FLASH
[23/03/2017] Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  |  Irak : des journalistes ont découvert 137 corps dans un immeuble de Mossoul après les bombardements  |  Irak : 400 000 personnes sont prises au piège dans Mossoul Ouest  |  Suède : 1 mort et 2 blessés à coups de couteaux lors d’une bagarre entre personnes d’origine africaine  |  Egypte : 3 officiers et 7 soldats tués dans une attaque à l’explosif dans le Sinaï  |  Ukraine : énorme explosion dans un dépôt d’armes à Balakliïa, 20 000 personnes évacuées. Soupçons de sabotage  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 29 février 2012

 

 

Michel Garroté – Le Premier ministre irakien, le chiite Nuri al-Maliki, déclare qu'il soutient les changements et les élections libres en Syrie, qu'il considère comme des moyens nécessaires à la stabilité. Le leader chiite irakien déclare cela dans le journal sunnite saoudien 'Aukadh'. "Le changement est nécessaire et les situations ne peuvent se stabiliser sans changement", affirme Maliki dans l'interview. Il explique que les Syriens "doivent obtenir assez de libertés et former un gouvernement d'unité nationale en premier lieu. Des élections libres devraient être organisées sous supervision de l'ONU et des pays arabes et un conseil national doit être élu pour écrire une constitution". L'Irak refuse de soutenir les mesures punitives prises par la Ligue arabe contre la Syrie. Des officiels irakiens expliquent que leur gouvernement veut privilégier une solution pacifique à la crise syrienne capable de préserver les aspirations du peuple syrien pour un changement démocratique sans ingérence extérieure ni sectarisme…

De son côté, le ministre irakien des Affaires étrangères, Hoshyar Zebari, affirme à la chaîne officielle 'Irakia' que la Syrie n'est pas invitée au sommet arabe organisé à Bagdad fin mars en accord avec une décision antérieure de la Ligue Arabe. "La décision de ne pas inviter la Syrie ne vient pas de nous, c'est la décision de la Ligue arabe et l'Irak doit respecter cette décision", affirme Zebari, ajoutant que "l'opposition syrienne n'est pas invitée non plus". Le gouvernement irakien à majorité chiite entretient des liens étroits avec le président syrien Bachar al-Assad, qui est membre des Alaouites, une ramification de l'islam chiite. L'Iran et le Hezbollah aussi sont chiites… Que faut-il conclure de tout cela ?

Copyright Michel Garroté & Sources

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

 

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz