FLASH
[23/03/2017] Egypte : 3 officiers et 7 soldats tués dans une attaque à l’explosif dans le Sinaï  |  Ukraine : énorme explosion dans un dépôt d’armes à Balakliïa, 20 000 personnes évacuées. Soupçons de sabotage  |  [22/03/2017] la BBC s’est rétractée, l’auteur de l’attentat ne serait pas Abu Izzadeen qui est toujours en prison selon son avocat  |  Abdelghani Merah: « le salafisme devrait être interdit en France »  |  Coups de feu à l’extérieur de l’immeuble du parlement de Londres  |  Erdogan : « la démocratie est comme un train. On le prend, et on descend quand on arrive à destination »  |  Le procès du #MurDesCons débutera le 4/12/18 : la justice politisée sait traîner ou aller vite  |  Erdogan répète ses menaces : « aucun Européen ne peut marcher tranquillement dans aucune rue du monde si l’Europe de change pas d’attitude »  |  La candidate russe à l’Eurovision interdite d’entrée en Ukraine  |  Blocus ? Apartheid ? 845 étrangers et professionnels sont entrés en Israël depuis Gaza hier  |  Erdogan prévient que « les Européens ne vont pas être en sécurité cette attitude de l’Europe continue »  |  [21/03/2017] Mathias Fekl, un illustre inconnu, remplace l’autre inconnu Le Roux au poste interchangeable donc inutile de ministre de l’Intérieur  |  Il promettait une république irréprochable, Hollande ! Le corrompu ministre socialiste Le Roux démissionne  |  Somalie Mogadishu : attentat suicide – oui, encore des musulmans. 7 morts et 10 blessés  |  Le Parquet National Financier ouvre une enquête contre Le Roux, le ministre de l’Intérieur de la gauche morale  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 28 février 2012

 

 

Michel Garroté – Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, s’en prend à la dictature de la pensée unique résistancialiste et à la mémoire obligatoire qui selon lui rappelle tous les deux jours la Shoah entre autres événements. Invité de l’émission Radio France Politique, il justifie d'autre part  la lecture qu'il a faite, à Lille, d'un poème de Robert Brasillach, fusillé à la Libération pour collaboration avec l'occupant nazi, récitant à nouveau ce poème à la radio. Robert Brasillach, "c'était un journaliste, comme vous", dit Jean-Marie Le Pen, déclarant qu'il ne se croit pas obligé d'avoir les mêmes opinions que "Je suis partout", le journal antisémite dans lequel écrivait Robert Brasillach. Interrogé sur ce que pourrait être, au premier tour de la présidentielle, le résultat de sa fille Marine Le Pen, Jean-Marie Le Pen dit ne se faire "pas beaucoup de souci, d'autant qu'on sait que le score du Front national est toujours minoré" (ndmg – dans les sondages).

"C'est même la surprise du chef", dit-il. Selon lui, contrairement à d'autres candidats, Marine Le Pen "a des boosters, des éléments qu'on allume pour l'accélération finale". Il précise qu'il y a "deux sujets sur lesquels le Front national est imbattable : l'immigration et l'insécurité". Selon lui, "quand on va comparer (ndmg – les propositions de Marine Le Pen sur ces deux thèmes) avec le bilan du président sortant, ça va faire des dégâts collatéraux". J.-M. Le Pen se refuse à condamner la répression opérée en Syrie par le régime de Bachar Al-Assad, qui, dit-il, "est aux prises avec une guerre civile". Et concernant la Libye, Jean-Marie Le Pen déclare : "je regrette la paix qui régnait" avant la chute du colonel Kadhafi. On le voit, Jean-Marie Le Pen, comme toujours, mélange analyses pertinentes et provocations imbéciles. Sa fille va encore devoir déclarer qu'elle ne partage pas toutes les opinions de son Père.

Copyright Michel Garroté & Sources

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz