'ai pu voir qu'en tant que potentiels dangers pour la démocratie, qu'ils en soient ou non conscients ».
 
Si elle ne voit pas que les dangers pour la démocratie sont les idéologies totalitaires, le communisme, le fascisme, le nazisme et l’islamisme, et non le seul que les bobos savent détecter, à savoir le Front National, c’est qu’elle doit être journaliste. 
 
Mais en même temps, si elle est journaliste, elle doit suivre l’information. Elle n'a donc pas manqué d’entendre Caroline Fourest, censurée à Bruxelles par des islamistes, les désigner comme extrémistes de droite (au passage, chapeau Fourest pour ce lucide courage, même si je ne partage pas vos analyses)  
 
Donc la taupe du FN a milité pendant 8 mois dans les Hauts-de-Seine, et a gravi un à un les échelons du parti jusqu’à être promue secrétaire FN de Neuilly-sur-Seine, puis candidate aux législatives (ce qui fait immédiatement penser que le FN a beaucoup de soldats mais manque de gradés). 
 
Première remarque : dans son témoignage, Claire Checcaglini affiche, en guise de panoplie intellectuelle, des clichés bien usés  : les arabes, minoritaires, forcément les victimes. Les blancs, majoritaires, forcément oppresseurs et racistes. L’islamophobie forcément une obsession. Le monde, forcément composé de bisounours, et signaler le danger de l’islamisation, forcément une paranoïa. L’islamisme radical et conquérant forcément un fantasme. 
 
Ca fixe.
 
Claire Checcaglini écrit qu'elle se rend compte très vite, comme elle s'y attendait, que la stratégie de dédiabolisation du FN est une façade, et que les réunions internes auxquelles elle assiste sont souvent imprégnées d'islamophobie et de racisme.
 
Je lui fais remarquer rapidement que si elle voulait vérifier que la dédiabolisation du FN est une façade, elle aurait pu économiser huit mois de trahison et lire Dreuz.
 
Mais j’ajoute immédiatement que contrairement à elle, nous ne nous arrêtons pas au FN, un marginal du racisme, la part du lion étant partagée par d’autres extrêmes, tout en changeant de bord. D’ailleurs, si elle a entendu des propos « islamophobes et racistes », on est en droit de se demander ce qu’elle a exactement entendu : l’islamophobie consiste à dénoncer une idéologie de conquête, tandis que le racisme est une puanteur.
 
Et je termine avec cette question, qui restera sans réponse : qui ira infiltrer les mouvements antiracistes, les MRAP et autres LDH pour écouter leurs propos racistes anti blancs ? Je sais, les médias n'en parleraient pas. Qui ira écouter les incitations à la haine des valeurs occidentales dispensées dans des mosquées bien sous presque tous rapports ? Qui osera écouter et rapporter les propos judéophobes de ces nuées d’associations antisionistes ?
 
Certainement pas cette journaliste, aveugle comme une taupe.
 
Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous : 
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info
 
http://www.lefigaro.fr/politique/2012/02/22/01002-20120222ARTFIG00364-une-journaliste-infiltree-au-c339ur-du-front-national.php
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz